En Vue n°60 avr/mai 2013
En Vue n°60 avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de avr/mai 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 66

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Trenet, entre swing et poésie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Société Bibliothèque du cinéma François Truffaut Paris 1 er Les séries télévisées sous l’œil de la recherche universitaire Si les séries télévisées suscitent l’intérêt des sciences humaines et sociales, particulièrement aux États- Unis, la recherche universitaire sur ce thème est encore récente en France. Depuis les années 2000 cependant, les colloques et manifestations autour des séries se multiplient. Depuis 2012, une collection dédiée aux séries télévisées a été lancée aux Presses universitaires de France, suivie en 2013 par une autre collection aux éditions Atlande. Cette rencontre sera retransmise en temps réel sur le site www.glowbl.com Cette table ronde consacrée à la recherche universitaire sur les séries télévisées permet de mesurer l’attention croissante portée à ce thème. La rencontre est animée par Barbara Villez, professeur des universités au département d’études des pays anglophones à l’Université Paris VIII, directrice du réseau SERIES (Scholars Exchanging and Researching on International Entertainment Series) et auteur de Séries télé: visions de la justice (éd. PUF, 2005). Avec la participation de Séverine Barthes, enseignant-chercheur au CELSA, fondatrice du festival Premium TV et auteur de Desperate housewives (éd. Atlande, 2013); de Joseph Belletante, docteur en science politique et auteur de Séries et politique : quand la fiction contribue à l’opinion (éd. L’Harmattan, 2011); d’Aurélie Blot, docteur en études anglophones et audiovisuelles et auteur de 50 ans de sitcoms américaines décryptées : de I love Lucy à Desperate housewives : la représentation de la famille dans les family sitcoms depuis les années 1950 (éd. L’Harmattan, 2013) ; et de Sarah Hatchuel, professeur en littérature anglaise et cinéma anglophone à l’Université du Havre et auteur de Lost, fiction vitale (éd. PUF, 2013). Jeudi 18 avril – 19 h 15 (Au Forum des Images) Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3 e Les samedis du documentaire PROJECTIONS Los abrazos del rio de Nicolas Rincon Gille (Voa asbl et Centre d’Audiovisuel de Bruxelles, 2010, 1h13). Des pêcheurs indiens colombiens témoignent des disparitions organisées par les paramilitaires. Samedi 27 avril – 16h Sur réservation auprès des bibliothécaires. Schizophrenia de Vita Zelakeviciute (ADR Productions, Drygas Production, Arte France, TV Pologne 1, 2001, 57 min). Internés et médecins témoignent de l’enfermement psychiatrique pour raison politique en URSS. Samedi 25 mai – 16h Sur réservation auprès des bibliothécaires. 14
Société Bibliothèque Buffon – Paris 5 e Les mooks, phénomène de mode On les appelle mooks, mot valise pour magazinebook, on les considère comme les descendants des revues. Les mooks revêtent des définitions variées. Ils sont constitués de longs reportages qui les distinguent du journalisme quotidien, et sont d’une grande qualité graphique. Ces objets hybrides, entre livre et magazine, sont la tendance du moment ! XXI, Muze, 6 mois, Feuilleton, Desports, ils fleurissent dans nos librairies. Comment leurs rédacteurs les définissent-ils ? S’agit-il seulement d’un phénomène de mode ? Qui sont les lecteurs ? Quel modèle économique adoptent les maisons qui lancent ces revues ? Que pensent les libraires de la profusion de ces revues ? Sup’Édit et l’association des Professionnels de l’édition lancent le débat ! Avec Adrien Bosc, rédacteur en chef des mooks Feuilleton et Desports. Autres invités, sous réserve. À noter : la table ronde sera rediffusée sur France Culture plus. Jeudi 4 avril – 19h Neuromarketing, une nouvelle approche publicitaire ? Projection du film documentaire de Laurence Serfaty, Neuromarketing, des citoyens sous influence ? (France, 2009, 52 mn) suivie d’une rencontre avec la réalisatrice. Notre cerveau, cible préférée des marketers, semble menacé d’un décryptage toujours plus efficace. Parce que les études de marché ne garantissent pas le succès d’un produit, les marketers se tournent désormais vers les sciences du cerveau. Objectif avoué: décrypter notre subconscient pour mieux connaître nos désirs. En utilisant des techniques comme l’imagerie à résonance magnétique, il s’agit d’identifier les publicités et produits qui nous séduisent et ceux qui nous déplaisent. Véritable menace de manipulation ou auto argument de vente un peu fumeux du marketing... Si le débat n’est pas tranché, le neuromarketing doit rester sous surveillance. Car certaines applications des neurosciences, mal utilisées, pourraient porter un nouveau coup aux libertés individuelles. Jeudi 23 mai – 19h Bibliothèque Saint-Simon – Paris 7 e Les émissions politiques à la télévision : exigeantes ou complaisantes ? En cinquante ans, la télévision est devenue notre premier média d’information. Les hommes politiques ont progressivement appris à maîtriser ses codes. Mais la télévision elle-même n’a pas cessé d’évoluer : de Cartes sur table à Des paroles et des actes, de Jean-Pierre Elkabbach à Éric Zemmour, les émissions politiques ont connu une profonde mutation. Quel rôle occupent-elles aujourd’hui dans notre espace public ? Sont-elles devenues un tribunal populaire exigeant, où les personnalités publiques sont mises en demeure de défendre leurs prises de position ? Ou bien ne sont-elles qu’un vaste théâtre de la complaisance, permettant aux hommes politiques de déployer à foison leur langue de bois ? À travers l’analyse de nombreuses émissions politiques, participez à une plongée au cœur du forum médiatique ! Par Clément Viktorovitch, président d’Aequivox et professeur de rhétorique à Sciences-Po. Jeudi 23 mai - 19h www.aequivox.fr 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :