En Vue n°54 avr/mai 2012
En Vue n°54 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°54 de avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'exposition Paris en chansons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Zoom sur La main, la matière, l’esprit Petite histoire de la création japonaise Il y a déjà plus de cent ans, bâtisseurs, artistes, artisans d’art du monde entier trouvèrent au Japon des sources d’inspiration qui leur permirent de renouveler leur héritage classique : par exemple une architecture végétale et modulaire, un intérêt pour des matériaux bruts et, plus généralement, un effacement du partage académique entre « arts majeurs » et « arts mineurs », car esprit et beauté peuvent se nicher aussi dans les plus humbles objets.Tous ces éléments fondateurs de l’art contemporain sont familiers depuis des siècles aux créateurs japonais. Comment peut-on expliquer la coexistence de l’art et de l’artisanat au Japon ? Bibliothèque Germaine Tillion – Paris 16 e Conférence de Danielle Elisseeff. Jeudi 5 avril – 19 h DANIELLE ELISSEEFF EST CHERCHEUR ÉMÉRITE AU CENTRE D’ÉTUDES SUR LA CHINE MODERNE ET CONTEMPORAINE DE L’ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES. ELLE A ENSEIGNÉ, ÀL’ÉCOLE DU LOUVRE, L’HISTOIRE DE L’ART CHINOIS ET JAPONAIS. À lire : Esthétiques du quotidien au Japon, sous la direction de Jean-Marie Bouissou, édition du Regard, 2010, avec une contribution de Danielle Elisseeff. 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 1En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 2-3En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 4-5En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 6-7En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 8-9En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 10-11En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 12-13En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 14-15En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 16-17En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 18-19En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 20-21En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 22-23En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 24-25En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 26-27En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 28-29En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 30-31En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 32-33En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 34-35En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 36-37En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 38-39En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 40-41En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 42-43En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 44-45En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 46-47En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 48-49En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 50-51En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 52-53En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 54-55En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 56-57En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 58-59En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 60-61En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 62-63En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 64-65En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 66-67En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 68-69En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 70-71En Vue numéro 54 avr/mai 2012 Page 72