E.D.I. n°9 juin 2011
E.D.I. n°9 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 31,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial « Affichage »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
se dégradent progressivement. Selon GfK, le prix moyen d’un vidéoprojecteur était de 748 euros en 2009 contre 639 euros en 2010, soit une chute de 15%. Le cabinet prévoit pour 2011 une nouvelle baisse significative de 8%, soit un prix moyen de 590 euros. Il faut se souvenir qu’en 2002, le tarif d’un tel appareil variait entre 3 800 et 4 500 euros. Bien sûr, les marges restent satisfaisantes par rapport à celles générées par d’autres périphériques informatiques (graveurs, écrans, cartes d’extension, etc.). « Les marges sur un vidéoprojecteur seul varient en moyenne entre 10 et 20% », relève Serge Garnero, directeur commercial chez Mitsubishi Electric. Il faut savoir que le prix dépend fortement de l’usage (voir tableau p.50) que l’on fait d’un vidéoprojecteur. « Dans le vidéoprojecteur, il y a un marché de volume et un marché d’intégration avec plus de valeur ajoutée », rapporte André Métérian, responsable de la division vidéoprojecteurs et broadcast de Panasonic. Par exemple, une entreprise qui souhaite investir dans un modèle fixe haut de gamme pour des présentations collectives de plusieurs centaines de personnes, peut débourser jusqu’à 50 000 euros et plus avec l’équipement annexe (fixation, installation, système d’automatisation ou sonore, etc.). À comparer aux 400 euros 48 EDI n°9/Juin 2011 Dossier affichage [Vidéoprojecteurs] Les revendeurs peuvent améliorer sensiblement leurs marges en proposant l’installation et la vente d’options » d’un vidéoprojecteur portable (moins de 2 kg) pour des présentations bureautiques. Des options pour améliorer ses marges Malgré la chute des prix, quelques options peuvent permettre aux revendeurs d’augmenter leurs marges de façon significative. Déjà, la vente de supports de fixation pour, comme son nom l’indique, fixer le vidéoprojecteur. Les prix de ces supports varient de 30 euros (fixation classique murale) à plus de 300 euros pour un support télescopique par exemple. D’autre part, l’utilisateur a souvent besoin d’un écran ou d’une toile de projection (sur pieds, plafonnier ou mural) à moins de disposer d’un mur adéquate. Cette toile de projection coûte cher (entre 150 et 300 euros). Ensuite, de plus en plus LE PROCÉDÉ SXRD/LCOS DE SONY POUR UNE MEILLEURE FLUIDITÉ DES IMAGES Concurrent des technologies tri-LCD et DLP, le procédé réflectif Silicon X-tal Reflective Display (SXRD) de Sony utilise trois panneaux alignés mais indépendants, un pour le rouge, un pour le bleu et un pour le vert. Ces panneaux exploitent la technologie LCOS (Liquid Crystal on Silicon) dont le fonctionnement est simple. La lampe est concentrée en un faisceau comparable à celui d’un laser, puis séparée en composantes rouge, verte et bleue par un prisme optique. Les trois faisceaux lumineux sont alors dirigés vers les trois micro-panneaux LCOS, modulés chacun par des signaux vidéo à haute définition. Les composantes vidéo réfléchies sont alors réordonnées par le même prisme en un flux vidéo unique. Son principe de fonctionnement est assez proche de celle d’Epson et son tri-LCD, notamment sur le système de coloration de la lumière. En termes de bénéfices, ce procédé procure surtout des temps de réponse très courts, d’où une fluidité des images remarquable mais aussi un fort niveau de contraste. Les vidéoprojecteurs qui exploitent cette technologie (Sony, LG ou encore Mitsubishi) sont surtout positionnés sur le haut de gamme. Serge Garnero, directeur commercial de Mitsubishi Electric d’intervenants réalisent devant l’auditoire des présentations sonores. Pour cela, il est impératif de se munir d’un système audio relié au vidéoprojecteur pour un prix variant de 50 euros (pour un système audio transportable) à plusieurs centaines d’euros pour équiper une salle de réunion. Enfin, une multitude d’options sont proposées par les constructeurs (sac de transport, pointeur laser, interface réseau, câble, etc.) pour des tarifs allant de 15 à 50 euros. La lampe : un consommable en voie de disparition ? Les revendeurs peuvent aussi proposer le consommable du vidéoprojecteur, à savoir la lampe. Cette dernière est donnée en moyenne pour 3 000 heures (environ 1 h 30 de fonctionnement par jour pendant 6 ans) et coûte entre 130 à 500 euros, ce qui représente parfois le prix du projecteur pour un modèle d’entrée de gamme. Mais ce consommable très rémunérateur pourrait être menacé car, depuis peu, les vidéoprojecteurs commencent à être équipés de lampes LED (diodes lumineuses) qui procurent une durée de vie dix fois supérieure à une lampe classique. Autant dire qu’il n’est plus nécessaire de remplacer la lampe. Mais pour l’heure, leur spectre et leur luminosité (moins de 300 lumens) sont nettement moins performants ➜
Le projecteur ultime pour des présentations ultimes Le futur de la projection est arrivé. Faites chaque fois des présentations ultimes grâce au projecteur à courte portée Ultimate, l’équilibre parfait entre la technologie et le design. Le projecteur à courte portée Ultimate peut être monté sur un mur derrière vous pour réduire les effets d’ombres et l’éblouissement, rendant vos présentations plus claires et votre vie professionnelle plus facile. Les caractéristiques techniques du CP-A300NM:• Une image XGA nette de 80 pouces (203 cm) avec une distance de projection de seulement 50 cmentre le miroir du projecteur et l’écran• Haute luminosité de 3000 ANSI lumens pour des présentations claires même à la lumière ambiante• Installation facile sur mur ou projection depuis un une table ou un bureau Disponible également en 2200 ANSI lumens XGA et 2500 ANSI lumens wXGA chez nos distributeurs. Découvrez la solution ultime pour votre société. Tel : 01 47 50 89 40 Tel : 01 46 88 39 00 Tel : 0420 100 400 Hitachi. Les experts en matière de projecteurs à courte portée. Pour de plus amples informations, visitez le site : hitachiultimateprojector.com ou scannez le code QR avec votre téléphone mobile Nabil Boujri Paris & Nord de la France nabil.boujri@hitachi-eu.com Mobile : 06 86 77 73 49 Mathieu Payet Lyon & Sud de la France mathieu.payet@hitachi-eu.com Mobile : 06 73 51 70 86



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 1E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 118