En Vue n°56 sep/oct 2012
En Vue n°56 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de sep/oct 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : regards sur l'Algérie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Cinéma et guerre d’Algérie La guerre d’Algérie au cinéma ou la guerre sans nom. Si la guerre en Algérie a inspiré de nombreux ouvrages, il n’en est pas de même en ce qui concerne le 7 e art qui a longtemps considéré le sujet comme tabou. Exceptés Le petit soldat de Jean-Luc Godard ou Le combat dans l’île d’Alain Cavalier, il faudra attendre la fin du conflit pour voir des cinéastes s’emparer du sujet de façon frontale ou détournée (Alain Resnais, Agnès Varda, Jacques Rozier ou Jacques Demy). Cette rencontre retrace à l’aide d’extraits de films, les différentes représentations de cette guerre (films ou documentaires) jusqu’à nos jours, sans oublier les nombreux films de propagande produits par le gouvernement français et le gouvernement général de l’Algérie mettant en avant les bienfaits de l’action coloniale sur les plans économique et social. Par Daniel Chocron. Samedi 15 septembre – 16h Bibliothèque Place des Fêtes – Paris 19 e Cheikha Rabia, la dernière héritière du raï ancien Regards sur Cheikha Rabia est une diva du raï traditionnel, et de sa voix particulièrement androgyne elle chante le raï d’avant le raï. La musicienne productrice Dinah Douieb fusionne et métisse ces sonorités traditionnelles et acoustiques avec les musiques électriques et électroniques. À travers cette nouvelle démarche musicale, l’héritage de Cheikha Rabia, son empreinte et sa mémoire s’inscrivent dans l’histoire de la musique. À l’occasion des 50 ans de l’indépendance de l’Algérie, elle vient transmettre avec plaisir et joie l’esprit du raï aux nouvelles générations. Samedi 27 octobre 16 h 18 Bibliothèque Claude Lévi-Strauss – Paris 19 e l’Algérie Algérie : lecture à trois voix La compagnie la Liseuse propose une lecture polyphonique de trois auteurs majeurs qui parlent de l’Algérie toutes époques confondues : Kateb Yacine, l’incontournable, avec Le polygone étoilé qui traite de l’exil et du déracinement, Maïssa Bey, une des voix nouvelles essentielles avec Sous le jasmin, la nuit qui parle de la condition des femmes, de la polygamie et Georges Pérec, qui évoque aussi en filigrane dans Quel petit vélo au guidon chromé... le début de ce que l’on appelait alors « les événements ». Lecture donnée par Arnaud Churin, Jean-Claude Bonnifait et Caroline Girard. Samedi 13 octobre – 16h Bibliothèque Louise Michel – Paris 20 e CARTE BLANCHE « SPÉCIALE ALGÉRIE » Bintou Simporé invite Nadim Pour notre plus grand plaisir, Bintou Simporé, l’animatrice de Radio Nova présente Nadim, un artiste algérien, à la voix chaude et émouvante. Né à Alger, la jeunesse de Nadim est déjà faite de migrations : Blida, Bouira, Boussouda, Sour el Ghozlene, Shelef, Ghilizane, Wahrane, berceau géographique du raï. Tous ces déplacements développent chez lui le courant essentiel qui le lie à la musique. La vocation s’affirme à l’écoute des plus grands Chebs, qui crient leur mal-être. Aujourd’hui, Nadim « Chante AhmedWahbi » et rend hommage à l’amour, la poésie, la fraternité entre les peuples et la lutte contre la haine et l’ignorance. Samedi 6 octobre – 17 h 30
Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20 e Regards sur Cinquante ans après la fin de la guerre d’Algérie, la question n’est plus celle du noir de l’occultation, mais du retour, en pleine lumière, de la mise en scène des formes d’écriture et de représentation de la guerre. À côté des ouvrages de mémoires d’acteurs engagés dans le conflit, existent désormais les récits d’historiens qui racontent, sans complaisance ni désir moralisateur, les dernières années de la colonisation et de la guerre d’Algérie, entre 1945 et 1962. La conférence dresse le bilan des publications d’ouvrages et des films, pour s’interroger sur la persistance de mémoires blessées dans l’espace public. Cinquante ans après, par le travail historique, la pluralité des motivations émergent peu à peu derrière les positions frontales et catégoriques que l’on a dessinées à grands traits après 1962, entre adversaires et partisans de l’Algérie française. La guerre d’Algérie, sombre période de la conscience nationale, sort ainsi des turbulences passionnelles et du traumatisme collectif pour s’offrir, enfin, à l’examen de l’historien. Les jeunes générations, ceux et celles qui vont devoir faire et font déjà l’Algérie et la France de demain, et n’ont aucune responsabilité dans l’affrontement d’hier, peuvent ainsi lire cette page avec méthode, loin du bruit et