En Route n°2015-03 mars
En Route n°2015-03 mars
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-03 de mars

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Spafax Canada inc.

  • Format : (221 x 276) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 36,1 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... une odyssée du vin grec.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
SONY GET YOUR EARS RE, N. Hi•Res AUDIO SOUND. EVOLVED. The second your ears experience the perfectly nuanced sound that only Sony Hi-res Audio can deliver you’ll know there’s no going back and you wouldn’t want to if you could. Hear details that you didn’t know existed. Depth that you thought was reserved for real life. Prepare yourself – nothing will ever sound the same. ®Sony and Hi-Res Audio logo are registered trademark of Sony Corporation. sony.ca/sound-evolved
LEADERS OF THE PACK / C ’EST DANS LE SAC IN THE BAG: SHOWBIZ TRIP TO L.A. DANS SA VALISE : DÉPART CHEZ LES STARS À L.A. PROFESSION ACTOR, WRITER AND EYEWEAR DESIGNER ACTEUR, ÉCRIVAIN ET LUNETIER PROFESSION ACTOR, WRITER AND EYEWEAR DESIGNER ACTEUR, ÉCRIVAIN ET LUNETIER You might recognize Dan Levy from his time on MTV Canada, through his eyeglass brand D.L. Eyewear or from some of his movie roles. Or you might just recognize his last name; he’s Eugene’s son. Now Levy, his dad and their pal Catherine O’Hara have co-created the new CBC show Schitt’s Creek. We caught up with him before a marathon writing session in Los Angeles. � Vous le connaissez peut-être pour son travail d’animateur à MTV Canada, ses montures D.L. Eyewear ou ses rôles au cinéma, ou encore pour son nom de famille : c’est le fils d’Eugene. Dan Levy est aussi le cocréateur, avec son père et leur amie Catherine O’Hara, de Schitt’s Creek, nouvelle émission de CBC. Nous l’avons joint avant un marathon d’écriture à Los Angeles. BY / PAR PETER SALTSMAN PHOTOS BY / DE PATRICK FRASER WHAT’S YOUR PACKING STYLE? VOTRE APPROCHE DES BAGAGES ? Compulsive, impulsive, meticulous. My suitcase looks like a robot packed it. I worked at the Gap, so I can do a very clean fold. Everything is compartmentalized. � Celle d’un compulsif impulsif et méticuleux. On dirait que ma valise a été faite par un robot. J’ai travaillé à Gap, alors je plie comme un pro. Tout est compartimenté. WHAT CITY HAS INSPIRED YOU RECENTLY? QUELLE VILLE VOUS A INSPIRÉ RÉCEMMENT ? I was just in Tokyo for 10 days to meet my friend Tommy Ton, who’s a streetstyle photographer working out there. We were staying in Shinjuku, and he took me to all the clothing stores and the robot restaurant. We also went to some pretty crazy sushi places that were definitely off the beaten path. � Je viens de passer 10 jours à Tokyo avec mon ami Tommy Ton, un photographe de mode de rue qui travaille là-bas. On logeait dans Shinjuku ; il m’a emmené faire une tournée des boutiques de vêtements et au resto Robot. On a aussi mangé des sushis dans des endroits déjantés, vraiment hors des sentiers battus. YOU’RE WORKING WITH YOUR DAD NOW. DID YOU GO ON FAMILY VACATIONS WHEN YOU WERE A KID? VOUS TRAVAILLEZ AVEC VOTRE PÈRE. AVIEZ- VOUS DES VACANCES EN FAMILLE QUAND VOUS ÉTIEZ ENFANT ? We weren’t a big familyvacation family, mostly because my dad was working a lot in Los Angeles. When we had time off, we would visit him there. My dad has been telling us that we’re going to Hawaii every year for the past 10 years. But at this point, I think it’s all talk. � On n’était pas forts sur les vacances en famille, car mon père travaillait très souvent à Los Angeles. Quand on était en congé, on allait lui rendre visite. Ça fait 10 ans qu’il nous dit qu’on va aller à Hawaii ; je crois que c’est juste du blabla. DO YOU HAVE ANY FAVOUR- ITE PLACES THAT YOU GO BACK TO OVER AND OVER AGAIN? AVEZ-VOUS DES DESTINATIONS FAVORITES DONT VOUS NE VOUS LASSEZ JAMAIS ? I always stop in London when I’m in Europe because I lived there about 10 years ago, and it’s where I made some of my best friends. I think London is my favourite city because it has a bit of everything – that hard masculinity of Manhattan and the frills of Europe. Fashion is great. All the British kids are just so much cooler than everyone else. There’s an ease to Londoners that I wish I had myself. � Je passe toujours par Londres quand je suis en Europe ; j’y ai vécu il y a environ 10 ans et je m’y suis fait certains de mes meilleurs amis. Je crois que c’est ma ville préférée, car elle a tout pour elle : la virilité de Manhattan et les raffinements de l’Europe. La mode y est super. Les jeunes Anglais sont vraiment plus cool que ceux de n’importe où ailleurs. Les Londoniens ont une certaine aisance que j’envie. 03.2015 ENROUTE.AIRCANADA.COM 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


