En Vue n°57 nov/déc 2012
En Vue n°57 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : Villemot... quand l'affiche pétille !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
Bibliothèque Faidherbe – Paris 11 e Rêver la ville : Paris et ailleurs Photographies de Thanh Quang Tran Peintre d’origine asiatique, Thanh Quang Tran a suivi, dès son arrivée à Paris, des études d’architecture à l’école de Belleville, tout en bénéficiant de l’enseignement de Jean-Baptiste Sécheret, peintre formé à l’École des Beaux Arts de Paris. Influencé par les impressionnistes et le mouvement nabi, il s’attache, à travers son travail, à construire une lecture de la ville : les scènes urbaines, l’architecture et la vie quotidienne y révèlent l’identité du lieu. Ces peintures invitent à une contemplation et à une méditation sur Paris et son patrimoine à divers moments de la journée et à différentes saisons. C’est le regard d’un architecte asiatique sur la culture européenne qui réussit à dévoiler la présence et la mémoire cachée de la ville. 4 décembre - 12 janvier En 2006, suite à la publication d’un dessin dans un supplément pour enfants, Mana Neyestani est emprisonné à Téhéran. La communauté Azéri se sent insultée par ce dessin représentant un cafard prononçant un mot en azéri. Le dessinateur et son éditeur Mehrdad Qasemfar sont arrêtés. Au bout de deux mois de détention, Mana obtient enfin un droit de sortie temporaire. Il décide alors de s’enfuir avec sa femme. Après un long périple qui les fera passer par les Émirats Arabes Unis, La Turquie et la Chine, ils parviendront à atteindre la Malaisie pour s’y installer avant de rejoindre Paris en 2010. Mana Neyestani raconte 50 Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12 e Un p’tit coin de faubourg de Jean-Luc Muller Un quartier du faubourg Saint- Antoine, entre le marché d’Aligre et la rue de Charonne, entre Ledru-Rollin et le boulevard Voltaire. Ce film suit les pas de quelques-uns des personnages qui en font la richesse : ils partagent le désir d’en transmettre la convivialité et un patrimoine commun, hérité à la fois de son passé artisanal et des lointains échos de la Commune. Projection en présence du réalisateur. Samedi 15 décembre – 15h Artistes etimages Chantal Aubin Lettres et images en poésie Rencontre avec Mana Neyestani, auteur, illustrateur iranien autour d’Une métamorphose iranienne Chantal Aubin, aux multiples talents, déborde d’énergie créatrice. Peintre, graveur, sculpteur, auteur de nouvelles, de pièces de théâtre, de poèmes, d’albums, d’abécédaires, de livres-objet pour adultes et pour enfants, cette artiste maîtrise l’art d’assembler les images et les mots. Mêlant les techniques graphiques, elle offre à notre regard des œuvres subtiles et élégantes. Vivant en bords de Loire, elle puise son inspiration dans les paysages – littéraires et naturels – du Jardin de la France. Sur les rives de l’océan, aussi. Sa grande sensibilité à la nature rejoint, dans l’émotion, l’extrême attention portée aux choses et aux êtres du « Monde flottant » par les poètes d’Orient (Bashô, Busôn, Shiki...) dont elle illustre les haïkus. Un univers au doux éclat, empreint d’autant de gravité que de grâce légère. Jusqu’au 24 novembre alors dans un roman graphique bouleversant, Une Métamorphose iranienne (éd. Ça et Là/Arte Editions, 2011), son histoire, véritable plongée en apnée dans le système totalitaire kafkaïen mis en place par le régime iranien. La rencontre est modérée par Nader Takmil Homayoun, cinéaste iranien, réalisateur de films documentaires et de fiction dont Téhéran (2009). NÉ ÀTÉHÉRAN EN 1973, MANA NEYESTANI A UNE FORMATION D’ARCHITECTE, MAIS IL A COMMENCÉ SA CARRIÈRE EN 1990 EN TANT QUE DESSINATEUR ET ILLUSTRATEUR POUR DE NOMBREUX MAGAZINES CULTURELS, LITTÉRAIRES, ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES. IL VIT AUJOURD’HUI À PARIS. La ville de Paris ayant rejoint le réseau ICORN des villes refuges pour les écrivains persécutés dans leur pays d’origine, Mana Neyestani a été en 2011 le premier écrivain à bénéficier d’une résidence dans ce cadre. Samedi 15 décembre – 15 h 30
