E.D.I. n°9 juin 2011
E.D.I. n°9 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 31,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial « Affichage »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Brèves TP-Link s’installe en France Fournisseur de périphériques réseaux (routeur, commutateurs…), le taïwanais TP-Link a décidé de se développer plus intensément sur le marché français en y ouvrant des bureaux commerciaux. « La France représente une réelle opportunité » indique Kenneth Lin, country manager France. Le fabricant pourra s’appuyer sur plusieurs grossistes avec qui il a déjà passé des accords dont Distriwan, MCA et Intervalle. Accord Dell-SAP dans le cloud Les annonces de partenariat entre grands acteurs de l’informatique se multiplient autour du cloud computing et de ses promesses. Dernier développement en date, le groupe SAP a dévoilé, lors de la convention Sapphire qui vient de fermer ses portes à Orlando (Floride), que ses applications seraient désormais disponibles sur la plate-forme VIS de Dell. Des tests de viabilité ont d’ailleurs été effectués avec succès par l’Université de Kentucky Le grand retour d'IBM On s'en doutait, mais c'est une confirmation : IBM est de retour. D’abord, l’action de l’entreprise a plus que doublé ces cinq dernières années. Ensuite, et c’est logique, le signe le plus parlant de cette renaissance est sans doute la valorisation boursière du groupe. Non seulement "Big Blue" a dépassé Google et Oracle, mais il talonne désormais Microsoft. Pour le dépasser ? Symbole pour symbole, il faut rappeler qu'en 1993, l'envol de la capitalisation de l'éditeur avait laissé sur place IBM, engoncé alors dans des difficultés financières et managériales réputées insurmontables. 30 EDI n°9/Juin 2011 Actus business PROGRAMME Un degré de plus dans l’indirect chez Dell Trois ans après son virage dans l’indirect et la création du Dell PartnerDirect, le constructeur fait évoluer son programme partenaires. Simple et classique, ce dernier passe ainsi de deux à trois types de labellisés : les Registered, les Preferred et les Premier. Constitués de revendeurs ponctuels de produits Dell, les Registered forment le niveau de base. Si ces détaillants n’ont pas droit aux remises, ils ont en revanche accès aux grossistes du fournisseur que sont MCA, pour la bureautique, Magirus, pour l’infrastructure, Dexxon et Octant, pour l’impression, afin de bénéficier notamment d’encours et d’un support technologique. Outre la garantie que leur offrent les deal registrations (au nombre de 300 par semaine), ces Registered peuvent également s’appuyer sur un commercial et un technicien sédentaires Dell chargés de les aider à concevoir des projets pour leurs clients. Mais c’est bien évidemment pour les deux autres catégories d’accrédités que le fournisseur s’engage le plus. Remplaçant les anciens Certified et devant se prévaloir respectivement d’une et de deux certifications au minimum, les Preferred et les Premier sont ainsi susceptibles de recevoir SAUVEGARDE Kiwi Backup constitue un réseau de réseaux Spécialisé dans l’édition de solutions de sauvegarde de données pour entreprises, Kiwi Backup fonctionnait jusqu’ici à 60% en indirect. Mais huit ans après sa création et alors qu’elle enregistre des taux de croissance de plus de 40% chaque année, cette SARL mulhousienne a désormais pour objectif de développer son activité en confiant intégralement la distribution de ses produits SaaS, appliances et Box – accessibles en marque blanche – à des revendeurs informatiques. Pour commercialiser cette offre, qui couvre une palette de solutions allant de 1 Go à 50 To et destinées à une clientèle constituée aussi bien de TPE que de grands comptes, elle lance à l’intention du channel son programme Kiwi Partners. Si ce dernier englobera ses 150 partenaires détaillants actuels, sa vocation est évidemment d’agrandir son réseau en recrutant tout type de revendeurs, depuis l’auto-entrepreneur jusqu’à la grosse SSII. Kiwi Backup définit ce programme comme « un contrat qui établit une relation de confiance entre les parties ». Plus concrètement, Kiwi Partners est censé tout d’abord assurer aux partenaires de bonnes marges. « Pour la gamme on line par exemple, nous appliquons une politique tarifaire qui permet au canal de tripler à la revente son coût d’achat des volumes de sauvegardes », souligne Serge Heitzmann, Florence Ropion, directrice France channel de Dell. le directeur commercial de Kiwi Backup. Mais plus que les marges et l’accompagnement commercial, technique et marketing, l’originalité dudit programme repose avant tout sur une grande souplesse de commercialisation, consistant à autoriser les revendeurs à « découper » à leur guise ces mêmes volumes en fonction des besoins des clients finaux. Conjointement, l’éditeur chacun l’appui de six personnes dédiées aux revendeurs chez Dell, composées de commerciaux et de techniciens sédentaires ou terrain, généralistes ou spécialisés, et autres account managers. « Ce qui différencie Dell de ses concurrents se mesure à l’aune des investissements en hommes que nous avons faits pour accompagner le channel dans les régions », considère Florence Ropion, directrice France channel. Afin de développer le business de ces partenaires certifiés et d’instaurer la confiance, la firme organise des rencontres avec ses commerciaux présents localement, de manière à adresser conjointement des prospects et à monter des opérations de détection de leads. Dans le même esprit, jusqu’à trois Dell Workshops ont lieu chaque trimestre à travers la France. Ces investissements du constructeur se seraient déjà traduits par une croissance de 50% de ses ventes, soit 25% de son revenu global, via les 6 000 partenaires enregistrés et 115 certifiés que compte son réseau. ● Serge Heitzmann, directeur commercial de Kiwi Backup. cherche à développer l’autonomie des partenaires qui disposent de leur propre plate-forme de sauvegarde, à travers sa solution dédiée Kiwi Business, en les encourageant à créer et gérer à leur tour un réseau de revendeurs de proximité afin de pouvoir augmenter leurs volumes de sauvegardes, d’obtenir ainsi un prix au gigaoctet inférieur et donc de bénéficier d’une meilleure rentabilité. ●
Serveur NAS Synology série xs Performance du Quadruple LAN 4 ports Gigabit avec prise en charge des défaillances et de l’Aggrégation de Lien. Prise en charge des cartes 10GbE La carte réseau, optionnelle, à double ports accroît le débit à plus de 1000Mo/s. Capacité de stockage supérieure à 100To Connecté à deux unités d’expansion Synology, la capacité d’un volume simple peut être accrue à plus de 100To instantanément. iSCSI et Prêt pour la Virtualisation Prise en charge complète d’iSCSI et des principaux serveurs de virtualisation. Disponible prochainement ! Écologique & économe en énergie Basse consommation électrique ; économie d’énergie de 90% lors du passage des disques durs en mode d’hibernation profonde. Synology peut, à tout moment, apporter des modifications aux spécifications et aux caractéristiques des produits, sans préavis. Copyright © 2011 Synology Inc. Tous droits réservés. Synology et les autres noms de produits Synology sont des marques commerciales ou déposées de Synology Inc. Les autres noms de produits et de sociétés mentionnés dans ce document sont des marques commerciales de leurs détenteurs respectifs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 1E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 9 juin 2011 Page 118