E.D.I. n°7 avril 2011
E.D.I. n°7 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20,8 Mo

  • Dans ce numéro : Optez pour le serveur à valeur ajoutée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 EDI n°7/Avril 2011 Dossier SOMMAIRE > IBM/BULL P.32 > TERRA COMPUTER/HP P.34 > LENOVO/DELL P.36 > FUJITSU/NEC P.38 > CISCO/GATEWAY P.40 > SPÉCIAL GROSSISTES P.42 REVENDEURS, LE SERVEUR
OPTEZ POUR À VALEUR AJOUTÉE Dossier Virtualisation, cloud computing, stockage,... autant de technologies qui stimulent le marché du serveur. Les revendeurs peuvent en tirer parti en proposant une offre produit adaptée et un savoir-faire technologique rémunérateur. S’il est une technologie qui a bouleversé le monde des serveurs, c’est bien la virtualisation. Auparavant, l’entreprise utilisait pratiquement un serveur par application. Et lorsqu’elle devait ajouter un logiciel de CRM ou une application de gestion des forces de vente, cela signifiait un serveur de plus. Or, la plupart du temps, ces équipements étaient largement sous-exploités ; quelques dizaines de pourcents de leur capacité. D’où des investissements répétitifs et peu productifs, avec, en plus, la complexité de l’exploitation et de la maintenance inhérente à la présence d’une multitude de machines. Avec la virtualisation, tout change. Sur une même machine physique, on configure des dizaines de serveurs virtuels, chacun dévolu à une application. Avec une souplesse inégalée, puisqu’il est possible d’en créer temporairement, pour faire face à une pointe d’activité, ou encore de déplacer l’image d’un serveur virtuel d’un serveur physique à un autre, en cas de panne. Une évolution facilitée par la puissance croissante des processeurs, tant chez Intel que chez AMD, qui dominent largement le marché, les trois quarts du gâteau revenant d’ailleurs au premier. « Avec les processeurs actuels tels que le X5670 d’Intel, les serveurs ont décuplé leur puissance », remarque Kelvin Polizzi, P-DG de l’hébergeur Jaguar Network. « Une machine bas de gamme actuelle est beaucoup plus performante qu’un serveur haut de gamme d’il y a quelques années. Mais, désormais, c’est la mémoire qui est de plus en plus sollicitée, surtout avec la virtualisation ». Ce qui implique une évolution dans la configuration des serveurs. Le marché repart D’où un changement dans la politique d’achat des entreprises. Plutôt que d’acquérir de nombreuses petites machines, elles optent pour quelques gros serveurs capables de supporter beaucoup de serveurs virtuels. Par exemple, un site de commerce en ligne ajoutera des serveurs virtuels pour répondre aux pointes de trafic pendant des périodes de fêtes ou suite à une promotion, et les supprimera ensuite. Simple manœuvre logicielle. Autre cas, un hébergeur créera un serveur virtuel pour un nouveau client, au lieu de lui affecter une machine physique en propre (à moins que le client ne le demande, mais le prix de la prestation grimpe en conséquence). D’où, pour les hébergeurs, des gains appréciables, tant en termes d’achats que de ressources humaines, puisque le nombre de machines physiques à gérer est plus limité. EDI n°7/Avril 2011 27 ➜



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 1E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 7 avril 2011 Page 84