E.D.I. n°9 juin 2011
E.D.I. n°9 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 31,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial « Affichage »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
44 EDI n°9/Juin 2011 Dossier affichage [Digital display] Le revendeur devra avant tout concevoir des outils pertinents par rapport à un objectif d’ordre essentiellement marketing » ‘‘ pousseurs de boîtes » qui ne traiteront pas les projets au mieux des intérêts du client final et qui nuiront donc à l’adoption du Digital Signage », considère-t-on chez Minicom Digital Signage. En outre, si la maîtrise de l’outil informatique peut constituer un atout pour permettre à un intégrateur de convaincre un prospect, la décision finale reposerait moins sur un discours traitant de la problématique IT que sur des argumentaires métier abordant un besoin fonctionnel de communication ou de marketing. « Pour signer des affaires, le revendeur devra avant tout être capable Cartoon Network et JCDecaux Innovate, ont mis en place un dispositif d’affichage sur des abribus parisiens pour que le public puisse voter et ainsi interagir directement sur la programmation de la chaîne. de bien analyser le besoin du prospect pour concevoir des outils pertinents par rapport à un objectif d’ordre essentiellement marketing », conseille Philips/MMD. Le type d’erreur à éviter serait de proposer une borne interactive tactile avec un site internet inadapté, car l’information y serait difficilement accessible et la navigation malaisée. Bien s’entourer pour garantir un haut niveau de service Tout autant que les compétences technologiques, le professionnalisme des entreprises est ainsi recommandé pour concevoir un projet à valeur ajoutée susceptible de satisfaire ledit client en termes de ROI. Et ce, quitte à accepter de ne pas réaliser la prestation dans son intégralité et d’en sous-traiter certaines briques à des partenaires spécialisées qui apporteront leur savoir-faire spécifique afin de garantir un haut niveau L’AFFICHAGE INTERACTIF SANS CONTACT LA 3D SANS LUNETTES Les panneaux dynamiques sans contact peuvent être utilisés dans de nombreux environnements, tels que les magasins ou les musées. Ils permettent de manipuler indéfiniment et sous tous les angles les objets factices présentés virtuellement sur l’écran géant. Avec ce système, basé sur la technologie de reconnaissance de forme par l’intermédiaire d’une caméra embarquée, la main fait office de pointeur. Le dispositif peut même être « découpé » dynamiquement pour des objets de différentes natures placés dans la vitrine qui le constitue. Intégrant une puce RFID, ils déclenchent des animations spécifiques pour chacun d’eux dès que l’on s’en est saisi. La 3D autostéréoscopique fonctionne avec huit images combinées formant sept paires stéréoscopiques sur un écran dont la surface est constituée d’un réseau lenticulaire positionné à l’oblique. Des modèles sont déjà commercialisés, comme le 52 » Philips, qui offrent un effet de parallaxe entre les objets de la scène, perceptible à une distance minimale de 3 mètres et sur un angle de vision de 150 degrés à l’horizontal. Ce type de périphérique s’avérera adapté pour promouvoir des produits tels que les téléphones mobiles 3D ou pour présenter sous tous les angles des objets tels que des lunettes essayées dans un magasin d’optique par un client filmé à cette fin par un système multi-caméra, encore au stade de prototype. de service. Il n’en reste pas moins que, au-delà des interventions de déploiement et de maintenance, la plupart des fournisseurs en matériels et logiciels sont prêts à accompagner les revendeurs en les assistant sur le terrain, éventuellement en marque blanche, pour les aider à définir les besoins clients dans le but de les rendre fiables ainsi qu’autonomes et de leur permettre d’améliorer leurs marges. Celles qui se pratiquent dans le monde du Digital Signage avoisinent généralement les 20% en fonction des niveaux de partenariats avec les constructeurs et les éditeurs. Mais le secret du Digital Signage relève avant tout d’une relation de partenariat entre le revendeur et le client final en lui prodiguant un service de conseil pour faire vivre la solution dans le temps, en faisant varier ses contenus en fil des saisons, des collections, des promotions… et de continuer à provoquer la curiosité du public.●
Votre compagnon de stockage idéal Point central, accessible et partageable à volonté, où que vous soyez dans le monde.• Capacités de 1 à 8 To selon modèles• Rapide -jusqu'à 92Mojs, deux ports gigabit Ethernet avec fonction port trun king• Redondance RAID- Cinq modes opérationnels possibles : standard, RAID 0, 1, 5 ou 10 (Standard, 0 ou 1 sur Duo)• Sécurité - Encrytpion 128-bit optionnelle, disques hot swap, face avant fermée à clé• Réplication distante - entre plusieurs TeraStation™• Pro - Prise en charge d'Active Directory et NFS• Web Access - Accès à distance de vos données à partir d'un PC, Mac ou iPhone/Smartphone• Livré avec 10 licences NovaBACKUP> Business Essentials de NovaStor• Garantie 3 ans NAS - lil ! $1 =Hi lt] ê J.if : /ounoR MfB\l:W Applications gratuites pour iPhone*, iPad* ou Android. Vos photos, films, musiques et données dans votre poche, n•importe où, n•importe quand ! BUFFALO www.buffalo-technology.com INGRAM 1[ ! 1:1•1.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 1E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 118