En Vue n°57 nov/déc 2012
En Vue n°57 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : Villemot... quand l'affiche pétille !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Médiathèque Jean-Pierre Melville Paris 13 e P ROJECTION El Gusto Projection du documentaire de Safinez Bousbia. La bonne humeur – el gusto – caractérise la musique populaire inventée au milieu des années 1920 au cœur de la Casbah d’Alger par le grand musicien de l’époque, El Anka. Elle rythme l’enfance de ses jeunes élèves du Conservatoire, arabes ou juifs. L’amitié et leur amour commun pour cette musique qui « fait oublier la misère, la faim, la soif » les rassemblent pendant des années au sein du même orchestre jusqu’à la guerre et ses bouleversements. Le documentaire El Gusto, Buena Vista Social Club algérien, raconte avec émotion comment la musique a réuni ceux que l’Histoire a séparés il y a cinquante ans. Samedi 17 novembre 15 h 30 14 Regards sur Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15 e PROJECTIONS La traversée Projection du film d’Élisabeth Leuvrey (Alice Films, 2006, 55 mn) en présence de la réalisatrice. Chaque été, ils sont nombreux à transiter par la mer entre la France et l’Algérie. Dans l’entre-deux de la traversée entre Marseille et Alger, les discussions dans les cabines, les salons ou sur les ponts parlent toutes de départ et de pays. Le film propose, le temps du voyage, une autre manière de dire et de voir l’immigration. Vendredi 16 novembre – 19 h Des vacances malgré tout l’Algérie Projection du film de Malek Bensmaïl (INA, 2000, 1h08) suivi d’une rencontre avec le réalisateur Gérald Collas, producteur à l’INA et producteur délégué du film. Immigré dans la région parisienne depuis 1957, Kader est électricien. Avec sa famille, il décide de passer les vacances d’été dans son village natal, non loin d’Alger dans la maison qu’il s’est fait construire. Toute la complexité du rapport au pays, et à la famille restée là-bas est abordée en passant tour à tour de l’humour à l’émotion. Vendredi 30 novembre – 19 h Algérie, nouvelle génération : comment inventer les 50 prochaines années ? Qui sont les petits-enfants de l’Indépendance algérienne ? Quelle énergie anime cette jeunesse ? En quoi croit-elle ? Quels sont ses inquiétudes et ses plus grands espoirs ? Pourquoi le pays n’a t-il pas connu sa révolution au printemps 2011 ? Une mobilisation politique est-elle possible aujourd’hui, et quelle forme peut-elle prendre ? Quels rapports entretiennent les jeunes Algériens avec la tradition de leurs parents et grands-parents ? Quel est leur rapport à l’art, au cinéma, à la création ? Quelles représentations en littérature et en images imaginent-ils pour leur génération ? Et plus largement, comment vivent-ils, comment s’aiment-ils, à quoi rêvent-ils de l’autre côté de la Méditerranée ? Rencontre en compagnie des documentaristes radio Caroline Gillet et Aurélie Charon, pour découvrir leur travail auprès des jeunes d’Alger. Explorant toutes les formes, elles donnent à voir, à entendre et à lire le nouvel Alger. À lire : Algérie, nouvelle génération (in Revue XXI, n ° 15, été 2011). Jeudi 6 décembre – 19 h
Bibliothèque Batignolles – Paris 17 e L’épopée anonyme et invisible des Chibanis Conférence de Lucien Maillard, historien. Quel est l’héritage des Chibanis, ces travailleurs algériens âgés – appelés ainsi pour leurs cheveux blancs –, des Trente Glorieuses auxquelles ils ont largement contribué ? Des copeaux de notre prospérité et pas même la reconnaissance nationale. Ils ont surmonté les épreuves de la guerre, du déracinement, les cadences infernales dans la métallurgie, l’industrie automobile. Lucien Maillard évoque l’aspect culturel de cette relégation. Cinquante ans après l’Indépendance de l’Algérie, pourquoi ces artisans de notre bienêtre n’appartiennent-ils pas à notre mémoire collective ? Jeudi 8 novembre – 19 h (Salle des mariages de la Mairie du 17 e) Regards sur Médiathèque Edmond Rostand – Paris 17 e Femmes de Kabylie d’AhmedKahil l’Algérie Présentation des photographies d’AhmedKahil : portraits de femmes kabyles, touchants de réalisme et pétris de tendresse, et photographies de villages, de maisons ou de paysages. Le photographe fait partager l’intimité de ces maisons qui sont aujourd’hui en voie de disparition, tout comme les gestes millénaires qu’accomplissaient ces « femmes de Kabylie ». 6 - 17 novembre Vernissage AhmedKahil explique ce quotidien qu’il a fixé sur image : les techniques artisanales, la décoration des maisons, les relations familiales et l’organisation d’un village traditionnel de Kabylie. Samedi 10 novembre – 17h Quelle place pour les femmes dans la société algérienne contemporaine ? Projection du film de Djamila Sahraoui, La moitié du ciel d’Allah (Équipage, 52 mn, 1995), suivie d’un débat animé par Dalila Morsly, professeur à l’Université d’Angers, présidente de l’association Kalima et ancienne présidente de l’association Aïcha. En présence de Wassyla Tamzali, avocate et auteure, vice-présidente du Forum international des Femmes pour la Méditerranée, à l’initiative de l’Appel des femmes arabes pour la liberté et l’égalité ; Leïla Marouane, journaliste et auteur de La Jeune fille et la mère (éd. du Seuil, 2005) et Le papier, l’encre et la braise (éd. du Rocher, 2009). À l’occasion des 50 ans de l’Indépendance de l’Algérie, la question de la place et de l’indépendance des femmes algériennes prend tout son sens. La décennie noire de 1990 a placé les femmes et l’Islam au cœur du débat. Pour autant, le combat des femmes algériennes pour leur émancipation est de longue date, en témoigne le rôle joué par les moudjahidates dans la guerre d’Indépendance. Quelle est aujourd’hui la place des femmes dans la société algérienne ? Vente de livres et dédicace proposée par la librairie l’Astrée. Jeudi 15 novembre – 19 h Là-bas Rencontre avec Dominique Cabrera et projection de ses films Rester là-bas (La Sept/INA/Méli-Mélo, 47mn, 1992) et Ici là-bas (L’Ergonaute prod, 13 mn, 1988). Née en 1957, cinéaste, Dominique Cabrera avait trentequatre ans lorsqu’elle est retournée en Algérie pour le tournage d’un documentaire sur les pieds-noirs qui ont choisis de rester en Algérie après l’indépendance : Rester là-bas. Son film nous transporte de l’autre côté de la Méditerranée, « là où la mer est plus salée », du port aux souks en passant par le jardin d’Essai. Dominique Cabrera, artiste militante, nous convie sur cette terre qui l’a vue naître et nous invite à rencontrer ceux qui ont fait le choix de ne pas partir. Nous découvrons également le court-métrage qu’elle réalisa quelques années plus tôt, Ici là-bas. Ici : la France 1987, là-bas : l’Algérie 1963. Et se pose la question : comment accepter cet héritage ? Samedi 17 novembre – 16 h 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 1En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 2-3En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 4-5En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 6-7En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 8-9En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 10-11En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 12-13En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 14-15En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 16-17En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 18-19En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 20-21En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 22-23En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 24-25En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 26-27En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 28-29En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 30-31En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 32-33En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 34-35En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 36-37En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 38-39En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 40-41En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 42-43En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 44-45En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 46-47En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 48-49En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 50-51En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 52-53En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 54-55En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 56-57En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 58-59En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 60-61En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 62-63En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 64-65En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 66-67En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 68-69En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 70-71En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 72-73En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 74-75En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 76-77En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 78-79En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 80-81En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 82-83En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 84-85En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 86-87En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 88