En Route numéro 2015-03 mars Page 1En Route numéro 2015-03 mars Page 2-3En Route numéro 2015-03 mars Page 4-5En Route numéro 2015-03 mars Page 6-7En Route numéro 2015-03 mars Page 8-9En Route numéro 2015-03 mars Page 10-11En Route numéro 2015-03 mars Page 12-13En Route numéro 2015-03 mars Page 14-15En Route numéro 2015-03 mars Page 16-17En Route numéro 2015-03 mars Page 18-19En Route numéro 2015-03 mars Page 20-21En Route numéro 2015-03 mars Page 22-23En Route numéro 2015-03 mars Page 24-25En Route numéro 2015-03 mars Page 26-27En Route numéro 2015-03 mars Page 28-29En Route numéro 2015-03 mars Page 30-31En Route numéro 2015-03 mars Page 32-33En Route numéro 2015-03 mars Page 34-35En Route numéro 2015-03 mars Page 36-37En Route numéro 2015-03 mars Page 38-39En Route numéro 2015-03 mars Page 40-41En Route numéro 2015-03 mars Page 42-43En Route numéro 2015-03 mars Page 44-45En Route numéro 2015-03 mars Page 46-47En Route numéro 2015-03 mars Page 48-49En Route numéro 2015-03 mars Page 50-51En Route numéro 2015-03 mars Page 52-53En Route numéro 2015-03 mars Page 54-55En Route numéro 2015-03 mars Page 56-57En Route numéro 2015-03 mars Page 58-59En Route numéro 2015-03 mars Page 60-61En Route numéro 2015-03 mars Page 62-63En Route numéro 2015-03 mars Page 64-65En Route numéro 2015-03 mars Page 66-67En Route numéro 2015-03 mars Page 68-69En Route numéro 2015-03 mars Page 70-71En Route numéro 2015-03 mars Page 72-73En Route numéro 2015-03 mars Page 74-75En Route numéro 2015-03 mars Page 76-77En Route numéro 2015-03 mars Page 78-79En Route numéro 2015-03 mars Page 80-81En Route numéro 2015-03 mars Page 82-83En Route numéro 2015-03 mars Page 84-85En Route numéro 2015-03 mars Page 86-87En Route numéro 2015-03 mars Page 88-89En Route numéro 2015-03 mars Page 90-91En Route numéro 2015-03 mars Page 92-93En Route numéro 2015-03 mars Page 94-95En Route numéro 2015-03 mars Page 96-97En Route numéro 2015-03 mars Page 98-99En Route numéro 2015-03 mars Page 100-101En Route numéro 2015-03 mars Page 102-103En Route numéro 2015-03 mars Page 104-105En Route numéro 2015-03 mars Page 106-107En Route numéro 2015-03 mars Page 108-109En Route numéro 2015-03 mars Page 110-111En Route numéro 2015-03 mars Page 112-113En Route numéro 2015-03 mars Page 114-115En Route numéro 2015-03 mars Page 116-117En Route numéro 2015-03 mars Page 118-119En Route numéro 2015-03 mars Page 120-121En Route numéro 2015-03 mars Page 122-123En Route numéro 2015-03 mars Page 124