En Vue n°51 nov/déc 2011
En Vue n°51 nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Le Dessous des cartes... Mondes arabes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
William Faulkner : un club littéraire proposé par Christophe Manon Résident à la bibliothèque, Christophe Manon propose une rencontre pour évoquer comment l’œuvre de William Faulkner a influencé son travail. CHRISTOPHE MANON A PUBLIÉ RÉCEMMENT PROTOPOÈMES (ATELIER DE L’AGNEAU, 2009) ; UNIVERCIEL (NOUS, 2009) ; QUI VIVE (DERNIER TÉLÉGRAMME, 2010) ; EXTRÊME ET LUMINEUX (DERRIÈRE LA SALLE DE BAIN, 2011) ET A PARTICIPÉ ÀL’ANTHOLOGIE LE JARDIN OUVRIER PRÉSENTÉE PAR IVAR CH’VAVAR (FLAMMARION, 2008). IL ACOLLABORÉ À DE NOMBREUSES REVUES (FUSÉES, JAVA, GRUMEAUX, ÉCRITURES...) ET SE PRODUIT RÉGULIÈREMENT DANS DES LECTURES PUBLIQUES. 28 Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3 e Samedi 5 novembre – 10 h 30 ? Christophe Manon, un poète en résidence à la bibliothèque Marguerite Audoux Son projet de résidence inclut l’écriture de deux textes, intitulés Extrêmes et lumineux, une fiction documentaire, et Jours redoutables, tentative d’approche poétique de l’histoire du XX e siècle ainsi que leur extension scénique. Ces deux projets, par leur essence même, font appel aux ressources de la bibliothèque. Des rencontres, invitations de poètes contemporains, ateliers d’écriture, ainsi que l’animation d’un Club de lecteurs, creuseront la question de la dialectique entre lecture et écriture. www.bibliotheques.paris.fr Littératures Autour de Benjamin Fondane Écrivain juif né en Roumanie, Benjamin Fondane, déjà reconnu dans son pays, s’établit à Paris à l’âge de 25 ans. Poète, penseur, dramaturge et cinéaste, résolument « moderne » et attentif à l’avant-garde, il se tient néanmoins à distance des écoles et des doctrines, des mouvements politiques et littéraires et cherche sa voie propre, sa réponse personnelle aux questions intemporelles comme à celles posées par son époque. Durant les années 1930 et 1940, Fondane dialogue avec les personnalités marquantes de son temps : Artaud, Bachelard, Camus, Cioran, pour n’en citer que quelques-uns. Déterminante est la rencontre avec le philosophe existentialiste Léon Chestov dont il devient le disciple. Parmi ses amis artistes, Brancusi, Brauner, Man Ray ont laissé de lui des portraits étonnants. Arrêté le 7 mars 1944, il est déporté vers Auschwitz, et assassiné le 2 ou 3 octobre 1944. Présentation de documents conçue par le Mémorial de la Shoah. Jusqu’au 30 novembre Rencontre autour de Benjamin Fondane BENJAMIN FONDANE Dans le cadre de l’exposition, rencontre avec Michel Carassou, écrivain et essayiste, ayant droit de l’œuvre de Fondane et Pierre Pachet, écrivain. Lectures d’extraits de l’œuvre de Benjamin Fondane par Eve Griliquez. Mercredi 9 novembre – 19 h À consulter :
BILIPO (Bibliothèque des littératures policières) Paris 5 e P ROJECTION : Jim Thompson, The Writer Inside me Projection du film de Richard Hamon produit par Jean-François Le Corre, suivie d’un débat avec le réalisateur. James Myers Thompson fut l’un des plus fameux auteurs de romans « pulp ». Son œuvre est marquée par la Grande Dépression de 1929 et l’histoire chaotique de sa famille. Dans les années 50, il collabora avec Stanley Kubrick aux scénarios de The Killing (L’Ultime Razzia) et The Paths of Glory (Les Sentiers de la gloire). Son roman le plus célèbre reste The Killer Inside me (Le Démon dans la peau). Décédé en 1977, dans la misère et l’indifférence totale de la critique et du public américains, Jim Thompson a trouvé sa consécration en France, où son entrée dans la Série Noire a été reçue comme l’irruption d’un talent littéraire nouveau. Depuis The Getaway, réalisé en 1972 par Sam Peckinpah, des romans de Thompson ont été régulièrement adaptés par le cinéma et, souvent, avec talent. Série Noire d’Alain Corneau, Coup de torchon de Bertrand Tavernier, Les Arnaqueurs de Stephen Frears ou le récent The Killer Inside me de Michael Winterbottom témoignent de la fascination que l’œuvre de l’écrivain continue d’exercer. Le temps d’une enquête qui mène le réalisateur-lecteur de Paris à Anadarko dans l’Oklahoma, le film nous entraîne aux origines de la noirceur de l’écriture de Jim Thompson. Samedi 19 novembre – 16h Bibliothèque Saint-Simon – Paris 7 e Thanatofictions Littératures D’Eros et de Thanatos, c’est la mort qui reste le plus grand tabou de notre société hédoniste ; on meurt loin de chez soi, dans le silence aseptisé d’une chambre d’hôpital ; le temps du deuil s’abrège ; mourir, quel manque de savoir-vivre ! Pourtant une riche littérature, fantastique et/ou policière, s’est emparée du sujet et des chefs d’œuvre en sont nés ; peinture, musique, sculpture ont depuis longtemps revêtu de splendeur les rites funèbres. Tout se passe comme si le moment du départ était aussi celui de la plus profonde et inaltérable force créatrice. Isabelle Casta, professeur à l’Université d’Artois n’hésite pas à convoquer Patricia Cornwell, Julien Gracq, Gaston Leroux, Jules Verne, et bien d’autres... Jeudi 17 novembre – 19h Cendrars et le démon du départ Claude Leroy, éditeur des œuvres complètes de Blaise Cendrars en est le spécialiste incontesté. Il ne cherche pas à rendre un hommage de plus au démiurge de Moravagine, de La main coupée et du Transsibérien mais à nous rapprocher de l’homme – de l’enfant qu’il fut, du monstre (au sens mythologique, féerique) qu’il est devenu. Claude Leroy nous éclaire sur la psychologie du poète, son emploi des mots, l’originalité de sa prose, grâce à l’analyse en profondeur de ses textes, de son abécédaire – au regard de la psychanalyse [...], de la sémantique [...] et du meilleur de la critique littéraire... T. SAVIN (Lire, 14/07/11) Jeudi 15 décembre – 19h 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 1En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 2-3En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 4-5En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 6-7En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 8-9En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 10-11En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 12-13En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 14-15En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 16-17En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 18-19En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 20-21En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 22-23En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 24-25En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 26-27En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 28-29En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 30-31En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 32-33En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 34-35En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 36-37En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 38-39En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 40-41En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 42-43En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 44-45En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 46-47En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 48-49En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 50-51En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 52-53En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 54-55En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 56-57En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 58-59En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 60-61En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 62-63En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 64-65En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 66-67En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 68-69En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 70-71En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 72-73En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 74-75En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 76-77En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 78-79En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 80-81En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 82-83En Vue numéro 51 nov/déc 2011 Page 84