En Vue n°55 jun/jui/aoû 2012
En Vue n°55 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : qu'est-ce que le cirque ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Bibliothèque historique de la Ville de Paris – Paris 4 e 10 Autour de l’exposition L’accordéon dans la chanson de Paris : naissance et apogée d’un genre ÉDITH PIAF EN 1936. Conférence de Martin Pénet, historien de la chanson (XIX e et XX e siècles), chercheur, collectionneur et journaliste. Il produit des émissions à France Culture et France Musique, a écrit plusieurs ouvrages dont Mémoire de la chanson et dirigé de nombreuses rééditions en CD. Dans les années 1950, la chanson parisienne a connu un âge d’or, au point de s’exporter comme à aucun autre moment de son histoire. Élaborée durant plus d’un demi-siècle, elle avait alors trouvé une forme typique, une sorte d’aboutissement. Son berceau se situe dans les bals musette et les guinguettes qui durant plusieurs décennies ont attiré le peuple de la capitale. D’Aristide Bruant à Édith Piaf, la chanson populaire a évolué en intégrant une forme littéraire : le réalisme ; un genre musical : le musette ; sur de nouveaux rythmes de danses : valse musette, java, fox-trot, tango… et un instrument : l’accordéon. Ses interprètes successifs l’ont magnifiée sur les scènes des music-halls et des cabarets, à la radio, au cinéma et bien sûr au disque. Avec les partitions (ou « petits formats »), ce sont autant de témoignages qui nous permettent aujourd’hui d’en retracer l’aventure et la légende. Mardi 12 juin – 18h30 (salle de lecture) BORIS LIPNITZKI/ROGER-VIOLLET Expositions Galerie des bibliothèques/Ville de Paris Paris 4 e « Paris Apache en chansons » Balade historique chantée autour du thème des Apaches et l’envers du Paris de la Belle époque. Les Apaches ont fait frémir Paris au début du XX e siècle. Criminels, voyous, leurs histoires ont inspiré une multitude d’articles, de livres, de films (dont le fameux Casque d’Or de Jacques Becker) et bien sûr des chansons. Autour des chansons d’époque (Bruant, Piaf…), interprétées par Valmy accompagné de son orgue de barbarie, avec les éclaircissements de Thierry Pelletier écrivain, passionné par la chanson de Paris et William Blanc historien, une balade dans les grands lieux du Paris populaire du début du XX e siècle qui part du cœur du Marais, pour finir dans la rue emblématique des bals et de la musette, la rue de Lappe, où s’installera le Bal à Jo, du nom de son propriétaire, Jo France. Vendredi 22 juin – 19h Départ de la balade devant la Galerie des bibliothèques de la Ville de Paris, 22 rue Malher, Paris 4e. Sur réservation au 01 44 78 80 50 Une entrée à demi tarif pour visiter l’exposition « Paris en chansons » sera remise aux participants à la balade. Le festival Ô 4 vents ! Initié par la Mairie du 4 e arrondissement et l’association Ère de jeu, ce festival jeune public présente des spectacles de création dans des lieux de patrimoine : hôtels particuliers, Maison de Victor Hugo... Cette année, pour l’ouverture du festival, les élèves des écoles Moussy et Neuve Saint-Pierre déambulent derrière Béatrice Fontaine et ses musiciens, en chantant les refrains qu’ils ont écrits sur leur quartier. Fin de la balade musicale place Baudoyer à 17h30 : concert de Béatrice Fontaine « Paris en chansons » ! Vendredi1er juin 16h30 Départ de l’Espace d’animation des Blancs-Manteaux 17h 30 Concert d’ouverture place Baudoyer www.o4vents.fr
Autour de l’exposition BILIPO (Bibliothèque des littératures policières) – Paris 5 e Noir de Seine À l’occasion de la Fête de la musique et en écho à l’exposition Paris en chansons, Les Comptoirs du Noir présentent, à l’invitation de la BILIPO, Cybèle Castoriadis, chant et François Parisi, accordéon, dans Noir de Seine, un récital de chansons parisiennes, sentimentales, renversantes et tragiques, une traversée entre chien et loup conduisant de l’univers de Frehel à celui des auteurs de polar d’aujourd’hui, de la boucherie de la rue des Flandres au bartabac de la rue des Martyrs. Vous y croiserez Paula la Rousse, Fantômas, Galiléo, Margot la Ventouse, la Vipère du trottoir, et bien d’autres, réunis pour un soir dans ce haut lieu du crime parisien qu’est la bibliothèque des littératures policières. L E S A V I E Z - V O U S ? Le 12 avril dernier, Bertrand Delanoë a remis la Grande Médaille de Vermeil de la Ville de Paris à Juliette Gréco, marraine de l’exposition Paris en chansons. « Il était temps que sa ville lui dise merci. Juliette Gréco, c’est la Parisienne. La Parisienne d’aujourd’hui et la Parisienne qui incarne le temps de Paris qui ne passe jamais », a souligné le maire de Paris. « Je ne suis pas née à Paris, j’ai vu le jour ? à Montpellier. Mais j’ai été mise au monde ici » a répondu Juliette Gréco, se disant très émue et très surprise. www.paris.fr Expositions APRÈS DES ÉTUDES DE PIANO, DE CHANT ET DE THÉÂTRE, CYBÈLE CASTORIADIS CHANTE DEPUIS 2011 AVEC LE CHŒUR ALPHA, LIT RÉGULIÈREMENT AVEC LA COMPAGNIE LES COMPTOIRS DU NOIR. ELLE PRÉPARE AVEC LE PIANISTE STATHIS ANNINOS UN CONCERT MÊLANT JAZZ, CHANSON FRANÇAISE ET MUSIQUE GRECQUE TRADITIONNELLE QUI SERA DONNÉ CET ÉTÉ. PARIGOT-SICILIEN, FRANÇOIS PARISI SE DÉFINIT COMME ACCORDÉONISTE DE NAISSANCE. IL A CONTRIBUÉ AVEC CORTI, AZZOLA OU GALLIANO À RELANCER L’ACCORDÉON NEW-LOOK, ADOPTANT UN STYLE UNIQUE ENTRE LA TRADITION, LE SWING ET LA JAVA. IL ALONGTEMPS ANIMÉ LE TRIO SWING BASTRINGUE – GUITARES MANOUCHES ET ACCORDÉON – QUI A FAIT LES BEAUX SOIRS DE LA BASTILLE. UNE FIGURE INCONTOURNABLE DU NÉO-MUSETTE. Jeudi 21 juin – 18h Vous souhaitez être informé des manifestations programmées autour de Paris en chansons. Devenez fan et retrouvez l’actualité de l’exposition sur la page Facebook ! www.facebook.com/parisenchansons 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :