En Vue n°60 avr/mai 2013
En Vue n°60 avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de avr/mai 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 66

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Trenet, entre swing et poésie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
L’Histoire de France racontée par la publicité Expositions Bibliothèque Forney – Paris 4 e Jusqu’au 27 avril Du mardi au samedi de 13h à 19h Fermeture le 30 mars Entrée 6€, tarif réduit 4€, demi-tarif 3€ Visite commentée chaque samedi à 15h (inclus dans le prix du billet d’entrée). La presse en parle France Culture : « Je viens recommander à tous les Parisiens de souche ou de hasard de visiter l’exposition [...]. Une exposition très riche [...]. Tous seront frappés par la bonne humeur qui se dégageait de la publicité avant qu’elle ne devienne la communication ». PHILIPPE MEYER La publicité ne se contente pas de recycler l’histoire pour assurer la promotion des produits de consommation, son propre discours est largement conditionné par les aléas des événements historiques. Les grandes figures de l’Histoire de France sont ainsi largement sollicitées à la Belle Époque, en une sorte de Panthéon idéal, lorsqu’il s’agit d’affirmer la légitimité de la République et d’encourager le patriotisme. S’inspirant de l’actualité politique, les affiches publicitaires n’hésitent pas à ridiculiser les grands de ce monde, s’attirant ainsi la bienveillance des consommateurs. Bousculée par la crise économique et la tension internationale, cette vision bon enfant de l’Histoire de France va disparaître dès les années 1920, et la paix retrouvée dans les années 1950 n’incitera pas à se retourner vers le passé, mais à profiter des joies de la société de consommation. 10 Le Parisien : « La bibliothèque Forney à Paris présente plus d’une centaine d’affiches publicitaires de 1890 à nos jours. Avec des images parfois chocs...». Direct matin : « L’histoire revue et corrigée par la pub ». Qu’en est-il de ces représentations aujourd’hui ? Avec le retour en force du fait national à l’échelle européenne sous l’effet de la crise et de la place grandissante de la mémoire, ce n’est que timidement, à partir des années 1990, que les héros nationaux réapparaissent dans la publicité, souvent par le biais de l’humour et du détournement. 150 documents publicitaires (affiches, publicités parues dans la presse, étiquettes de boissons ou de fromages,...) choisis dans la riche collection de la bibliothèque Forney, retracent l’Histoire de France à travers une galerie humoristique de héros français. Commissaires : Claudine Chevrel, Béatrice Cornet Conseiller scientifique : Christian Amalvi Production : www.paris-bibliotheques.org Scénographie : Anne Gratadour Visite pour les groupes : Justine Perrichon, médiatrice, 01 42 78 14 60 – justine.perrichon@paris.fr
Expositions Trois questions à Claudine Chevrel, commissaire de l’exposition L’exposition connaît un vif succès. Pourquoi selon vous, un tel engouement du public ? Les Français adorent l’histoire, ils aiment retrouver leurs souvenirs d’écoliers dans ces affiches publicitaires : Vercingétorix devant César, Charlemagne au milieu des écoliers, Henri IV et son panache blanc, Louis XIV à Versailles, Napoléon dans les plaines russes... Ils sont aussi frondeurs et s’amusent à se moquer de ceux qui les gouvernent. Le fait que ces affiches utilisent avec humour, en les détournant, les poncifs rattachés à d’importants personnages de l’histoire de France, héros et rois, hommes politiques de la III e République, contribue beaucoup au succès de cette exposition, car les visiteurs rient devant cette désacralisation : Charlemagne a le nez rouge car il boit trop de cognac, Jeanne d’Arc brandit le drapeau anglais... Quels sont les personnages historiques qui ont été le plus été utilisés par les publicitaires ? Napoléon arrive largement en tête, même chez les anglo-saxons. Le personnage a parfaitement su, de son vivant, créer sa légende : tout le monde connaît sa redingote grise, son bicorne et le geste fameux de sa main posée sur l’estomac. Les films publicitaires récents exploitent toujours son image. Jeanne d’Arc plaît autant aux catholiques (c’est une sainte !) qu’aux laïcs (c’est l’héroïne qui a sauvé la France et reconstitué l’unité du royaume, elle séduit donc les patriotes). Enfin, Henri IV impose son image de roi proche du peuple (de nombreuses affiches détournent pour vanter des produits alimentaires sa fameuse phrase concernant la poule au pot rêvée par lui pour chaque laboureur), et bon vivant (son panache blanc est ainsi assimilé à la mousse sur un bock de bière). Dans l’exposition, quelle est l’affiche qui selon vous est allée très loin dans la provocation ? Une affiche dessinée par Eugène Ogé en 1917 vante les mérites du papier à cigarettes Riz la + qui permet la fraternisation entre soldats français d’âges différents. Elle représente un jeune poilu de la guerre de 1914 et un réserviste plus âgé qui fument tout en hissant, comme sur un pavois, un bébé blond tout de blanc vêtu (hypothétique réserve)... qui fume également avec délectation. Même à l’époque où fumer était un acte viril, et non pas une menace contre la santé publique comme aujourd’hui, la provocation est manifeste pour attirer l’attention du passant, qui ainsi mémorise le nom du produit. Il est à noter que la majorité des affiches présentées dans l’exposition ne pourraient plus être dessinées de nos jours car elles font la promotion d’alcools ou de cigarettes, ce qui est strictement interdit désormais. L’Histoire de France racontée par la publicité de Claudine Chevrel et Béatrice Cornet, préface de Christian Amalvi Un parcours récréatif de l’Histoire de France à travers quelque 150 images de publicités, parmi les plus spectaculaires et les plus belles, sélectionnées dans les fonds d’affiches et de documents publicitaires de la bibliothèque Forney, accompagnées de commentaires des images, des événements et des personnages selon le contexte de leur représentation. L’ouvrage propose en première partie une galerie de personnages historiques selon un ordre chronologique, depuis les Gaulois jusqu’à Napoléon. La seconde partie du volume est consacrée à la représentation des événements et des célébrités de l’actualité politique dans l’imagerie publicitaire, de la III e République à nos jours. 176 pages, 150 illustrations en couleurs Paris bibliothèques Éditions - 29, 50 € Diffusion Actes Sud - Disponible en librairie et sur www.paris-bibliotheques.org 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :