En Vue n°59 mars 2013
En Vue n°59 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de mars 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jacques Roubaud, la poésie lui va si bien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Zoom sur Désir de français, désir de Paris Salon du livre – Paris 15 e Stand Mairie de Paris (V10) Rencontre en présence de quatre écrivains. Vendredi 22 mars – 18 h 30 EDUARDO MANET ROUJA LAZAROVA PIA PETERSEN GEORGES-ARTHUR GOLDSCHMIDT Ils sont nés à Cuba, Sofia, Copenhague ou Rheinbek. Le français n’est pas leur langue maternelle mais ils l’ont adopté comme langue d’écriture. Eduardo Manet, Rouja Lazarova, Pia Petersen et Georges-Arthur Goldschmidt, ces écrivains venus d’ailleurs, enrichissent les lettres françaises. Quelle relation entretiennent-ils avec la langue française ? Écrire en français, adopter la langue, est-ce un choix ou une nécessité ? Que signifie écrire loin de son pays ? Est-ce une source d’inspiration, matière à enrichir leur création littéraire ? Que représente le passage d’une langue à l’autre ? Connaître plusieurs langues, se servir de plusieurs langues, est-ce une liberté pour écrire différemment, bâtir des passerelles linguistiques ? Et enfin, quel rôle Paris, où ces quatre écrivains ont vécu, a-t-elle joué dans leur création ? Rencontre en présence et avec la participation de Xavier North, Délégué général à la langue française et aux langues de France au Ministère de la culture et de la communication. Modération : Yvan Amar, producteur de l’émission Danse des mots à Radio France Internationale (RFI). NÉE EN 1968 À SOFIA, EN BULGARIE, ROUJA LAZAROVA PUBLIE SES PREMIÈRES NOUVELLES À PARTIR DES ANNÉES 80. ELLE ÉTUDIE LA LANGUE ET LA LITTÉRATURE FRANÇAISES ÀL’UNIVERSITÉ DE SOFIA, PUIS S’INS- TALLE À PARIS EN 1991, COMMENCE À ÉCRIRE EN FRANÇAIS ET PUBLIE SON PREMIER ROMAN SUR LE BOUT DE LA LANGUE (ÉD. 00H00, 1998). S’ENSUIVENT NOUVELLES, PIÈCE DE THÉÂTRE, ET TROIS ROMANS. NOMINÉ POUR QUATRE PRIX LITTÉRAIRES, MAUSOLÉE (FLAMMARION, 2009) CONNAÎT UN SUCCÈS. JOURNALISTE, ELLE A NOTAMMENT TRAVAILLÉ COMME CORRESPONDANTE À PARIS DE LA BBC RADIO, SECTION BULGARE ET COMME COLLABORATRICE RÉGULIÈRE DU GROUPE DE PRESSE LE MONITEUR. NÉ ÀCUBA, EDUARDO MANET EST CITOYEN FRANÇAIS DEPUIS 1979. DE 1952 À 1960, IL PARCOURT L’EUROPE ET SÉJOURNE EN FRANCE. À PARIS, IL ENTRE DANS LA COMPAGNIE DE JACQUES LECOCQ. DE RETOUR À CUBA (1960-1968), IL DEVIENT DIRECTEUR DU CENTRE DRAMATIQUE CUBAIN, RÉALISATEUR ET SCÉNARISTE ÀL’INSTITUT DU CINÉMA CUBAIN (ICAIC), ET RÉALISERA 4 LONGS ET 6 COURTS MÉTRAGES. EDUARDO MANET A ÉTÉ FAIT OFFICIER DES ARTS ET DES LETTRES EN 1998 ET CHE- VALIER DE L’ORDRE DU MÉRITE EN 2001. IL APUBLIÉ UNE VINGTAINE DE ROMANS (DONT LE DERNIER LE FIFRE FUT PUBLIÉ EN 2011 CHEZ ÉCRI- TURE), DE NOMBREUSES PIÈCES DE THÉÂTRE ET DE LIVRETS D’OPÉRA. 20 ÉCRIVAIN ET TRADUCTEUR, FRANÇAIS D’ORIGINE ALLEMANDE, GEORGES- ARTHUR GOLDSCHMIDT, NÉ EN 1928 FUIT LE NAZISME. EN FRANCE, IL A TRADUIT, FRANZ KAFKA, FRIEDRICH NIETZSCHE, WALTER BENJAMIN ET PETER HANDKE, QUI A TRADUIT DE LUI EN ALLEMAND LE MIROIR QUO- TIDIEN ET LA FORÊT INTERROMPUE (LE SEUIL). EN 2000 PARAÎT LA TRAVERSÉE DES FLEUVES. EN 2004, IL REÇOIT LE PRIX FRANCE-CULTURE POUR LE POING DANS LA BOUCHE. IL ÉCRIT SUR LA LANGUE DE LA PSY- CHANALYSE (QUAND FREUD VOIT LA MER, ET QUAND FREUD ATTEND LE VERBE, ÉD. BUCHET-CHASTEL), SUR LE LANGAGE À L’INSU DE BABEL (CNRS) ET SUR KAFKA, CELUI QU’ON ATTEND HABITE JUSTE À CÔTÉ (VER- DIER). EN 2007, PARAÎT L’ESPRIT DE RETOUR (SEUIL). NATIVE DU DANEMARK, PIA PETERSEN VIT ET TRAVAILLE ENTRE PARIS ET MARSEILLE. ELLE VIENT DE PUBLIER UN ÉCRIVAIN, UN VRAI (ACTES SUD) APRÈS LE JEU DE LA FACILITÉ (AUTRES TEMPS, 2002), PARFOIS IL DIS- CUTAIT AVEC DIEU (2004), UNE FENÊTRE AU HASARD (2005), PASSER LE PONT (2007), IOURI (2008), UNE LIVRE DE CHAIR (2010) CHEZ ACTES SUD. Vous pouvez suivre cette rencontre en temps réel et posez des questions aux intervenants en vous connectant sur : www.glowbl.com/parisbibliotheques
Littératures Les premiers romans au Salon du livre de Paris Les bibliothèques s’attachent chaque année à mettre en valeur la production éditoriale des premiers romans. Réunis en comité de lecture, les bibliothécaires ont sélectionné des auteurs de premiers romans parus en 2012. Rencontre avec : Lucile Bordes, Christophe Carlier, Julia Deck, Caroles Fives, François Garde, Karim Miské et Pauline Dreyfus. Modérateur : Gérard Meudal, journaliste littéraire. Samedi 23 mars – 16 h 30 (stand Mairie de Paris, V10) Lucile Bordes, pour Je suis la marquise de Carabas (éd. Liana Levi, 2012) NÉE EN 1971 DANS LE VAR, LUCILE BORDES EST MAÎTRE DE CONFÉRENCES EN LANGUE FRANÇAISE ET STYLISTIQUE ÀL’UNIVERSITÉ DE NICE. ELLE ANIME ÉGALEMENT DES ATELIERS D’ÉCRITURE DANS LA RÉGION TOULONNAISE. Un après-midi, une jeune femme entreprend de questionner son grandpère. Elle aimerait comprendre pourquoi, lorsqu’elle était gamine, il était interdit de toucher au piano de l’appartement familial, aux vieilles partitions de films muets. Et pourquoi il a vécu dans une roulotte jusqu’à l’âge de onze ans… Christophe Carlier, pour L’Assassin à la pomme verte (éd. Serge Safran, 2012, Prix du premier roman) NÉ EN 1960, CHRISTOPHE CARLIER EST AGRÉGÉ DE LETTRES CLASSIQUES ET DOCTEUR ÈS LETTRES. IL A PUBLIÉ LETTRES ÀL’ACADÉMIE FRANÇAISE (ÉD. ARÈNES, 2010) ET DIVERS AUTRES ESSAIS DONT PLUSIEURS CONSACRÉS AUX CONTES ET AUX MYTHES. Dans cette envoûtante et spirituelle fiction à plusieurs voix, chacun observant l’autre, épiant son voisin, amour et meurtre tendent à se confondre. En émule d’Agatha Christie et de Marivaux, Christophe Carlier prouve avec maestria qu’un assassin peut être aussi discret que l’homme à chapeau melon de Magritte, au visage dissimulé à jamais derrière une pomme verte. Julia Deck, pour Viviane Élisabeth Fauville (éd. de Minuit, 2012) JULIA DECK EST NÉE EN 1974 À PARIS D’UN PÈRE FRANÇAIS ET D’UNE MÈRE BRITANNIQUE. Vous êtes Viviane Élisabeth Fauville. Vous avez quarante-deux ans, une enfant, un mari, mais il vient de vous quitter. Et puis hier, vous avez tué votre psychanalyste. Vous auriez sans doute mieux fait de vous abstenir. Heureusement, je suis là pour reprendre la situation en main. Pauline Dreyfus pour Immortel, enfin (éd. Grasset, 2012, Prix des Deux Magots) PAULINE DREYFUS EST NÉE EN 1969 ET A DÉJÀ PUBLIÉ UN RECUEIL DE NOUVELLES, LE PÈRE ET L’ENFANT SE PORTENT BIEN (LATTÈS, 2003) ET UNE BIOGRAPHIE, ROBERT BADINTER, L’ÉPREUVE DE LA JUSTICE D’UN JUSTE (ÉD. DU TOUCAN, 2009). 1968. Cinquième candidature de Paul Morand à l’Académie française. L'écrivain n’est plus l'auteur glorieux des années 1930. Il a 80 ans. Dix ans plus tôt, le général de Gaulle, lui reprochant sa collaboration avec le régime de Vichy, a refusé qu’il entre sous la Coupole. Pour qui sent la mort approcher, l’Académie n’est-elle pas la promesse de devenir immortel ? Carole Fives pour que nos vies aient l’air d’un film parfait (éd. Le Passage, 2012) CAROLE FIVES VIT À LILLE ET PARTAGE SON TEMPS ENTRE LES ARTS PLASTIQUES ET LA LITTÉRATURE. ELLE EST L’AUTEUR DE NOUVELLES (QUAND NOUS SERONS HEUREUX, ÉD. LE PASSAGE, 2010) ET DE TEXTES POUR LA JEUNESSE. Certains pensent que le divorce, ça ne sépare que les adultes. Années 1980. Déferlante rose sur la France. Première grosse vague de divorces aussi. À la télé, Gainsbourg, Benny Hill et le Top 50. Vacances, calendriers, zone A, zone B. La séparation est vécue différemment par chacun. Chacun son film, sa version, le père, la mère, la sœur. Chacun sa chanson. Un seul se tait, le cadet. Lui, ne parle pas. Il attend. Huit ans, neuf ans, dix ans… http : Ilcarolefives.free.fr François Garde, pour Ce qu’il advint du sauvage blanc (éd. Gallimard, 2012, Prix Goncourt du premier roman 2012) FRANÇOIS GARDE EST NÉ EN 1959 AU CANNET. Au milieu du XIX e siècle, Narcisse Pelletier, un jeune matelot français, est abandonné sur une plage en Australie. Dixsept ans plus tard, un navire anglais le retrouve par hasard : il vit nu, tatoué, sait chasser et pêcher à la manière de la tribu qui l’a recueilli. Il a perdu l’usage de la langue française et oublié son nom. Que s’est-il passé pendant ces dix-sept années ? Karim Miské pour Arab Jazz (éd. Viviane Hamy, 2012, Grand Prix de littérature policière 2012) KARIM MISKÉ EST NÉ EN 1964 À ABIDJAN D’UN PÈRE MAURITANIEN ET D’UNE MÈRE FRANÇAISE. IL GRANDIT À PARIS AVANT DE PARTIR ÉTUDIER LE JOURNALISME À DAKAR. DE RETOUR EN FRANCE, IL RÉALISE DEPUIS VINGT ANS DES FILMS DOCUMENTAIRES. Dans le 19 e arrondissement de Paris, toutes les communautés, religieuses et ethniques, se côtoient au quotidien. Sushis casher, kebabs, restaurant turc – point de ralliement de tous les jeunes du coin – la librairie d’occasion farcie de romans policiers jusqu’au plafond, coiffeur juif… Seul AhmedTaroudant – qui a l’horrible privilège de découvrir le corps sanguinolent de sa voisine et amie, Laura Vignola, suspendu au-dessus de son balcon – se tient à distance de cette population cosmopolite. Il constitue le coupable idéal de ce crime abominable. 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :