E.D.I. n°6 mars 2011
E.D.I. n°6 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 24,7 Mo

  • Dans ce numéro : Les nouvelles données du stockage

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
68 EDI n°6/Mars 2011 Avis d’expert Ce début d’année s’annonce très contrasté. Malgré des nouvelles encourageantes concernant la croissance de l’activité manufacturière en Europe, la prudence reste de mise dans les conseils d’administration, les bureaux d’études et les ateliers. L’économie mondiale va mieux, c’est vrai, mais elle souffre d’une certaine léthargie, et la confiance du grand public reste modérée. Si l’on veut obtenir une croissance durable, il faut que les dépenses des consommateurs, facteur essentiel du redressement, enregistrent une remontée fulgurante. C’est d’autant plus vrai que la convalescence observée est, de toute évidence, fragile. Elle doit aussi s’amplifier du côté des entreprises. En effet, si les marges bénéficiaires continuent à se resserrer, la seule façon pour les entreprises de rester compétitives dans une économie mondialisée consiste à réduire les coûts d’exploitation. Or, nombreuses sont les sociétés qui ont déjà dû revoir leurs dépenses à la baisse, tout simplement pour survivre à l’onde de choc de 2008. Si l’on prend l’exemple d’un bureau d’études, la question se pose avec une grande netteté. On peut la résumer de la façon suivante : comment améliorer sa productivité, si tous ses collaborateurs travaillent déjà au maximum de leurs capacités ? Améliorer l’efficacité des outils L’une des réponses à cette question réside dans la capacité à réaliser des investissements à la fois prudents et stratégiques. On doit toujours privilégier l’acquisition d’outils de conception offrant un bon retour sur investissement et optimisant la productivité des outils déjà utilisés. Autrement dit, il s’agit avant tout d’améliorer l’efficacité de tous les logiciels. Les premiers résultats sont là. Et ils sont probants ! Parmi les équipes de conception davantage tournées vers l’avenir, beaucoup ont déjà amélioré leur efficacité en éliminant la production de prototypes physiques. À la place de ces derniers, elles utilisent des modèles numériques intelligents et interactifs qui permettent de tester et d’analyser un prototype virtuel comme si celui-ci était réel. Une telle approche présente de nombreux avantages, Diplômé en business et en économie, Miikka Arala vit à Londres où il est responsable du marketing pour les solutions de plate-forme Autodesk EMEA. Précédemment employé par l’Ambassade de Finlande et par Bentley Systems, il travaille désormais chez Autodesk. miikka.arala@autodesk.com La 3D au secours de la reprise Alors, reprise ou pas reprise ? En Europe, les signes de croissance se multiplient dans l’IT, les réseaux et les télécoms. Mais les économistes estiment que ce « léger mieux » est encore timide. La performance des logiciels 3D doit permettre aux entreprises d’accentuer l’embellie. notamment une plus grande facilité d’accès aux ingénieurs qualifiés et une meilleure interopérabilité avec les partenaires et les sous-traitants. De la même manière, lorsque la direction parle « d’améliorer la productivité », les concepteurs craignent souvent que leurs libertés créatives soient mises à mal. Doivent-ils réellement réduire le temps qu’ils consacrent à l’élaboration des nouvelles idées ? Certainement pas. Pour une raison simple : la majeure partie du temps de conception est dédiée à des tâches certes nécessaires, mais répétitives. Du coup, pour un concepteur, ces tâches ont une faible valeur ajoutée dans le produit final. La documentation et la gestion des données de conception, qui permet d’accélérer cet aspect du travail, est possible avec les logiciels existants. Il aura ainsi plus de temps à consacrer à la réflexion et à l’innovation. La créativité libérée Il a été largement démontré que tous ces progrès pouvaient entraîner des résultats impressionnants en termes de productivité. L’année dernière, Cambashi, un cabinet d’études anglais, a conçu un test en conditions réelles qui guide les utilisateurs dans une série de tâches de conception, de documentation et de communication. Résultat : une hausse générale de 50% de la productivité, un gain de temps de 35% dans la création et la révision des dessins en 2D, et un gain de temps de 62% lors de la création de modèles en 3D. Pour la communauté humaine et professionnelle que constituent les éditeurs de logiciels, les revendeurs et les utilisateurs, le diagnostic est donc limpide. Il ne faut pas seulement redoubler d’efforts pour profiter des premiers signes de reprise, il faut aussi, et surtout, que les logiciels que nous utilisons au quotidien facilitent notre travail. Des outils bien utilisés peuvent aider les entreprises à repousser encore les limites dans des domaines aussi cruciaux que ceux de la conception et de la documentation. C’est un pas supplémentaire, qui demande beaucoup d’engagement, mais qui demeure indispensable pour qui veut exceller dans son secteur d’activité. C’est vrai pour toute la chaîne de valeur, qui va du bureau d’études jusqu’au client final. Le jeu en vaut la chandelle. ●
Découvrez le nouvel onduleur Smart-UPS interactif et à faible consommation d’énergie d’APC ! Ecran alphanumérique intuitif : Vérifiez en un clin d’œil les données (état et diagnostics) concernant l’onduleur et l’alimentation, le tout dans la langue de votre choix (cinq langues disponibles). Interface configurable : Définissez et contrôlez les paramètres et fonctions clés de l’onduleur à l’aide des touches de navigation intuitives. Sur les modèles convertibles rack/tour, l’écran pivote à 90°pour une meilleure lisibilité. APC, synonyme d’une fiabilité légendaire Qu’obtient-on lorsque l’on combine 25 années de fiabilité légendaire avec la technologie dernier cri en matière d’onduleurs ? Réponse : la toute nouvelle gamme d’onduleurs interactifs, intuitifs et à faible consommation d’énergie Smart-UPS d’APC, spécialement conçue pour protéger les serveurs et équipements de réseau critiques contre les problèmes d’alimentation et les indisponibilités. Nouvel onduleur Smart-UPS d’APC : plus intelligent, plus convivial ET respectueux de l’environnement Grâce à des investissements massifs de plusieurs millions d’euros dans la recherche, APC peut se targuer d’avoir mis au point le premier onduleur Smart-UPS doté d’un système capable d’indiquer l’année et le mois exacts de remplacement de la batterie. Son principe de charge à compensation thermique ultra précis rallonge la durée de vie de la batterie, son wattmètre novateur contrôle la consommation d’énergie et son mode « éco-énergétique » en attente de brevet permet un rendement sur secteur jusqu’à 99 pour cent, réduisant ainsi les dépenses en électricité. D’autre part, son écran LCD interactif fournit des données d’état, de configuration et de diagnostic détaillées, jusqu’alors uniquement disponibles par le biais d’un logiciel supplémentaire. Lorsque chaque dépense compte et que les performances sont un enjeu crucial, pensez à l’onduleur le plus intelligent et le plus intuitif de tous : le Smart-UPS d’APC. Aucun nom n’a jamais été garant d’une si grande fiabilité. Téléchargez gratuitement le livre blanc de votre choix dans les 30 prochains jours et gagnez peut-être un PC touch screen Lenovo all-in-one ! Connectez-vous sur www.apc.com/promo et saisissez le code clé 77445v Tél. 0820 290 195• Fax 01 41 39 38 26 Economies d’énergie : Le mode « éco-énergétique » en attente de brevet permet un rendement sur secteur de près de 99 pour cent, réduisant les pertes de chaleur et les dépenses en électricité. APC est le seul fabricant à garantir des fonctionnalités à la pointe de la technologie aussi conviviales et fiables pour protéger vos données et équipements critiques. La fiabilité légendaire d’APC est indiquée par le logo apposé sur le matériel. ©2011 Schneider Electric.Tous droits réservés. Schneider Electric, APC, Smart-UPS, et Legendary Reliability sont la propriété de Schneider Electric Industries SAS ou de ses filiales. Toutes autres marques sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.• APC France sas chez Schneider Electric, 35 rue Joseph-Monier, 92506 Rueil-Malmaison• 998-2158_FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 1E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 6 mars 2011 Page 108