E.D.I. n°9 juin 2011
E.D.I. n°9 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 31,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial « Affichage »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
88 EDI n°9/Juin 2011 Avis d’expert Copieurs et multifonctions : un modèle à répliquer Le marché des copieurs et des multifonctions s’accroît mécaniquement, poussé par une offre technique et commerciale dynamique. La demande des entreprises n’est pas en reste. C’est dire que ce segment de marché est porteur de débouchés appréciables pour les canaux de revente, y compris à long terme. Une chose est sûre : le marché de la reprographie, des copieurs et des multifonctions connaît de profondes mutations. À ce jour, l’ensemble des fabricants du secteur se livre une farouche bataille, commerciale et marketing, pour gagner des parts de marché, tout en conservant leur base installée. Dans ce contexte, l’une des grandes tendances du moment est d’intégrer de la valeur ajoutée dans les matériels proposés. Et de jouer sans complexe l’approche solution. Cette stratégie, amorcée il y a peu de temps, est devenue - en un délai record - un véritable « must have ». Elle fait maintenant partie intégrante des offres proposées. De fait, le copieur ne peut plus se limiter à la simple reprographie. Il doit être communicant et intégrer un ensemble de nouveaux services susceptibles d’être à la fois pratiques, intégrés et très prisés par les entreprises : par exemple, celles-ci veulent des capacités d’impression, de numérisation, mais aussi une fonction fax, etc. Tout cela implique d’embarquer, d’une part, de l’intelligence, d’autre part, un ensemble de solutions complémentaires. Aujourd’hui, une telle mise en œuvre est rendue possible grâce au perfectionnement des appareils commercialisés. Les entreprises sont demandeuses Il n’y pas que la volonté de se différencier sur le plan technique et commercial. Ce souhait est exprimé par les constructeurs et leur canal de revente, mais il pourrait, après tout, ne pas trouver écho auprès des utilisateurs professionnels. Heureusement, la demande des entreprises est au rendez-vous. Logique : qu’elles soient grands comptes ou PME, il s’agit de prendre en considération l’évolution économique et organisationnelle de leur domaine d’activité. En clair, une rationalisation du parc informatique s’impose. Un exemple entre mille : l’évolution des usages et la banalisation de certaines pratiques, comme le « fax to mail », sont des éléments qui dopent les multifonctions. Les utilisateurs finaux souhaitent de plus en plus piloter, depuis un point unique, toutes leurs opérations. Ce constat est particulièrement frappant chez les PME qui, pour la plupart, cherchent à accéder à des solutions Sarah L’Exact, business development manager chez RTE Network, est entrée dans la société en 1998. Elle y a d’abord occupé un poste d’ingénieur commercial, puis de chef des ventes. Elle est désormais en charge des partenariats stratégiques. sarah.lexact@rte.fr simples, unifiées et économiquement supportables au regard de leur taille. Il est donc important de répondre à cette nouvelle demande, dorénavant grandissante et massive. Un marché potentiel en expansion rapide Ainsi, selon le cabinet d’analystes IDC, 165 000 périphériques ont été vendus sur l’année 2010 contre 126 000 unités en 2009, soit une augmentation de 31% des ventes. Certes, les imprimantes à fonction unique constituent 62% du volume. Les 38% restants portent sur les périphériques multifonctionnels. La part des périphériques multifonctions est cependant amenée à augmenter, dans le sillage de la demande croissante des professionnels pour ce type de produits. Le marché est promis à un avenir radieux, le mot n’est pas trop fort. Et devrait connaître une forte marge de progression sur le long terme. Il s’agit donc, plus que jamais, de se différencier et d’investir pour proposer les copieurs de demain. Dans quelle direction ? Les outils de gestion électronique de documents et éditique sont sans doute les futurs composants à valeur ajoutée. D’où ces alliances techniques et commerciales annoncées par les constructeurs. D’où, aussi, les éditeurs qui deviennent partenaires stratégiques des fournisseurs de MFP. On note par ailleurs des opérations de croissance externe réalisées par les constructeurs, sans oublier l’ouverture de divisions logicielles « internes » visant à développer de nouvelles solutions. Nous sommes donc bel et bien en train de vivre une petite révolution dans l’industrie des copieurs et des multifonctions. Une conclusion s’impose : l’avancée des échanges dématérialisés dans l’entreprise n’a pas porté un coup d’arrêt au secteur. Au contraire. La croissance actuelle du marché et les perspectives annoncées en sont la parfaite illustration. À n’en pas douter, on va continuer à voir évoluer en profondeur l’industrie des copieurs. Ces derniers vont devenir encore plus communicants et, de proche en proche, ils finiront par être totalement connectés au système d’information de l’entreprise. Du grain à moudre, donc, pour les VAR et les SSII, surtout ceux qui sont en quête de nouveaux débouchés prometteurs en termes de volume. Et de valeur. ●
SecurityGateway For Exchange/SMTP Servers 2500 www.watsoft.com/revendeurs



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 1E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 118