E.D.I. n°8 mai 2011
E.D.I. n°8 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 24,2 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier spécial logiciels : nouveaux modes de distribution, offres des éditeurs, rôle des grossistes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
Tests Grâce, entre autres, à l’ergonomie logicielle de ses produits, Synology est parvenu à se faire une excellente réputation dans le secteur du NAS. En effet, tout son catalogue exploite la même interface de gestion baptisée DSM (DiskStation Manager) que le constructeur considère d’ailleurs plutôt comme un système d’exploitation à part entière. Et à l’usage, on lui donnerait volontiers raison. Bien que fonctionnant en environnement web au sein d’un explorateur, DSM donne l’impression d’être un OS en tant que tel, avec des fenêtres qu’on peut déplacer et une ergonomie qui lui est propre. Autant dire que la gestion des innombrables fonctions et paramètres accessibles en devient largement facilitée. Même si la grande majorité des utilisateurs ne se serviront que d’une fraction des possibilités offertes, il n’est quasiment jamais nécessaire d’avoir recours à la documentation électronique pour les exploiter. Son propre RAID Le DiskStation DS1511+ que nous avons testé est un modèle 5 baies, une architecture qui permet d’optimiser la pérennité des données. Le cinquième disque peut en effet être exploité pour augmenter le niveau de redondance des fichiers stockés, facilitant la récupération de ces derniers en cas de panne de l’un des disques. Tous les volumes peuvent être interchangés à chaud sans interruption du service de stockage. À l’instar de Data Robotics et de sa technologie Beyond RAID, Synology a développé sa propre déclinaison du RAID, baptisée Hybrid RAID. Le but est le même, à savoir permettre de mixer des disques de différentes capacités au sein d’une même grappe, ce que le RAID classique ne permet pas. Toutefois l’Hybrid RAID est moins souple que le Beyond RAID, notamment lorsqu’il s’agit d’ajouter ou de remplacer des disques ; il faut ainsi parfois recréer les volumes et réaliser manuellement 68 EDI n°8/Mai 2011 NAS• SYNOLOGY DISKSTATION DS1511+ UN STOCKAGE POLYMORPHE ET TRÈS EXTENSIBLE Archétype de ce que doit être le NAS moderne, le DiskStation DS1511+ multiplie les fonctions tout en parvenant à rester le plus simple possible à l’usage, afin de toucher un maximum d’utilisateurs. la copie des données quand on voudra étendre la capacité alors que les NAS Drobo le font automatiquement. Possibilité d’une configuration pouvant atteindre 45 To Un des gros atouts du DiskStation 1511+ est sa capacité de stockage. Le produit seul permet d’aller jusqu’à 15 To (5 disques de 3 To chacun), mais il est possible de tripler ce volume. En effet, sur la partie arrière du NAS se trouvent deux ports eSATA, chacun pouvant recevoir un autre NAS 5 baies de référence DX510. Une fois connectés, les disques présents sur les trois NAS peuvent apparaître comme un seul et même volume d’une capacité maximale de 45 To. Notons également la présence de quatre ports USB pour brancher des unités annexes de sauvegarde. La capacité, c’est une chose, mais un NAS doit également savoir être performant. Sur ce plan le DS1511+ ne fait pas non plus dans la demi-mesure. Avec un processeur double cœur à 1,8 GHz pouvant recevoir jusqu’à 3 Go de mémoire, il affiche des taux de transfert proches de 200 Mo/s dans les conditions optimales d’organisation des disques. Certes, une telle vitesse sera inexploitable au niveau des connexions Ethernet, mais elle permettra d’assurer que le traitement des données internes au NAS, qui nécessitent souvent le déplacement de gros volumes de données, sera le meilleur possible. En outre, l’utilisateur pourra agréger les deux ports Ethernet dont dispose le NAS pour doubler ses taux de transfert vers le réseau. Outre le stockage, la partie logicielle DSM du NAS permettra d’en faire au choix un lecteur vidéo, un serveur de photo, voire un diffuseur de fichiers MP3 grâce à une série d’applications fournie par Synology. Et pour la partie pro, on soulignera la compatibilité avec les architectures de virtualisation de type Citrix, VMware et Hyper-V. ● NAS SYNOLOGY DISKSTATION DS1511+ Caractéristiques > Capacité : jusqu’à 15 To (45 To avec 3 NAS) > Emplacements : 5 baies 3,5 ou 2,5 pouces SATA 6 Gbps > Interfaces : 2 x Gigabit Ethernet, 4 USB 2.0, 2 eSATA > Systèmes RAID : RAID 0 à 6, Hybrid RAID, JBOD > Comptes utilisateurs : jusqu’à 2 048 > Protocoles réseau : CIFS, AFP, FTP, iSCSI, Telnet, SSH, NFS, WebDAV, SNMP > Systèmes de fichiers : NTFS, FAT32, Ext3, Ext5 > Logiciels : DSM 3.1 > Dimensions : 157 x 248 x 233 mm ; 4,25 kg > Prix : 630 euros HT > Site internet : www.synology.com/fr Atouts > Capacité jusqu’à 45 To > Interface logicielle > Silencieux L’interface logicielle DSM 3.1 qui accompagne ce NAS, permet de tirer parti des fonctions offertes avec une ergonomie sans faille.
8r:raar Grossiste Imprimantes et Consommables Opération "Cash Back" _.. En partenariat avec Dell, Octant vous fait gagner des chèques cadeaux sur une sélection d'imprimantes & multifoncti0ns couleur Dell 7330dn Laser Couleur A3 SOppm Recto/Verso : M



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 1E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 8 mai 2011 Page 102