Médiathèque Hélène Berr – Paris 12 e L’Art modeste Loin des phénomènes de mode, Alain Sevestre, auteur de L’Art modeste (éd. Gallimard, 1995), voit les croûtes, ces tableaux souvent réalisés par des amateurs, comme « une faillite bouleversante de la peinture ». Très médiatisé lors de la sortie de son essai, il décrit un univers médiocre sans le magnifier ni exagérer sa laideur, avec originalité, drôlerie et même une subtile cruauté. D’où il ressort que, bien plus que d’une esthétique, cet « Art modeste » relève d’une sociologie. Jeudi 20 décembre – 19 h Bibliothèque Aimé Césaire Paris 14 e Cambodge : passé, présent Les photographies de Catherine Mugurditch font le lien entre impressions du Cambodge passé et images de la vie quotidienne des Cambodgiens d’aujourd’hui. À travers une sélection de portraits ou de paysages, du site archéologique d’Angkor à la campagne cambodgienne, se déroule une promenade où se mêlent beauté des sites, noblesse des regards. Exposition proposée dans le cadre du Mois de la photo organisé par la Mairie du 14 e arrondissement. Jusqu’au 13 novembre Artistes etimages En perspective, aura lieu du 18 décembre au 12 janvier une brève « anti-exposition », quelque peu iconoclaste, de tableaux similaires à ceux décrits dans l’essai, afin de nourrir le débat auquel participe l’auteur, le jeudi 20 décembre. Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15 e Le Beau est aveugle Projection d’un documentaire sur le projet photographique « Né Cécité » et rencontre autour de la déficience visuelle. Le projet photographique « Né Cécité » de Cédric Nicolas propose d’explorer « une autre beauté » : celle perçue par les autres sens que la vue. Il a invité une quinzaine de personnes malvoyantes ou non-voyantes à photographier ce que représente pour eux le Beau. Gwenaël Cohenner a suivi ce projet et a réalisé un documentaire intitulé Le Beau est aveugle. La rencontre commence par la projection de ce documentaire, suivie d’une discussion avec l’artiste et le réalisateur. Jeudi 22 novembre – 19 h Dans le cadre du Mois Extra-Ordinaire. La médiathèque vous donne le Goût du doc ! Venez découvrir l’univers passionnant du documentaire au cours de projections qui ont lieu une fois par mois à la médiathèque. PROCHAIN RENDEZ-VOUS : Tango, le temps d’une danse de Philippe Costantini (2000, 58 mn) À Paris, les passionnés de tango se retrouvent dans des cours de danse ou dans les bals. Danseurs débutants ou expérimentés, éprouvent le besoin de se plonger dans l’univers du tango argentin. On imagine les sensations intenses qu’éprouvent ces danseurs et le film suggère les frontières fragiles entre l’art, le désir et le jeu qui font du tango un spectacle. Samedi 15 décembre – 16h 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 1En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 2-3En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 4-5En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 6-7En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 8-9En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 10-11En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 12-13En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 14-15En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 16-17En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 18-19En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 20-21En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 22-23En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 24-25En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 26-27En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 28-29En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 30-31En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 32-33En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 34-35En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 36-37En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 38-39En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 40-41En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 42-43En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 44-45En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 46-47En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 48-49En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 50-51En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 52-53En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 54-55En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 56-57En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 58-59En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 60-61En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 62-63En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 64-65En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 66-67En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 68-69En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 70-71En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 72-73En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 74-75En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 76-77En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 78-79En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 80-81En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 82-83En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 84-85En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 86-87En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 88