En Vue n°60 avr/mai 2013
En Vue n°60 avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de avr/mai 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 66

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Trenet, entre swing et poésie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Zoom sur Artistes etimages Keith Haring : l’art et la vie Bibliothèque Rainer Maria Rilke – Paris 5 e Conférence avec Émilie Verger Jeudi 25 avril – 19 h Au cours de sa brève mais intense carrière, l’artiste américain Keith Haring (1958-1990) devient une figure emblématique de la scène new-yorkaise des années 80, dont il fréquente le milieu underground. Proche d’Andy Warhol, ce virtuose du dessin, peintre et sculpteur, réalise des graphismes au style incomparable dans le métro de New York et sur de multiples supports, ainsi que des produits dérivés. Il cherche à s’adresser au plus grand nombre et à abolir les frontières entre l’art et la vie quotidienne. Dans un univers foisonnant à l’apparence insouciante, Keith Haring traite de sujets en lien avec sa vie et les interrogations de sa génération. À côté d’œuvres positives liées à l’amour, la jeunesse et la musique, il aborde des sujets plus sombres comme le racisme, 42 les médias de masse, la drogue, la destruction de l’environnement et le sida. À l’occasion de la rétrospective de grande envergure, Keith Haring – The Political Line, qui lui est consacrée au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, et au Centquatre (du 19 avril au 18 août), Émilie Verger propose de découvrir cet artiste qui fut l’un des plus populaires des années 80, dont les motifs sont devenus de véritables icônes. DOCTEUR EN HISTOIRE DE L’ART SPÉCIALISTE EN ART MODERNE ET CONTEMPORAIN, ÉMILIE VERGER EST CONFÉRENCIÈRE AU MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS. ELLE INTERVIENT ÉGALEMENT POUR L’UNIVERSITÉ PERMANENTE DE PARIS.
Artistes etimages Bibliothèque du cinéma François Truffaut – Paris 1 er Écran et miroir Svyato de Viktor Kossakovski (Kossakovski Film Production, UDA, JVF, 2005, 40 mn) Jusqu’à ses deux ans, Svyato, le deuxième fils de Viktor Kossakovski, n’avait jamais été confronté à un miroir. Au moment où se tourne le film, le petit garçon découvre donc, pour la toute première fois, son reflet dans un vaste miroir installé dans la salle de jeu. EXTRAIT DU CATALOGUE NATIONAL DE FILMS DOCUMENTAIRES DE LA BPI. La projection du film est suivie d’une rencontre avec Cécile Martin. CÉCILE MARTIN EST DOCTORANTE EN ARTS ET MÉDIAS ÀL’UNIVERSITÉ PARIS 3 SORBONNE NOUVELLE, ET CHARGÉE DE COURS À L’UNIVERSITÉ PARIS-EST MARNE-LA-VALLÉE ET ÀL’UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON- SORBONNE. Samedi 6 avril – 15h La pause documentaire Le papier ne peut pas envelopper la braise de Rithy Panh (Cdp, INA, France 3, France 5, Bophana Production, 2006, 1h36) « Dans un pays qui a subi des décennies de guerre, le signe évident de la fêlure sociale apparaît dans l’exploitation économique et politique du corps. » RITHY PANH Le titre du film, Le papier ne peut pas envelopper la braise, résume le tragique de la situation dans laquelle se trouvent de jeunes Cambodgiennes, contraintes de vendre leur corps par la misère, par la faim, par la violence familiale, par la maladie d’un proche, par la drogue... Le réalisateur recueille les confidences de quelques unes d’entre elles [...]. EXTRAIT DU CATALOGUE NATIONAL DE FILMS DOCUMENTAIRES DE LA BPI. Mercredi 10 avril – 12h Écran et ombre Jean-Loup et les jeux vidéo de Pierrick Sorin (1994, 2, 23 mn) « Pierrick et Jean-Loup » est une série de quatre films réalisés pour Rapptout, une émission de Bernard Rapp diffusée sur FR3. Deux frères, Pierrick et Jean-Loup, en proie à un certain ennui, se livrent à des activités à la fois stupides et créatives... Les deux personnages sont interprétés par le réalisateur, Pierrick Sorin. Dans ce film, les deux frères cherchent à tromper leur ennui avec un jeu vidéo. N’en ayant pas, ils décident d’en fabriquer un en se filmant eux-mêmes dans le jardin. La projection est suivie d’une rencontre avec Cécile Martin. Samedi 20 avril – 15h La nébuleuse Louvre Projection de films réalisés en 2011 dans le cadre d’un partenariat avec le Musée du Louvre et Les Films d’Ici. Les étudiants de la promotion 2011 du Master Pro « scénario, réalisation, production » de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ont réalisé des courts métrages sur le Musée du Louvre. Mais loin d’être uniquement des œuvres de commande, ces films portent un regard personnel et subjectif sur le Louvre réel ou imaginaire. En présence des étudiants-réalisateurs (sous réserve) et de Frédéric Sojcher, directeur du Master et professeur des universités. FILMS PROJETÉS : Du premier au dernier regard de Grégory Rateau (6 mn), Une Madeleine de Sébastien Cléro (6 mn), Tout n’est pas perdu de Géraldine Comte (5 mn), Regard d’aveugle de Sonia Ben Slama (6 mn), Musée propre, musée sale d’Élodie André (7 mn), Tous mécènes !? de Julien Menanteau (6 mn), Fabulation de Vladimir Vatsev (18 mn). Samedi 4 mai – 15h Mon Quai Branly Projection de films réalisés en 2012 dans le cadre d’un partenariat avec le Musée du Quai Branly et Les Films d’Ici. Les étudiants de la promotion 2012 du Master Pro « scénario, réalisation, production » de l’Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne ont réalisé des courts métrages sur le Musée du Quai Branly. En présence des étudiants réalisateurs (sous réserve) et de Frédéric Sojcher, directeur du Master et professeur des universités. FILMS PROJETÉS : Bamboula d’Axel Würsten (13 mn), Miedosos de Laure Bourdon (12 mn), Mon quai Branly de Siegfried May (9 mn), Une nature morte de Marie-Stéphane Imbert (8 mn 30), Vitrine 33 de Nathalie Villeneuve (14 mn). Samedi 11 mai – 15h 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :