E.D.I. n°8 mai 2011
E.D.I. n°8 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 24,2 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial logiciels : nouveaux modes de distribution, offres des éditeurs, rôle des grossistes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Tests Après quelques années fastes au début des années 2000, BenQ, à son origine un avatar d’Acer Peripherals, avait plus ou moins disparu du marché français. Le constructeur revient aujourd’hui en force avec un catalogue restreint en termes de catégorie de produits (principalement des vidéoprojecteurs et des écrans), mais de nombreuses références dans chacune de ces catégories. Dans la famille des moniteurs, le XL2410T est présenté comme étant à orientation 100% vidéoludique. À ce titre, il est doté d’une dalle capable d’assurer une fréquence de rafraîchissement de 120 hertz, un atout indispensable pour pouvoir profiter des technologies d’affichage 3D actif. Il est ainsi parfaitement adapté au 3D Vision de NVIDIA. Cela lui confère également une excellente réactivité. Elle est de seulement 2 millisecondes de gris à gris, soit le standard pour les écrans multimédias. Les jeux et les vidéos sont affichés sans effet de rémanence, à tel point que ce produit a été adoubé par plusieurs grands noms (ou plutôt grands pseudos) du jeu en réseau. Le menu de paramétrage du XL2410T est l’un des plus étoffés du marché, offrant des possibilités parfois assez originales. Par exemple, on peut modifier la surface d’affichage pour simuler un écran de 17 ou 19 pouces. Cela peut sembler paradoxal pour un utilisateur ayant opté pour un modèle de 24 pouces, mais certains jeux très gourmands en ressources graphiques ne permettent pas de profiter d’une image exploitant la résolution maximale de 1 920 x 1 080 pixels du XL2410T. Et si l’on descend la résolution tout en conservant un affichage sur 24 pouces, on perd en qualité. D’où l’idée de réduire cette surface d’affichage pour conserver la qualité optimale. On trouve même dans les menus un mode spécifique pour afficher au mieux les jeux de type FPS. 72 EDI n°8/Mai 2011 Écran• BENQ XL2410T TOUT POUR LE JEU, VOIRE AU-DELÀ Combinant une excellente réactivité à une qualité d’image optimale, cet écran a pour vocation d’offrir un grand confort aux joueurs. Son ergonomie et ses fonctions lui permettent d’en faire bien plus. La différence ne nous a pas semblé flagrante mais c’est sans doute une affaire de spécialistes du genre. Double affichage Autre élément novateur, il est possible par le biais du menu d’afficher sur l’écran deux images simultanément provenant de deux sources différentes. Il ne s’agit pas ici d’une image incrustée dans une autre mais bel et bien de deux images accolées. Les sources vidéo en question pourront être exploitées via trois interfaces : VGA, HDMI et DVI. On pourra donc regretter l’absence d’une prise DisplayPort de plus en plus populaire. Autre absence remarquée, les enceintes. Bien que le menu OSD dispose d’une option « son », le XL2410T est totalement muet. Sans doute parce que les joueurs les plus acharnés utilisent généralement un casque. Portrait ou paysage Concernant la qualité de l’image, cet écran profite au mieux du rétro-éclairage à LED. Les couleurs sont prononcées et le contraste intense. BenQ a par ailleurs développé une technologie baptisée Senseye 3 qui adapte automatiquement la plupart des paramètres d’image en fonction de l’environnement lumineux. On pourra également opter pour l’un des nombreux modes préréglés (vidéo, jeu, photo, etc.). Côté ergonomie, on est surpris par la présence d’un pied autorisant non seulement le réglage en hauteur de la dalle, mais aussi sa rotation du mode paysage au mode portrait. Il s’agit là d’une caractéristique plutôt prévue pour les applications graphiques ou bureautiques et pas du tout pour les jeux ou le multimédia. Cela montre en tout cas que le XL2410T pourra aller bien au-delà de ce pour quoi il a été conçu au départ. Enfin dernière originalité, BenQ fournit avec cet écran une souris et un tapis signés Zowie, une marque réputée sur le marché du jeu. ● Écran BENQ XL2410T Caractéristiques > Résolution : 1 920 x 1 080 pixels sur 23,6 pouces > Luminosité : 300 cd/m² > Contraste : 1000:1 (10 000 000:1 en dynamique) > Interfaces : VGA, DVI, HDMI > Angles de vision : 170°horizontal, 160°vertical > Consommation : 40 watts max, 28 watts en mode éco > Dimensions : 347 x 570 x 181 mm ; 6,4 kg > Accessoires : alimentation externe, souris, tapis de souris > Prix : 335 euros HT > Site internet : www.benq.fr Atouts > Compatible 3D > Qualité d’affichage > Possibilités de réglage Seuls absents sur ce produit très complet, la prise audio et l’interface DisplayPort.
Abonnez-vous gratuitement en ligne ! EDI, LE MAGAZINE DE L'ESSENTIEL DE LA DISTRIBUTION INFORMATIQUE L11ncll en sp1rlrnbre 2010 le magazine EDI (Essentiel de la Drsfrlbutlon lnrormahque) est un mt ! nuPI Pl organisé en trots seQilons• Une sedton globale regroupJntles aclus, les évènements el dossiers tMmalrque&rrvatoore un reportage sut une entrepnse des mteiV ! ews• Une d6doo 1ou channel avec des lests de prodUtts, des pro1110$ exclusrves en pJOVCI1AflÇQ des toumtiOSCurs et



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 1E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 102