E.D.I. n°5 février 2011
E.D.I. n°5 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 37,3 Mo

  • Dans ce numéro : Le tactile sur le bout des doigts

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
Baromètre Un internaute sur trois adhère aux réseaux sociaux Phénomène marquant de ces douze derniers mois: le tiers des internautes français sont désormais inscrits à un réseau social au minimum et souvent à plusieurs. C’est deux fois plus que l’année dernière à pareille époque, constate d’emblée l’enquête du Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie). Chez les « jeunes », c’est-à-dire la population de 12 à 24 ans dans la classification du Credoc, la proportion d’adeptes du web 2.0 dépasse allègrement les 75%. Sans surprise, c’est Facebook qui arrive en tête, avec 16 millions de membres, suivi (mais d’assez loin) par Copains d’avant, avec « seulement » un peu plus de 7 millions d’utilisateurs. Autre évolution à surveiller, toujours à en croire le Credoc: le temps passé à surfer sur Internet rattrape peu à peu « l’activité » consistant à regarder la télévision. Chez les jeunes, la proportion est d’ores et déjà inversée. En effet, ils passent en moyenne 16 heures par semaine devant la télé, contre 19 à surfer sur leur PC ou, plus marginalement, sur leur smartphone. Au total, c’est tout de même beaucoup de temps passé devant un écran. Quel qu’il soit… Le marché des serveurs lames explose Le marché des serveurs lames s’est enrichi d’un acteur de poids, il y a quelques mois, avec l’arrivée en force de Cisco. Du coup, ce segment hyper-concurrentiel, où les marges bénéficiaires sont traditionnellement fort minces, devrait bondir de 5 milliards de dollars en 2008 à plus de 15 milliards à l’horizon 2013. C’est du moins la prévision du cabinet WinterGreen Research, spécialisé dans ce type d’études. 76 EDI n°5/Février 2011 Observatoire CONJONCTURE VAR et SSII : la reprise se confirme L’année commence bien. Quels que soient les critères utilisés, c’est incontestablement l’heure de la reprise pour les SSII et les VAR. Les chiffres officiels émanant du Syntec Numérique (ex-Syntec Informatique) ne laissent aucune place au doute. Après un exercice 2009 catastrophique, le secteur s’est repris pour aboutir à une progression du chiffre d’affaires d’au moins 1%. L’année qui s’ouvre devrait amplifier la tendance, car le syndicat professionnel table désormais sur une croissance du secteur de 3%, avec une accélération en fin d’année. Dans le détail, indique l’enquête menée conjointement par le Syntec et le cabinet IDC, les signes de stabilisation se multiplient, même si la prudence reste de mise. La croissance de l’activité conseil et services IT, par exemple, est restée soutenue en 2010 via l’externalisation: +2% pour l’infogérance applicative, et +1% pour l’infogérance d’infrastructure. La reprise reste lente, en particulier, pour l’assistance technique, mais aussi pour l’activité « projet et intégration ». TABLETTES Une progression rapide, sauf en Europe Le monde des tablettes PC se trouve dans une position totalement paradoxale: d’un côté, il est en expansion rapide, mais, de l’autre, les profils de développement de ce marché sont extrêmement inégaux selon les zones géographiques. Ainsi, si l’on se limite à la progression globale des unités vendues, l’année 2010 est à marquer d’une pierre blanche. Près de vingt millions d’exemplaires Évolution des différents segments liés aux VAR et SSI 2009 2010 Source : Syntec Numérique et IDC (International Data Corp). État des lieux et perspectives des VAR et SSII sur le marché français, exprimé en volume d’affaires et par différentes catégories d’intervention. En réalité, conformément aux prévisions, l’offshore ne profite pas pleinement du contexte économique pour accélérer sa progression. Il demeure toutefois « un élément incontournable dans la majorité des grands contrats ». Seule ombre au tableau : le Syntec n’a pas, ou pas encore, obtenu gain de cause sur l’adoption d’un véritable « small business act » pour les éditeurs, les VAR et les SSII de petite taille. Ce système (en vigueur outre-Atlantique) permettrait en effet qu’un pourcentage minimum des commandes publiques soit dévolu à de petites structures qui, sinon, n’auraient sans doute jamais accès à ces marchés. Un challenge délicat en perspective, donc, pour le nouveau Syntec. ● ont été en effet commercialisés ces douze derniers mois. Et il devrait s’en vendre trois fois plus en 2011. C’est du moins l’avis du cabinet Gartner, qui pronostique une accélération des ventes de tablettes à moyen terme, jusqu’à atteindre environ 208 millions d’unités à l’horizon 2014. L’euphorie n’est pourtant pas de mise. Gartner estime ainsi que, en Europe, « les clients continuent à différer leurs achats en raison des incertitudes persistantes sur le plan économique et financier ». Dans les pays émergents, en revanche, les gens contournent sans état d’âme l’étape du PC traditionnel. « Ils achètent directement des appareils alternatifs, les tablettes par exemple, et s’affranchissent définitivement du micro-ordinateur comme première approche de l’informatique. » Par-delà toutes ces différences, une chose est sûre: les PC sont de plus en plus menacés dans leur domination. Heureusement, leur capacité à effectuer convenablement toutes les tâches, qu’elles soient ludiques ou professionnelles, reste leur atout majeur. Une performance qui est, pour le moment, hors de portée des tablettes. Mais celles-ci sont d’ores et déjà plus attrayantes, plus séduisantes. Pour les fabricants de micros, la course contre la montre est lancée. ●
Payez moins. Offrez plus. Une idée brillante par D-Link Les Smart Switches web manageables avec PoE de D-Link : une technologie intelligente à un prix attractif Aujourd’hui, les smart switches de D-Link vous en offrent plus que les autres : ils sont une alternative économique « facile à vendre » aux switches manageables, garantissant à vos clients une gestion améliorée de leur réseau et de leur consommation énergétique grâce à l’option PoE. Chaque vente de Smart Switch est pour vous synonyme de marge plus importante en l’accompagnant des services d’installation et de maintenance, et de satisfaction pour vos clients. Notre nouvelle série EasySmart DGS-1100 est le premier pas idéal vers un réseau administrable. Quant à notre série Smart III, elle inclut également le PoE pour apporter à vos clients la plus grande flexibilité dont ils ont besoin. Si vous cherchez une occasion de faire une marge intelligente en 2011, pensez dés maintenant aux smart switches de D-Link. C’est une idée brillante. Visitez www.dlink.fr pour voir la gamme complète. The heart of the network © 2011 D-Link Europe Limited (Ltd). Toutes ces informations sont correctes au moment de l’impression et peuvent-être modifiées sans préavis. Tous droits réservés. E&OE.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 1E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 132-133E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 134-135E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 136-137E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 138-139E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 140-141E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 142-143E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 144-145E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 146-147E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 148-149E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 150-151E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 152-153E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 154-155E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 156-157E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 158-159E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 160-161E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 162-163E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 164