En Vue n°57 nov/déc 2012
En Vue n°57 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : Villemot... quand l'affiche pétille !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Bibliothèque Buffon – Paris 5 e Algérie, notre histoire L’histoire de la fin de l’Algérie française commence en janvier 1960, avec l’affaire des Barricades, suivie par le putsch des généraux, en avril 1961, contre ce qu’ils considéraient comme la trahison du général de Gaulle. Pendant quelques jours, la France vacille mais le putsch est un échec. C’est la fin de l’armée traditionnelle, le début d’une année de désespoir et de violence et la conclusion dramatique de l’exode de 400 000 français d’Algérie. Dans ce documentaire, Jean-Michel Meurice et Benjamin Stora retracent cette histoire dramatique. Le jeune militaire de 22 ans envoyé à l’État-major d’Alger au moment des événements, et l’enfant exilé de Constantine, devenu un historien spécialiste de la question algérienne, reviennent dans un film à la première personne sur leurs souvenirs de ces événements déchirants. 12 Regards sur Bibliothèque des littératures policières (BILIPO) – Paris 5 e Projection suivie d’une rencontre avec Jean-Michel Meurice, le réalisateur. Mardi 20 novembre – 19h En partenariat avec Arte. Meurtres pour mémoire : la guerre d’Algérie dans le roman noir l’Algérie Comment faire passer des choses du réel à l’état de fiction sans que cela se résume à un travail sociologique, historique, journalistique ? D. DAENINCKX, in Mouvements (mai-août 2001). Cette question essentielle en littérature est le fil conducteur de cette rencontre, dans le cadre particulier de l’évocation de la guerre, 50 ans après le cessez-le-feu. Alors, pourquoi écrit-on sur la guerre d’Algérie ? Comment un historien, un auteur répondent-ils à cette question ? Qu’est-ce qui, aujourd’hui, et cinquante ans après, intéresse tant historiens et auteurs de romans « noirs » ? Histoire et guerre s’accordent-ils au romanesque noir ? Rencontre animée par Emmanuel Laurentin, journaliste et producteur à France Culture, avec Benoît Falaize, historien ; Didier Daeninckx, Barouk Salamé, François Muratet et Francis Zamponi, auteurs de polars sur la guerre d’Algérie ; Dominique Manotti, historienne et auteure ; Anissa Belhadjin, enseignantchercheur à l’Université de Cergy-Pontoise-IUFM. Samedi 15 décembre – 15h
Médiathèque Hélène Berr – Paris 12 e Algérie/Nanterre 1961-1962 : terrains vagues de la mémoire Rencontre avec Monique Hervo, militante humaniste ayant vécu douze années aux côtés de la population algérienne du bidonville La Folie à Nanterre durant les années de guerre. Le 17 octobre 1961, elle fait partie des milliers de personnes sorties manifester contre le couvre-feu discriminatoire qui leur a été imposé. Avec également Laurent Maffre, professeur et auteur du roman graphique Demain, Demain : Nanterre, bidonville de La Folie 1962-1966 (éd. Actes Sud BD/Arte éditions, 2012). Rencontre modérée par Mehdi Lallaoui, réalisateur, auteur et président de l’association Au nom de la Mémoire. Jeudi 15 novembre – 19 h Regards sur l’Algérie Bibliothèque Rainer Maria Rilke – Paris 5 e Alger, 1959-1960 : architecture et patrimoine de la Casbah Entre 1959 et 1960, deux appelés français Alain Gedovius et Yves Robertet, tous deux au Service Cinéma des Armées, ont entrepris l’inventaire photographique de la Casbah d’Alger, totalisant 900 clichés. 52 ans plus tard, ces photos en noir et blanc, d’un réel intérêt patrimonial, nous restituent le visage d’une Casbah disparue, tant par les coutumes vestimentaires que par le nombre de maisons aujourd’hui en ruines. Les photos de nuit prises dans la Casbah déserte sont saisissantes et permettent d’apprécier l’architecture de cette ville mythique, entre Pépé le Moko et La Bataille d’Alger. Jusqu’au 10 novembre À noter : L’Institut de Recherches et d’Études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient accueille l’exposition « Casbah d’Alger : les terrasses », d’Alain Gedovius et Yves Robertet, jusqu’au 10 novembre. Demain, demain : Nanterre, bidonville de La Folie 1962 : la guerre d’Algérie prend fin. Sorya et ses enfants sont venus rejoindre le « chef de famille », Kader. Les nouveaux arrivants découvrent avec stupeur leur habitation située dans le bidonville de La Folie à Nanterre... Dans son roman-graphique Demain, demain : Nanterre, bidonville de La Folie, 1962-1966 (Actes Sud BD - Arte Éditions, 2012), Laurent Maffre suit pendant quatre ans les tribulations et le destin de cette famille algérienne, ses conditions de vie, ses espoirs et désillusions, jusqu’à son relogement. Une fiction graphique au service de la mémoire, à la croisée du documentaire, basée sur les photos et documents inédits collectés à l’époque par Monique Hervo, militante et habitante du bidonville pendant douze ans. Cette exposition accompagne la parution de l’ouvrage et du webdocumentaire 127, rue de la Garenne : Le bidonville de La Folie à Nanterre, réalisé par Fabrice Osinski à partir des planches de la bande dessinée et des témoignages audio recueillis par Monique Hervo. Jusqu’au 17 novembre À voir et écouter sur arte.tv http : //bidonville-nanterre.arte.tv 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 1En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 2-3En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 4-5En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 6-7En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 8-9En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 10-11En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 12-13En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 14-15En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 16-17En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 18-19En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 20-21En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 22-23En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 24-25En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 26-27En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 28-29En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 30-31En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 32-33En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 34-35En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 36-37En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 38-39En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 40-41En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 42-43En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 44-45En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 46-47En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 48-49En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 50-51En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 52-53En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 54-55En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 56-57En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 58-59En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 60-61En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 62-63En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 64-65En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 66-67En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 68-69En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 70-71En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 72-73En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 74-75En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 76-77En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 78-79En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 80-81En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 82-83En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 84-85En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 86-87En Vue numéro 57 nov/déc 2012 Page 88