Efficience 21 n°8 sep/oct/nov 2013
Efficience 21 n°8 sep/oct/nov 2013
  • Prix facial : 5,90 F

  • Parution : n°8 de sep/oct/nov 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Gassmann SA

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 16,6 Mo

  • Dans ce numéro : entretien avec la conseillère fédérale en charge du DETEC, Doris Leuthard.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
dossier revêtement extérieur L’esthétique zen du bardage en bois Opter pour un bardage en bois est souvent un réel choix esthétique. C’est pourquoi le bois doit avoir les qualités nécessaires pour bien se comporter en conditions extérieures. Son vieillissement et son évolution doivent aussi être pris en compte. « Le bois naturel va devenir gris. Si on désire qu’il garde sa couleur initiale, on peut par exemple augmenter la portée du toit qui le protégera des intempéries », explique Jean-Luc Sandoz. Une grande palette de possibilités est également à disposition pour la protection des essences naturelles. Afin de stabiliser le bois, des saturateurs peuvent ainsi être utilisés. Les nouveaux produits tiennent plus longtemps et une simple couche, tous les cinq ans, suffit à préserver les couleurs. Les produits de surface sont par ailleurs fongicides, luttent contre l’humidité, les UV et tout ce qui peut détériorer les murs. Coût et entretien réduits Le choix du traitement de surface importe aussi quant à l’esthétique que l’on souhaite donner à la façade. « Pour donner une expression à la maison, les traitements de surface permettent de la teindre en jaune, - -. _- -. 38 EFFICienCE 21 automne 2013 bleu, vert et même en noir, une couleur à la mode actuellement. Le bois étant en lui-même un isolant, cette coloration n’a pas d’incidence énergétique », relève Jean-Luc Sandoz. Toujours au plan esthétique, on peut encore structurer et déstructurer la façade, jouer avec le sens de la pose, choisir deux teintes différentes, voire plus. « Le bois est beau, peu cher et souple à travailler », affirme le spécialiste. Les bardages les moins coûteux sont en mélèze, en douglas et en épicéa. « Très durable et relativement bon marché, le mélèze est couramment utilisé. Comme il est difficile de s’approvisionner en mélèze européen, il est principalement importé de Russie. L’idée en plus Ce produit est magnifique. » Fixer sur une façade un simple panneau en bois traité avec un enduit est aussi une solution envisageable. « C’est assez bon marché et ça résiste aux éléments. » On trouve encore les bois composites, des mélanges de bois et de résines plastiques. « Un des avantages du bois synthétique est l’étendue des apparences et des couleurs qu’il peut prendre. En outre, en zone urbaine, il ne nécessite pas d’entretien et les façades ne bougent jamais », souligne Jean-Luc Sandoz. Enfin, en ce qui concerne l’énergie grise, il précise que « même importé de Russie, le bois offre un meilleur rapport en comparaison de la tôle ou des panneaux en résine synthétique ». Les matériaux métalliques ont aussi leur place en façade. Mariés à du bois, l’effet est bluffant. Inox, aluminium, zinc, acier, certains de ces métaux sont peu coûteux. Il faut toutefois être vigilant pour éviter la surchauffe et les problèmes de condensation en privilégiant leur pose sur des expositions au nord. Le prix Compter environ 100 francs/m 2 pour du bois de base naturel, 100 à 150 francs/m 2 pour du bois ayant reçu un traitement de surface et 300 francs/m 2 pour des bois synthétiques. DR – istockphoto
DR.1141‘017. A - Le grand retour de la chaux La chaux et le plâtre sont des liants traditionnels, utilisés dans la construction depuis plusieurs millénaires. Mais avec l’industrialisation, ils ont pratiquement disparu au profit du ciment. « C’est plus dur, alors ça rassure », remarque Pascal Pittet, artisan à Chavannessur-Moudon. Pourtant, la chaux est le matériau respirant par excellence. « La chaux ou le mélange chaux-plâtre sont très appropriés dans les vieilles maisons en pierres, celles aux murs de briques en terre cuite et en béton cellulaire. Utilisés avec une isolation non hermétique, ces produits sont idéaux », explique-t-il. Et d’ajouter  : « La bâtisse respire et ne se gorge pas d’une eau qui peut la détériorer gravement. » L’idée en plus Le crépi ou le badigeon à la chaux n’est pas réservé aux travaux de rénovation, mais peut aussi être utilisé sur des habitations en cours de construction. « Toutes les couches composant les murs doivent alors être en matériaux naturels. Pour l’isolation, nous utilisons un mortier de chanvre », précise Pascal Pittet. Le prix Entre 90 et 150 francs/m 2. En outre, l’isolation par l’extérieur n’étant pas toujours envisageable sur les bâtiments anciens, l’enduit chaux-chanvre peut également être intéressant en matière de correction thermique. D’infinies possibilités de nuances de couleurs Avant de poser de la chaux, il faut toutefois prendre en compte les éléments naturels. Lors de l’opération, les températures ne doivent ainsi être ni trop chaudes ni trop froides et, pour que les fonds restent humides, il ne faut pas qu’il y ait trop de vent. Le travail de carbonatation (une réaction chimique lors de la prise du mortier qui se fait à l’air) ne doit pas non plus être trop brutal. La façade doit en outre être protégée d’un soleil direct et il ne doit pas geler dans les trois mois suivant la pose. Quid de l’esthétique ? « Ce revêtement ressemble à une peinture un peu épaisse qui peut être laissée en blanc ou être colorée avec des pigments », relève Pascal Pittet. Le crépi obtenu à partir d’un mélange de chaux et de sable se teinte en fonction de la couleur de ce dernier. Mais il peut aussi être coloré au gré des envies du propriétaire. Et même si l’entretien de la chaux est minimal, comme avec n’importe quel enduit de surface, la façade doit toutefois être rafraîchie de temps en temps. automne 2013 EFFICienCE 21 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 1Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 2-3Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 4-5Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 6-7Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 8-9Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 10-11Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 12-13Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 14-15Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 16-17Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 18-19Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 20-21Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 22-23Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 24-25Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 26-27Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 28-29Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 30-31Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 32-33Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 34-35Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 36-37Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 38-39Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 40-41Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 42-43Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 44-45Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 46-47Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 48-49Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 50-51Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 52-53Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 54-55Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 56-57Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 58-59Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 60-61Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 62-63Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 64-65Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 66-67Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 68-69Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 70-71Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 72-73Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 74-75Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 76-77Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 78-79Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 80-81Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 82-83Efficience 21 numéro 8 sep/oct/nov 2013 Page 84