En Vue n°58 jan/fév 2013
En Vue n°58 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°58 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'enfant sous objectif.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Zoom sur Société INTERNET ET RÉPUTATION : comment préserver son image ? Bibliothèque Vaugirard Paris 15 e Débat. Jeudi 14 février – 19h La réputation n’est plus une question de bonne conduite, c’est une question de stratégie. Aujourd’hui, l’Internet permet de montrer et maîtriser une image de soi. Au travers des réseaux sociaux, mais aussi des moteurs de recherches. Pour les particuliers ou les entreprises, les agences d’« e-reputation » traquent la moindre information négative pour la détourner et renforcer une image positive. Quels sont les enjeux de ces agences, pourquoi est-il aussi important d’être valorisé sur le Web, à la fois comme individu et comme entreprise ? Qui est concerné ? 10 Débat avec Édouard Fillias et Alexandre Villeneuve, auteurs de E-Réputation, stratégies d’influence sur Internet (éd. Ellipses, 2012, 2 e édition) et Gloria Origgi, philosophe, chargée de recherche au CNRS. Modération : Antony Drugeon, journaliste. À lire : l’interview des auteurs sur le blog du modérateur : http : Ilwww.blogdumoderateur.com/interview-alexandrevilleneuve-edouard-fillais-e-reputation-strategies-dinfluence-sur-internet/
Société Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3 e Bibliothèque Charlotte Delbo Paris 2 e Les gourous de la com’Ils vivent dans l’ombre des puissants, mais ils exercent eux-mêmes un pouvoir et une influence largement ignorés du grand public : les conseillers en communication contrôlent aujourd’hui l’image des gouvernants comme des grands patrons et ils sont passés maîtres dans l’art de manipuler les journalistes et l’opinion. Désormais, ils participent également aussi bien aux décisions stratégiques des politiques qu’à celles des groupes du CAC 40. Quelles sont les méthodes de ces « faiseurs de rois » ? Comment pratiquent-ils le lobbying et le « médiatraining », pour qui et avec quels résultats ? Rencontre avec Aurore Gorius, co-auteur de l’ouvrage Les gourous de la com’, Trente ans de manipulations politiques et économiques (Éd. La Découverte, 2011). Jeudi 21 février – 19h (Salle de la mairie du 2 e) L’art du thé chinois Conférence autour de l’art du thé chinois. Yu Zhou, auteur de La baguette et la fourchette (éd. Fayard, 2012), récit sur les différences culturelles culinaires entre la France et la Chine, qui retrace l’histoire du thé, ses différentes familles, ses techniques d’infusion et son image dans la littérature chinoise. La rencontre se clôture par une dégustation d’une déclinaison de grands crus de thé et par une signature de son ouvrage. Samedi 26 janvier 16h30 La nature du peuple Débat autour du livre de Déborah Cohen, La nature du peuple : Les formes de l’imaginaire social, XVIII e - XXI e siècles, (éd. Champ Vallon, coll. « La Chose publique », 2010). Ce livre d’histoire n’est pas sans rapport avec la philosophie, surtout celle de Rancière et, par différents biais, celle de Foucault. Cette double inspiration sert à faire la généalogie du mot « peuple », partant des significations péjoratives qui s’y rattachent dans l’Ancien Régime, quand le mot en question désigne avant tout le Tiers-état ; passant, ensuite, par sa valorisation à l’époque des grandes révolutions (de la Révolution française à celles qui ont marqué la fin du monde socialiste), et allant jusqu’à la dévalorisation que le mot connaît de nouveau aujourd’hui. Avec Déborah Cohen, Stéphane Pujol (directeur de programme au CIPh), Michèle Riot-Sarcey (historienne, université Paris 8) et Diego Sardinha (directeur de programme au CIPh). Samedi 9 février – 10h à 13h Les samedis du documentaire PROJECTION Un enclos de Sylvaine Dampierre (Play film, Yumiproductions, TV Rennes, INA, American Dada, 1999, 63 mn). Le Centre pénitentiaire de Rennes est une prison pour femmes au cœur de la ville. Ce bâtiment ancien, à l’architecture imposante, comporte à l’intérieur de ses murs un vrai jardin. Situé derrière la chapelle, il est ouvert aux prisonnières sous la responsabilité de l’aumônier. Dans la spirale de l’enfermement, c’est un espace où briser la monotonie des jours, où se réapproprier le temps. Samedi 23 février – 16h 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :