En Vue n°44 sep/oct 2010
En Vue n°44 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 254) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : la bibliothèque de l'Hôtel de Ville fait peau neuve.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Bibliothèque Porte Montmartre Paris 18 e Onze bouches et un roi (dès 15 ans) Jour de mariage. Dans les toilettes pour dames, onze femmes se bousculent, entrent et sortent, échangent quelques paroles pour parler du marié qui a disparu. De la grandmère qui est décédée. Elles s’étalent en bavardages sur leur vision du mariage. Onze bouches et un roi, ce sont des paroles volées à des femmes perdues et bousculées. Des choses que personne n’aurait dû entendre. Quelques secrets partagés. Sarah-Lise Salomon- Maufroy publie sa deuxième pièce. Avec la compagnie Pourquoi pas ?, elle la présente et la met en espace à la bibliothèque. 46 Samedi 9 octobre – 15h Bibliothèque Couronnes – Paris 20 e Le cri d’Antigone Dans le cadre du festival Lire en Délire !, événement solidaire dédié au livre dans l’Est parisien, la bibliothèque Couronnes s’associe à la Maison des Métallos autour du spectacle du Théâtre du Grabuge Le Cri d’Antigone, adapté du roman d’Henry Bauchau. Le spectacle, présenté à la Maison des Métallos du 13 au 22 octobre et mis en scène par Géraldine Bénichou, est un hommage au courage d’une femme. « Antigone est celle qui sait dire non. Non à la souffrance et à la misère des gens. Non à la guerre et au pouvoir ». L’équipe du Théâtre du Grabuge vous propose de partager un moment de lecture et d’échange autour du texte d’Henry Dans Le petit retable de Don Cristobal, le poète espagnol Federico García Lorca magnifie par sa langue un thème traditionnel du théâtre populaire de marionnettes. Il permet à l’interprète de décliner tous les codes de manipulation de ce théâtre de tréteaux au symbolisme très riche, donnant à cette farce naïve une dimension burlesque et satirique d’une grande poésie. Arts du spectacle Bauchau. Encadrés par Géraldine Bénichou, les participants prêtent leur voix et leur visage aux personnages du monde d’Antigone. La lecture collective se fait aux côtés de Magali Bonat, comédienne, et de Salah Gaoua, chanteur. Le projet est ouvert à tous et ne nécessite aucune pratique préalable du théâtre. Les participants découvriront un texte Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20 e Le petit retable de Don Cristobal De Federico García Lorca Spectacle de marionnettes à gaine (tout public) Le spectacle est suivi d’une rencontre autour de Federico García Lorca avec Florence Delay de l’Académie française et Éloi Recoing. Mise en scène : Éloi Recoing Traduction : Julie Rossello Interprétation : Paul Canel, Perrine Capon, Alice Chene Collaboration artistique : Alain Recoing, Jeanne Vitez Création des marionnettes : Maryse Le Bris Musique : Francesco Orosco fort et, guidés par Géraldine Bénichou, travailleront collectivement autour de ce texte. Samedi 16 octobre – 15h Renseignements au 01 58 30 11 47 (Maison des Métallos) ou au 01 40 33 26 01 (bibliothèque Couronnes). Réservation conseillée au 01 43 72 19 79. Cette manifestation est proposée dans le cadre du festival de marionnettes Again organisé du 1er au 15 octobre par le Théâtre aux Mains Nues. www.theatre-aux-mains-nues.fr Samedi 9 octobre – 15h Le petit retable de Don Cristobal sera présenté au Théâtre aux Mains Nues les samedi 2 et dimanche 3 octobre à 18h.
Bibliothèque Saint-Fargeau – Paris 20 e Rencontre autour de Ce qui arrive et ce qu’on attend de Jean-Marie Besset Avec l’équipe artistique dont Arnaud Denis, metteur en scène et comédien et Jean-Pierre Leroux, comédien. « Entre les ambitions exaspérées du jeu social, les trahisons et renouements du jeu amoureux, nous passons une large part de nos existences dans des temps creux : les moments d’attente. […] Je me suis attaché à présenter des hommes et des femmes dans de pareils moments : entre deux portes, deux êtres, dans des situations d’expectative, provisoires, donc déséquilibrées. […] Entre l’enfer et le paradis, la religion a inventé le purgatoire. » JEAN-MARIE BESSET Samedi 9 octobre 15 h Au Vingtième Théâtre jusqu’au 31 octobre. Arts du spectacle Rencontre croisée autour de Something Wilde d’après Salomé d’Oscar Wilde Avec Anne Bisang, metteur en scène, Lolita Chammah et Daniel Martin, comédiens et Pascal Aquien, auteur d’une étude sur Salomé (Flammarion, 2006). À la fin du XIX e siècle, le mythe de Salomé suscite chez les artistes une fascination à nulle autre pareille : la princesse de Judée, qui incarne la femme « naturelle, c’est-à-dire abominable » selon le mot de Baudelaire, devient une figure majeure de l’imaginaire décadent. Quand Oscar Wilde se saisit de cette figure magnétique, il imagine une pièce fulgurante et poétique. Dans Something Wilde, Anne Bisang met en scène la Salomé de Wilde et donne à la fille d’Isabelle Huppert, Lolita Chammah, le rôle titre. Avec son allure solide et entière, sa voix chaude et passionnée, Lolita Chammah incarne ainsi cette adolescente fauve et fragile prête à tout plutôt que de renoncer à l’appel puissant de l’inconnu. Samedi 16 octobre – 15 h Au Théâtre Artistic Athévains du 18 octobre au 14 novembre. Vous souhaitez être informé des manifestations culturelles des bibliothèques ? Connectez-vous sur le site www.paris-bibliotheques.org pour vous inscrire en un « clic » à notre lettre d’infos mensuelle. Nouvelles expos, débats des « Jeudis de l’actualité », invitations à des soirées spéciales, animations jeunesse... Recevez une sélection du programme par e-mail ! En Vue est téléchargeable sur : www.paris-bibliotheques.org 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 1En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 2-3En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 4-5En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 6-7En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 8-9En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 10-11En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 12-13En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 14-15En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 16-17En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 18-19En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 20-21En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 22-23En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 24-25En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 26-27En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 28-29En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 30-31En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 32-33En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 34-35En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 36-37En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 38-39En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 40-41En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 42-43En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 44-45En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 46-47En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 48-49En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 50-51En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 52-53En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 54-55En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 56-57En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 58-59En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 60-61En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 62-63En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 64-65En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 66-67En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 68-69En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 70-71En Vue numéro 44 sep/oct 2010 Page 72