de la fureur longtemps entretenus par leurs aînés, acteurs de cette histoire. l’Algérie Les enjeux de mémoire liés à la guerre d’Algérie CYCLE ÉCRITURE, ÉCRITURES La création contemporaine algérienne Les artistes algériens d’aujourd’hui, qu’ils soient écrivains, chanteurs, comédiens, voient leur œuvre, d’une manière ou d’une autre, nourrie par cette histoire tourmentée, constitutive de leur identité d’artiste et de citoyen. À l’occasion de cette rencontre, plusieurs artistes s’interrogent sur leur lien avec leur pays natal, leur rapport à son histoire, à la mémoire qu’ils en ont ou qu’ils peuvent transmettre et évoquent leur vision de l’Algérie contemporaine, de son avenir, ainsi que la façon dont l’exercice de leur art peut apporter un éclairage singulier sur un pays contrasté aux richesses multiples, notamment sur le plan culturel. Avec la participation de Abdel Sefsaf, chanteur et comédien ; Barouk Salamé, auteur de Une guerre de génies, de héros et de lâches, 2012 ; Abdelkader Djemaï, auteur et Philippe Lafond, photographe, Impressions d’Algérie, 2012. NÉ ÀCONSTANTINE EN 1950, DOCTEUR EN HISTOIRE ET SOCIOLOGIE, BENJAMIN STORA EST PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS. IL ENSEIGNE ÀL’UNIVERSITÉ PARIS XIII ET ÀL’INALCO (LANGUES ORIENTALES, PARIS). IL APUBLIÉ UNE TRENTAINE D’OUVRAGES COMME LA GANGRÈNE ET L’OUBLI, LA MÉMOIRE DE LA GUERRE D’ALGÉRIE (ÉD. LA DÉCOUVERTE, 1991) ; APPELÉS EN GUERRE D’ALGÉRIE (ÉD. GALLIMARD, 1997) ; LES TROIS EXILS. JUIFS D’ALGÉRIE (ÉD. STOCK, 2006). EN 2009, SON LIVRE LE MYSTÈRE DE GAULLE, SON PROJET POUR L’ALGÉRIE (ÉD. ROBERT LAFFONT) RENCONTRE UN GRAND ÉCHO DANS LA CRITIQUE FRANÇAISE ET ALGÉRIENNE. EN 2011, SON « LIVRE-OBJET » SUR LA GUERRE D’ALGÉRIE A OBTENU LE GRAND PRIX DES LECTRICES DE ELLE. IL EST ÉGALEMENT L’AUTEUR DE PLUSIEURS DOCUMENTAIRES AUDIOVISUELS DONT LES ANNÉES ALGÉRIENNES (FRANCE 2, 1991), ET LA DÉCHIRURE (FRANCE 2, 2012). Dernier ouvrage publié : La guerre d’Algérie expliquée à tous (Éd. Seuil, 2012). Samedi 13 octobre – 15 h 30 Rencontre animée par Christine Ferniot, journaliste. Mardi 23 octobre 19 h Rencontre avec la collaboration de la Scène du balcon. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 1En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 2-3En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 4-5En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 6-7En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 8-9En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 10-11En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 12-13En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 14-15En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 16-17En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 18-19En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 20-21En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 22-23En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 24-25En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 26-27En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 28-29En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 30-31En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 32-33En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 34-35En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 36-37En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 38-39En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 40-41En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 42-43En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 44-45En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 46-47En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 48-49En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 50-51En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 52-53En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 54-55En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 56-57En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 58-59En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 60-61En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 62-63En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 64-65En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 66-67En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 68-69En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 70-71En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 72-73En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 74-75En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 76-77En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 78-79En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 80