E.D.I. n°9 juin 2011
E.D.I. n°9 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 31,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial « Affichage »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
50 EDI n°9/Juin 2011 Dossier affichage [Vidéoprojecteurs] Les ventes de vidéoprojecteurs DLP représentent 64% de parts de marché (en volume) en 2010 contre 31% pour le LCD » qu’une lampe classique. Pour Serge Garnero, de Mitsubishi Electric, la lampe LED n’a pas vraiment évolué techniquement depuis cinq ans. En effet, la technologie LED ne permet toujours pas de créer une puissance suffisante dans une taille équivalente à celle de la lampe. Aujourd’hui, ces lampes LED équipent souvent les picoprojecteurs à très faible luminosité (moins de 30 lumens). Mais, de son côté, Casio souhaite démontrer que l’on peut s’affranchir de la lampe en mixant le LED au laser pour augmenter la luminosité (3 000 lumens). « Casio innove et mise sur l’aspect écolo, c’est très tendance et cela séduit aussi l’industrie », conclut Marc Piegay, directeur général de Sidev. LCD vs DLP : le match des technologies La projection est assurée par un ensemble complexe d’éléments optiques, électroniques et mécaniques. Les deux technologies les plus répandues sont les vidéoprojecteurs à matrice LCD (Liquid Crystal Display) et ceux à matrice DLP (Digital Light Processing). Elles se partagent pratiquement la totalité du marché de la vidéoprojection avec une nette avance pour la technologie DLP. En effet, selon GfK, les ventes de vidéoprojecteurs DLP représentent 64% de parts de marché (en volume) 11 VIDÉOPROJECTEURS PAR USAGE en 2010 contre 31% pour le LCD. La technologie tri-LCD, développée par Epson, se compose d’une source lumineuse puissante qui émet de la lumière. Par un jeu de miroirs, de filtres et de lentilles, cette lumière est concentrée en trois points différents sur un prisme central, qui diffusera vers l’objectif un seul faisceau lumineux. Les images sont générées à l’aide de trois petits panneaux à cristaux liquides successivement traversés par la source lumineuse. Il y a trois panneaux et trois filtres : un rouge, un vert et un bleu. En fonction de leur position, les cristaux liquides laissent passer plus ou moins la lumière. Très mature, cette technologie procure une qualité d’image remarquable. Quant à la technologie DLP, conçue Une lampe qui dure en moyenne 3 000 heures coûte entre 130 à 500 euros suivant les modèles. par Texas Instruments, elle se résume avant tout à un composant : le Digital Micromirror Device (DMD). C’est une petite plaquette dotée d’une multitude de micro miroirs (plus de 2 millions). Au total, il y a trois plaquettes et chacune d’entre elles est associée à une couleur (rouge, vert, bleu). La lumière, émise par la lampe, est concentrée sur un prisme qui divise en trois la source lumineuse. À la sortie du prisme, chaque faisceau lumineux est coloré par un filtre (un pour chaque couleur). La lumière colorée est dirigée et vient alors se réfléchir sur les trois plaquettes contenant les centaines de milliers de miroirs, puis repart se concentrer sur le prisme, pour ne plus former qu’un seul faisceau de lumière colorée renvoyée vers l’objectif. Cette technologie procure un très bon rendement lumineux ainsi que des images très contrastées et de très bonne qualité. ● Le poids d’un picoprojecteur ne dépasse souvent pas les 200 grammes. Marque Usage Technologie Prix Poids Résolution Contraste Luminosité Epson EB-X10 Professionnel multi-applications Tri-LCD 686 € 2,3 Kg XGA (1 024 x 768 pixels) 2 000:1 2 600 lumens Mitsubishi HC9000D Home cinéma haut de gamme en 3D SXRD 4 900 € 14,5 Kg Full HD 1080p (1 920 x 1 080 pixels) 150 000:1 1 500 lumens Optoma Pk301 Un pico projecteur pour les appareils nomades DLP 350 € 0,25 Kg WVGA (854 x 480 pixels) 2 000:1 50 lumens Samsung SP-M226 Pour la bureautique Tri-LCD 550 € 2,5 Kg UXGA (1 600 x 1 200 pixels) 2 000:1 2 200 lumens Sony VPL-MX25 Professionnel portable multi-applications Tri-LCD 1 500 € 1,7 Kg WXGA (1 280 x 800 pixels) 650:1 2 500 lumens LG BS254 Professionnel portable d’entrée de gamme DLP 260 € 2 Kg SVGA (800 x 600 pixels) 2 100:1 2 500 lumens Sanyo PLV-Z400 Pour les passionnés de films et de sport Tri-LCD 1 700 € 7,5 Kg Full HD 1080p (1 920 x 1 080 pixels) 65 000:1 1 200 lumens Acer P1100 Mixte (grand public ou pro) d’entrée de gamme DLP 379 € 2,3 Kg Full HD 1080p (1 920 x 1 080 pixels) 4 000:1 2 600 lumens pour débuter en 3D Panasonic PT-DZ12000 Professionnel fixe haut de gamme DLP 55 000 € 35 Kg 1 920 x 1 200 pixels 5 000:1 12 000 lumens pour les salles de réunions et de conférences Nec Display V230X Idéal pour l’éducation DLP 556 € 2,5 Kg XGA (1 024 x 768 pixels) 2 000:1 2 300 lumens 3M MPro 120 Projecteur de poche premier prix LCOS 250 € 0,15 Kg VGA (640 x 480 pixels) 200:1 10 lumens pour les ordinateurs portables
Votre distributeur AV Professionnel de confiance, pour la croissance de votre business ! Vidéoprojecteurs & Accessoires s'assemble à Tech Data MAVERICK c'est la BU spécialiste de l'AV professionnel 3 gammes de produits sont concernées Tableaux blancs interactifs & Ecriture numérique Pour toutes commandes, contactez votre commercial Maverick en appelant au 01 64 76 3571 Vous pouvez aussi commander sur le site Internet de Maverick : www.maverick.fr Siège social & adresse postale - 5, avenue de l’Europe Bussy-Saint-Georges 77611 Marne-la-Vallée Cedex 3 Internet : http:Ilwww.techdata.fr SAS Tech Data France au capital de 59 619 253 Euros - RCS : Meaux B 722 065 638 Affichage dynamique & Hospitality



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 1E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 118