En Vue n°51 nov/déc 2011
En Vue n°51 nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Le Dessous des cartes... Mondes arabes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Bibliothèque Chaptal – Paris 9 e Eaux vives et terres nues Concert bilingue en français et en langue des signes française. Un spectacle en duo chanté par Colombe et signé par Bachir Saïfi qui partagent la musique et les textes de Claude Nougaro, Henri Salvador et Milor. Le mariage des chansons, de la Langue des signes française et de l’oralité offre aux publics sourds et entendants l’occasion de se rencontrer. Samedi 26 novembre – 16h Bibliothèque Valeyre – Paris 9 e Armelle Dumoulin Une belle artiste libre et résolument à part. Une interprète déconcertante empruntant sans façon au frisson de la vie. Des images volontiers dézinguées comme autant de mots fous et doux. À ÉCOUTER : Est-ce nous ? Samedi 19 novembre – 15 h Agnès Bihl Feu follet tour à tour effronté et charmeur, Agnès Bihl ne mâche pas ses maux pour tirer à bout portant sur la bêtise au front bas. Entre tendresse et humour, une présence très attachante, une plume acerbe à l’ironie mordante. Elle est accompagnée au piano par Dorothée Daniel. À ÉCOUTER : Rêve général(e) (2011, Raoul Breton/L’Autre distribution) Samedi 3 décembre – 15h 34 Festival Monte le son ! Bibliothèque Lancry – Paris 10 e Sarclo(ret) solo Sans forfanterie, sans effets de style, il revient nous enchanter de ses mots toujours justes, de sa plume superbement affûtée, de sa tendresse rigolarde et de son humour corrosif. Une rencontre incontournable avec un artiste libre. « Sarclo(ret) est la meilleure chose qui soit arrivé à la Suisse depuis les trous dans le gruyère » RENAUD Bibliothèque François Villon – Paris 10 e Guénaëlle L Musiques À ÉCOUTER : À tombeau ouvert (KIVI Prod.) Vendredi 25 novembre – 19 h (Salle du centre Lancry) Dans ses toutes nouvelles chansons, GuénaëlleL. rythme les danses de nos vies, les lie à la sienne. Elle nous réjouit et nous entraîne, entre tempo, jeux de mots et clins d’œil, dans des mondes denses et légers à la fois. Enlacés, caressés... pas toujours dans le sens du poil, on tangue, valse et désire. L’espace entre nous se rétrécit pour un pas de deux, qui résonnera encore après les dernières notes de musique. Jeudi 1er décembre – 19h
Festival Monte le son ! Bibliothèque Faidherbe – Paris 11 e « Chaud de Vian » Du beau, du bon, du Boris... C’est QuarZz, quatre voix assurément « jaZz », totalement Boris Vian. En fouillant dans l’œuvre de ce touche-à-tout de génie, QuarZz a eu envie d’interpréter ses chansons et textes où swinguent humour et poésie, et de les réarranger, voire carrément les déranger à sa manière. Amour, jeu avec la mort, soif de vivre, dérision, critique du pouvoir, des thèmes toujours d’actualité. Arrangements et mise en scène : Gilbert Bailly, Caroline Arène, Isabelle Gueldry, Gilbert Bailly. Pascal Wallon : voix Xavier Llamas : guitare Aurélien Guyot : violon Gilles Broux : contrebasse Samedi 26 novembre 15 h Brassens ou la liberté La Cité de la musique et les bibliothèques de la Ville de Paris rendent hommage à Georges Brassens, mort il y a tout juste 30 ans. La Cité a demandé au dessinateur JoannSfar et à la journaliste Clémentine Deroudille de transmettre leur passion pour Georges Brassens sous la forme d’une exposition privilégiant une approche ludique et pleine d’humour. Au-delà de l’image de l’artiste aujourd’hui consensuel et fleurant bon la France d’antan, l’exposition invite à reconsidérer sa puissance libertaire dans la France des années 50 à 80 et s’efforce de corriger quelques-unes des idées reçues sur le chanteur. On le disait piètre musicien et il fut pourtant admiré des plus grands jazzmen ; on l’accusa de misogynie mais il fut l’auteur de textes magnifiques sur les femmes. Celui dont on railla parfois l’absence d’engagement en mai 68 fit preuve dans ses textes aussi bien que dans sa vie personnelle d’une liberté qui fait écho aux mouvements politiques qui traversèrent la France de l’après-guerre. 2 novembre - 3 décembre Présentée également du 29 novembre au 10 décembre à la bibliothèque Place des Fête (19 e) et du 5 au 20 novembre à la bibliothèque Georges Brassens (14 e). Exposition conçue par la Cité de la musique (Paris) et organisée pas Paris bibliothèques. Projections, débat, rencontre Musiques Discorama, signé Glaser Film documentaire d’Esther Hoffenberg (2007, INA/Lapsus, 67 min.) Ce portrait de la productrice-présentatrice, Denise Glaser, pionnière des émissions de télévision consacrées à la chanson de variétés est suivi par un débat avec la réalisatrice Esther Hoffenberg. Samedi 5 novembre – 15h Le regard de Georges Brassens Film documentaire de Sandrine Dumarais (2011, Comic Strip, 52 min.) Après Brel, Brassens, Ferré, 3 hommes sur la photo, Sandrine Dumarais nous fait découvrir les films amateurs que Georges Brassens a tournés dans les années 50 sur sa caméra 16 mm et souligne les liens entre sa vie et son œuvre. Les archives personnelles, conservées par sa famille, témoignent d’un entre deux dans la vie de Brassens : entre un début de reconnaissance et un succès qui va vite le dépasser. Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Sandrine Dumarais. Samedi 19 novembre – 15h 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 1En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 2-3En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 4-5En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 6-7En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 8-9En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 10-11En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 12-13En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 14-15En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 16-17En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 18-19En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 20-21En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 22-23En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 24-25En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 26-27En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 28-29En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 30-31En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 32-33En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 34-35En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 36-37En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 38-39En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 40-41En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 42-43En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 44-45En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 46-47En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 48-49En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 50-51En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 52-53En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 54-55En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 56-57En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 58-59En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 60-61En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 62-63En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 64-65En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 66-67En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 68-69En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 70-71En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 72-73En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 74-75En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 76-77En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 78-79En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 80-81En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 82-83En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 84