En Vue n°58 jan/fév 2013
En Vue n°58 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°58 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'enfant sous objectif.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
MARIA D’ALEXANDRE SOKOUROV. Histoire Bibliothèque de l’Hôtel de Ville – Paris 4 e Bibliothèque Marguerite Audoux Paris 3 e Les samedis du documentaire (dernier samedi du mois à 16h) PROJECTIONS Maria d’Alexandre Sokourov (Idéale audience, 1988, 40 mn). Ce film en deux chapitres, tourné en 1978 et 1988, dresse le portrait de la paysanne Maria Semionova, qui se consacra à la culture du lin et qui, toute sa vie, fut rongée par la perte de son enfant. Samedi 26 janvier – 16h Après les camps la vie de Virginie Linhart (Cinétévé, INA, France Télévisions, 2009, 70 mn). Suivie d’une présentation par la réalisatrice qui aborde aussi l’ouvrage qui complète son film La vie après (éd. du Seuil, 2012). Ce documentaire évoque le retour en France en 1945 des survivants juifs des camps d’extermination. Des survivants, adolescents durant leur déportation et jeunes adultes à leur retour, racontent de manière chronologique 65 ans d’une vie reconstruite après le génocide. Virginie Linhart est réalisatrice de documentaires. Elle a réalisé de nombreux films historiques, notamment sur la Seconde Guerre mondiale. Samedi 9 février – 18h Mystères d’archives Mystères d’archives, ce sont des enquêtes sur des événements du XX e siècle qui ont marqué notre mémoire et notre imaginaire. Serge Viallet, directeur de la collection, en véritable détective de l’image, nous dévoile une multitude d’éléments nouveaux et d’anecdotes significatives qui se cachent derrière l’histoire telle qu’elle nous a été montrée dans les salles de cinéma puis à la télévision. Une approche inédite qui passionnera les curieux ! Projections et rencontre avec le réalisateur, Serge Viallet. ÉVÉNEMENT 1963. Funérailles de John F. Kennedy (Coproduction Arte France/Ina, 2007, 26 mn) Dès l’annonce de l’assassinat de John F. Kennedy et jusqu’à son enterrement à Washington DC, quatre jours plus tard, les chaînes de télévision consacrent l’intégralité de leurs programmes au président défunt. Comment la télévision américaine a-t-elle connu son premier pic d’audience et a gagné ainsi la toute première place dans les médias ? 2001. L’enterrement du commandant Massoud (Coproduction Arte France/Ina, 2012, 26 mn) Les images de l’enterrement du commandant Massoud, au nord de Kaboul, dans son village natal de la vallée du Panshir, témoignent d’une journée importante de l’histoire récente de l’Afghanistan. Selon le rituel musulman, cette cérémonie aurait dû avoir lieu le jour de sa mort. Pourquoi avoir attendu une semaine pour l’enterrer ? Quels étaient les enjeux de ces funérailles ? Y a-t-il un lien entre l’attentat qui a coûté la vie à Massoud le 9 septembre et ceux du 11 septembre ? Mardi 15 janvier – 18h30 Réservation au 01 44 78 80 50. Histoire de France : images et représentations Rencontre avec Christian Amalvi, Laurent Avezou et Jean Lebrun en écho à l’exposition L’Histoire de France racontée par la publicité présentée à la bibliothèque Forney. Voir p.7. Mardi 26 février – 19h Réservation au 01 44 78 80 50. 20
Histoire Bibliothèque des littératures policières (BILIPO) – Paris 5 e Les Bas-fonds : histoire d’un imaginaire Conférence de Dominique Kalifa à l’occasion de la publication de son dernier essai aux éditions du Seuil. Gueux, mendiants, misérables, prostituées, criminels, aliénés, détenus, bagnards, peuplent de leurs figures hideuses, pour partie réelles et pour partie fantasmées, l’envers ou les dessous de notre société. Ils en sont le repoussoir, la « part maudite », mais aussi l’une des lignes de fuite symbolique et sociale. Car s’ils disent des réalités – la pauvreté, le crime, les transgressions – ces « bas-fonds » constituent aussi un imaginaire qui traduit tout autant nos inquiétudes et nos anxiétés que certains de nos désirs. C’est à l’exploration de cet imaginaire que s’est attaché Dominique Kalifa. Il montre comment les bas-fonds naissent dans l’Europe bouleversée du XIX e siècle, mais empruntent à une tradition où se mêlent les figures bibliques – Sodome, Babylone –, les mauvais pauvres de la tradition chrétienne et la cour des Miracles. Des « mystères » de Paris à l’underworld victorien, des bas-quartiers de New York aux trottoirs de Buenos Aires, Dominique Kalifa décrypte la fabrique d’un regard qui n’a cessé de nous fasciner. Ces histoires qui hantent nos consciences ont-elles pris fin aujourd’hui ? Les contextes ont changé, mais les débats sur l’underclass, les images du cinéma contemporain ou la culture steampunk montrent que l’ombre des bas-fonds rôde toujours autour de nous. DOMINIQUE KALIFA, PROFESSEUR À LA SORBONNE, EST L’AUTEUR D’UNE DIZAINE D’OUVRAGES CONSACRÉS ÀL’HISTOIRE DU CRIME, DES TRANSGRESSIONS ET DE LA CULTURE DE MASSE. IL ENSEIGNE ÉGALEMENT À SCIENCES-PO ET À LA NEW YORK UNIVERSITY. Samedi 9 février – 16h Réservation au 01 42 34 93 00. Bibliothèque Château d’eau – Paris 10 e Srebrenica, le retour à la terre Exposition photos de Michel Slomka Le reportage Srebrenica, le retour à la terre s’intéresse à l’histoire passée et présente des hommes et des femmes revenus vivre, après de longues années d’exil, sur la terre de leurs origines. Il interroge les raisons du retour, les mécanismes de la mémoire et de la résilience. Il montre, à travers la recherche des proches disparus et les funérailles annuelles lors de la commémoration du massacre de 1995, le travail du deuil et l’élaboration d’une existence apaisée, libérée du poids du passé et de ses fantômes. 17 janvier - 30 mars Vernissage en présence de Michel Slomka Jeudi 17 janvier – 19h 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :