E.D.I. n°9 juin 2011
E.D.I. n°9 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 31,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial « Affichage »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
62 EDI n°9/Juin 2011 Observatoire LES TABLETTES À L’ASSAUT Malgré le rebond de l’industrie IT, les ventes de micros dégringolent. À l’inverse, les tablettes ne cessent de grignoter des parts de marché. Quelle sera l’issue du match ? Comme toujours, ce sont les consommateurs qui trancheront. Tout un symbole. En pleine reprise économique, particulièrement visible dans l’informatique, les télécoms et les réseaux, les ventes de PC piquent brutalement du nez. Selon les études convergentes des cabinets d’études spécialisés tels que Gartner et IDC (International Data Corp), les livraisons mondiales de micro-ordinateurs ont fortement chuté au premier trimestre 2011 (environ moins 3%, à moduler suivant les analystes). Et ce, alors que les oracles s’attendaient à une réelle croissance. Une situation d’autant plus troublante que les mêmes experts observent, en parallèle, une montée extrêmement rapide des ventes de tablettes. Quelques années seulement après le lancement du premier modèle de ce genre, 300 millions de tablettes ont déjà été écoulées, alors qu’il a fallu pratiquement trente ans au PC pour arriver à ce niveau de ventes ! Et ce n’est pas fini : lors du récent séminaire « Tablet in Enterprise », qui s’est tenu en mars dernier à Paris, plusieurs grandes entreprises ont fait part de leur intention de fournir des tablettes à leurs cadres. Ainsi, le laboratoire pharmaceutique Roche a dévoilé ses projets d’équipement pour visiteurs médicaux – une population plus habituée, jusqu’alors, aux ordinateurs portables. Autre indication, qui conforte l’analyse : selon le cabinet Deloitte, au moins un quart des tablettes achetées cette année, le seront par les entreprises. Preuve que l’iPad et ses concurrents Chiffres exprimés en millions d’unités. VENTES MONDIALES DE PC ET DE TABLETTES Source : EDI et estimations des analystes (Gartner, IDC, iSuppli, ABI). sont désormais considérés comme des outils tout à fait sérieux, et pas seulement des gadgets, comme on l’entendait encore il n’y a pas si longtemps. Des disparités géographiques impressionnantes Ce panorama doit pourtant être nuancé. Sur le plan géographique, d’abord. Ainsi le Vieux continent reste, pour le moment, relativement insensible à cette lame de fond. Pour une raison essentielle, que met en relief Gartner : « Les clients continuent à différer leurs achats en raison des incertitudes persistantes sur le plan économique et financier. » Autre raison, les pays émergents sautent l’étape de l’informatique traditionnelle pour plonger directement dans celle du mobile miniaturisé et « internétisé ». L’avantage est simple : pas de base installée à gérer, pas de façon de travailler à modifier. Un son de cloche totalement partagé par Gartner, qui explique que les pays en voie
DES PC de développement « s’affranchissent définitivement du PC comme première approche de l’informatique ». C’est là qu’intervient dans le monde occidental la question culturelle, celle des usages. « L’étendue du parc installé, le poids des habitudes, mais aussi les usages en matière de lecture et d’écriture sur écran sont des facteurs prépondérants. Ces paramètres sont durables, même si les toutes nouvelles tablettes sont à l’évidence plus attrayantes et moins chères », reconnaît Simon Philibert, research manager au cabinet de consultants Pierre Audoin Consultants. « Les marchés vont donc se segmenter d’une façon assez nette », reprend-il. « En Europe en général, et en France en particulier, la tablette va se concentrer presque exclusivement sur les usages mobiles. Tandis que le PC de bureau, lui, demeurera irremplaçable pour tous les autres usages. Du coup, c’est surtout sur la partie laptop et netbook que la tablette va mordre, c’est-à-dire sur le segment du marché qui est purement nomade. » Le smartphone, arbitre final ? Reste à évaluer l’influence des nouveaux entrants que sont déjà, et seront de plus en plus, les smartphones. Très en vogue à la fin des années 90 (on se souvient notamment des efforts conjoints d’IBM et d’Alcatel pour percer dans ce domaine), ils ont connu ensuite une relative désaffection, avant de revenir en force. Cette fois, l’offensive est lancée. Plus de 300 millions d’unités ont été écoulées ces dernières Simon Philibert, research manager chez Pierre Audoin Consultants. années, et les prévisions de marché sont très optimistes pour l’année en cours. Les cabinets d’études tablent sur environ 400 millions d’unités commercialisées dans le monde. Si c’est le cas, on arrivera à une situation totalement inédite : il se sera vendu plus de smartphones que de PC. Une performance qui doit cependant être relativisée : cet appareil s’achète pour un an, guère plus, alors qu’un PC s’acquiert pour au moins trois ans. Les cadences de renouvellement ne sont pas du tout les mêmes. Dans ces conditions, faut-il vraiment craindre que les fabricants de smartphones détrônent à la fois les PC et les tablettes - ce qui aurait l’immense avantage de mettre tout le monde d’accord ? La question ne se pose pas, en tout cas pour le moment. Aujourd’hui en effet, une seule chose est sûre. Les fabricants de micros de bureau traditionnels seraient bien inspirés de prendre au sérieux la menace des tablettes, non comme un avertissement sans frais, mais comme un réel encouragement à agir. C’est-à-dire, dans le cas de l’espèce, à innover. Et pas seulement sur le plan technologique. ● Dans un premier temps considérées comme des gadgets, les tablettes rivalisent désormais avec les performances des PC portables.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 1E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 118