En Vue n°56 sep/oct 2012
En Vue n°56 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de sep/oct 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : regards sur l'Algérie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Bibliothèque François Villon Paris 10 e PROJECTION-DÉBAT Les actes de refus dans la guerre d’Algérie Combien y a-t-il eu de refus de participer à la guerre d’Algérie ? Qu’ils aient refusé de porter les armes, qu’ils aient déserté ou qu’ils soient insoumis, des soldats se sont opposés à leur participation à cette guerre, pour des motifs politiques ou moraux. Ils ont été emprisonnés ou se sont exilés pour leur refus. Certains ont formé des réseaux clandestins, d’autres ont mené des campagnes en faveur de l’objection de conscience. Enfin, des intellectuels ont justifié le droit à la désobéissance dans le « Manifeste des 121 ». 50 ans après, d’anciens appelés réfractaires témoignent en présence d’historiens. Projection du film de Raymond Mourlon, Le Refus, suivie d’un débat en présence de Tramor Quemeneur, historien et enseignant, auteur d’une thèse Insoumissions, refus d’obéissance et désertions de soldats français pendant la guerre d’Algérie ; d’Hélène Bracco, auteure de Pour avoir dit non : actes de refus dans la guerre d’Algérie : 1954-1962 (Éd. Paris-Méditerranée, 2003). En présence de Alban Liechti et Benoist Rey, appelés durant la guerre d’Algérie. Mardi 23 octobre – 19h 16 Regards sur Médiathèque Hélène Berr – Paris 12 e l’Algérie Demain, demain : Nanterre, bidonville de La Folie 1962, la guerre d’Algérie prend fin. Sorya et ses enfants sont venus rejoindre le « chef de famille », Kader. Les nouveaux arrivants découvrent avec stupeur leur habitation située dans le bidonville de La Folie à Nanterre... Dans son roman-graphique Demain, demain : Nanterre, bidonville de La Folie, 1962-1966 (Éd. Actes Sud BD - Arte Éditions, 2012), Laurent Maffre suit sur quatre années les tribulations et le destin de cette famille algérienne, ses conditions de vie, ses espoirs et désillusions, jusqu’à son relogement. Une fiction graphique au service de la mémoire, à la croisée du documentaire, basée sur les photos et documents inédits collectés à l’époque par Monique Hervo, militante et habitante du bidonville pendant douze ans. Cette exposition accompagne la parution de l’ouvrage et du web-documentaire 127, rue de la Garenne : le bidonville de La Folie à Nanterre, réalisé par Fabrice Osinski à partir des planches de la bande dessinée et des témoignages audio recueillis par Monique Hervo. À voir et écouter sur arte.tv : http : //bidonville-nanterre.arte.tv Une rencontre avec Laurent Maffre et Monique Hervo est prévue courant novembre. 23 octobre - 17 novembre Bibliothèque Aimé Césaire – Paris 14 e Lecture : voix d’Algérie Isabelle Bensoussan et Sandrine Briard proposent de faire entendre la voix de l’Algérie, celle du passé et celle de l’avenir, à travers les mots de ses plus illustres enfants, écrivains ou poètes : Albert Camus d’abord, plongé dans le soleil méditerranéen de Tipaza, Maïssa Bey ensuite pour nous faire vivre l’Alger de l’après-Indépendance. L’Algérie se raconte aussi sur l’autre rive de la Méditerranée, en France, terre d’exil ou de travail, sous la plume de MohammedDib. Jean Amrouche, Si Mohand, Moufid Zakaria révèlent enfin combien en Algérie, la poésie est, et a été, synonyme de résistance et d’espoir. Samedi 20 octobre – 17 h 15
Bibliothèque Vaugirard – Paris 15 e Algéries 50 Regards sur Les auteurs de l’ouvrage Algéries 50 (Éd. Magellan et Cie, 2012) évoquent leur rapport à l’Algérie. Qu’ils soient Algériens ou Français, leurs textes témoignent de l’amour qu’ils portent à cette terre rude et attachante, de l’intérêt pour son histoire complexe et tumultueuse, des désillusions inévitables, mais aussi de leur espoir placé dans la jeunesse d’aujourd’hui. Certains avaient l’Algérie dans la peau, d’autres l’ont rencontrée par hasard... elle ne les a jamais quittés. Rencontre avec Yahia Belaskri, né à Oran, journaliste et écrivain (Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut, Éd. Vent d’Ailleurs, 2010) ; Abdelkader Djemaï, né à Oran, auteur d’une quinzaine de romans, récits de voyages et nouvelles (Impressions d’Algérie, Éd. La Martinière, 2012) ; Fatima Benasci-Lancou, éditrice et rédactrice en chef de la revue ONG Plac 21 et auteure de Les Harkis. Histoire, mémoire et transmission (Éd. L’Atelier, 2010) et Anouar Benmalek, romancier, mathématicien et journaliste franco-algérien, plusieurs fois primé, il est l’auteur de Tu ne mourras plus demain (Fayard, 2011). À lire : Algéries 50, collectif sous la direction de Yahia Belaskri et Élisabeth Lesne (Éd. Magellan et Cie, 2012). 25 écrivains Algériens et Français s’expriment sur les cinquante dernières années de l’Algérie. Mardi 16 octobre – 19h Rencontre suivie d’une dédicace avec la librairie Le Divan. l’Algérie Bibliothèque Germaine Tillion – Paris 16 e L’Algérie aurésienne, 1934-1940 Germaine Tillion, ethnologue et photographe Arrivée en Algérie sur les conseils de Marcel Mauss pour y étudier la population Berbère dite Chaouïa, Germaine Tillion réalisa entre 1934 et 1940 plus de 1500 clichés de l’Aurès et de ses habitants. Tous datés et commentés, ils furent redécouverts en 1999. Les soixante photos présentées (les seules à avoir été exposées) composent un portrait de la société aurésienne au mode de vie presque disparu. S’y révèlent l’acuité et le talent de cette grande ethnographe. À lire : L’Algérie aurésienne par Germaine Tillion en collaboration avec Nancy Wood (Éd. de la Martinière et Perrin, 2001). 15 septembre - 13 octobre 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 1En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 2-3En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 4-5En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 6-7En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 8-9En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 10-11En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 12-13En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 14-15En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 16-17En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 18-19En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 20-21En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 22-23En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 24-25En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 26-27En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 28-29En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 30-31En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 32-33En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 34-35En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 36-37En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 38-39En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 40-41En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 42-43En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 44-45En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 46-47En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 48-49En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 50-51En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 52-53En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 54-55En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 56-57En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 58-59En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 60-61En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 62-63En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 64-65En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 66-67En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 68-69En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 70-71En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 72-73En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 74-75En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 76-77En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 78-79En Vue numéro 56 sep/oct 2012 Page 80