En Vue n°52 jan/fév 2012
En Vue n°52 jan/fév 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de jan/fév 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 5,0 Mo

  • Dans ce numéro : 1962... Charonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Zoom sur Les photographies de la police scientifique sont très rarement présentées au grand public. Elles restent longtemps dans des archives confidentielles, car elles vont à l’encontre de plusieurs tabous quand elles ont pour sujet la mort violente et le crime. Réalisées il y près de cent ans par Rodolphe Archibald Reiss, fondateur de l’Institut de police scientifique de l’Université de Lausanne, ces images révèlent toute leur dimension esthétique, tout en gardant leur intense force émotionnelle. Pionnier de la criminalistique, Reiss fait preuve d’une maîtrise photographique inégalée dans le domaine. Mémoire de l’enquêteur, ces photographies réalisées selon un protocole très formel montrent sans fard ni émotion des scènes de crime et des traces relevées. Elles sont toutes associées à l’enseignement ou aux dossiers d’expertise de Reiss. Elles permettent de voir des lieux et des environnements inédits, et sont paradoxalement souvent formellement très abstraites. 6 Le théâtre du crime Rodolphe Archibald Reiss (1875-1929) BILIPO Bibliothèque des littératures policières – Paris 5 e Du mardi au vendredi de 14h à 18h, samedi de 10h à 17h - Entrée libre Jusqu’au 4 février L’ASSASSINAT DE DUCRET DANS SA CHAMBRE (BEAUMAROCHE, 24 SEPTEMBRE 1907). La frontière entre le réel et l’imaginaire est ici ténue. Entre les faits et leurs représentations, ces photographies sont empreintes d’une émotion particulière en raison des circonstances dramatiques dont elles sont le témoin. Cette exposition qui présente vingt photographies grand format est réalisée en collaboration avec l’Institut de police scientifique de l’Université de Lausanne, qui fête le centième anniversaire de sa création par Rodolphe Archibald Reiss. Commissaire de l’exposition : Daniel Girardin, conservateur du musée de l’Élysée, en collaboration avec l’Institut de police scientifique de l’Université de Lausanne. > Certaines des photographies exposées sont susceptibles de choquer. La Bibliothèque et les commissaires de l’exposition déconseillent par conséquent la visite aux personnes sensibles ainsi qu’au jeune public.
Le Paris de Bertillon Conférence de Marc Renneville dans le cadre de l’exposition Le théâtre du crime et du festival Paris face cachée. Issu d’une famille de savants, Alphonse Bertillon est considéré par les « experts » contemporains comme le père de la police scientifique française. Œuvrant à la charnière des XIX e et XX e siècle, aîné contemporain de Reiss, Bertillon développa à Paris l’anthropométrie, la photographie judiciaire, le portrait parlé et l’usage des empreintes digitales à des fins d’identification des criminels. Ces travaux seront replacés dans le contexte d’une époque qui faisait la part belle à l’anthropologie criminelle et aux théories de la criminologie. MARC RENNEVILLE EST CHARGÉ D’ÉTUDES ET DE RECHERCHES HISTORIQUES AU MINISTÈRE DE LA JUSTICE, CHERCHEUR ASSOCIÉ AU CENTRE KOIRÉ, ET AUTEUR D’UNE THÈSE INTITULÉE CRIME ET FOLIE (FAYARD, 2003). IL EST ÉGALEMENT DIRECTEUR DE LA PUBLICATION DU SITE CRIMINOCORPUS, UN PORTAIL SUR L’HISTOIRE DE LA JUSTICE, DES CRIMES ET DES PEINES, HÉBERGÉ PAR LE CNRS. Samedi 4 février – 16h À NE PAS MANQUER La rencontre Police scientifique : fiction ou réalité ? Voir rubrique Société, p.9 et dans le cahier Jeunesse les manifestations Mordus du polar indiquées du picto. Expositions Menez l’enquête et partez à la recherche des réponses de ce questionnaire préparé par l’équipe de la BILIPO. Toutes les réponses se trouvent dans l’exposition, en observant attentivement les photographies ou en lisant leurs légendes. Les cinq premiers gagnants bénéficieront d’une visite des collections de la BILIPO avec son conservateur Catherine Chauchard, le 11 février prochain à 15h. 1. Quelle est l’identité de l’homme brandissant la hache sur l’affiche de l’exposition ? 2. Dans quel pays d’Amérique latine l’une des photographies a-t-elle été prise ? 3. Quelle publicité de marque de chocolat est affichée sur le comptoir du magasin à Nyon ? 4. Quelle arme se trouve à côté du coup de poing avec stylet ? 5. Sur quel objet a-t-on relevé des empreintes digitales après le cambriolage de la pâtisserie Huber ? 6. Quel type de vol a eu lieu chez le dentiste de Préverenges ? 7. Combien y a-t-il de verres sur la table où a eu lieu la tentative d’assassinat à Moiry ? 8. Quel traitement est utilisé pour dévoiler la fausse signature dans l’affaire Zurkinden ? > Envoyez vos réponses à : envue@paris-bibliotheques.org avant le 4 février. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :