E.D.I. n°5 février 2011
E.D.I. n°5 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 37,3 Mo

  • Dans ce numéro : Le tactile sur le bout des doigts

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Dossier Les têtes de gondole sont destinées à recevoir un type d’objet unique, à forte valeur ajoutée. » ne sont pas nécessairement compatibles, et les indications portées sur les boîtes peuvent prêter à confusion. Les grandes enseignes équipées de laboratoires de test sont en mesure de réaliser des essais et de transmettre l’information à la vente et auprès de la clientèle. Il n’en est pas de même pour les diffuseurs indépendants qui devront compenser ce manque d’information par un affichage renforcé précisant les caractéristiques et les compatibilités des produits auprès de divers systèmes (câbles livrés ou pas, nécessité d’un adaptateur, …). Pour les logiciels ou les jeux dont les caractéristiques sont inscrites sur la boîte, l’affichage et le renseignement porteront plus sur leur contenu, leur utilisation, et sur leur compatibilité avec des systèmes d’exploitation ou du matériel anciens. Dans tous les cas, cet affichage devra être clair et visible. Un agencement qui multipliera les ventes Une organisation par famille, par association de types, ou par marque facilite grandement le repérage Acer est l’un des constructeurs qui offrent la possibilité à ses revendeurs d’installer des Acer corners. 64 EDI n°5/Février 2011 de l’ensemble des produits. Ce qui n’interdit nullement de proposer les nouveautés, promotions, ou produits d’appel sur des présentoirs isolés. Les îlots sont des éléments de mobilier remarquables, ils permettent la valorisation ponctuelle de produits et animent le magasin. De même les têtes de gondole, comme les présentoirs spécialisés et décorés (souvent fournis par les industriels pour la promotion d’un article), sont destinées à recevoir un type d’objet unique, une gamme, ou un produit à forte valeur ajoutée. Ils sont reconnus pour leur important potentiel d’attractivité et permettent de multiplier spectaculairement les ventes. Un éclairage spécifique ou renforcé est fortement recommandé. Les produits de haute technologie sont onéreux, ont une durée de vie assez courte, et sont rapidement dépassés, ➜ LA RÉGLEMENTATION SUR L’ACCESSIBILITÉ DES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE (PMR) La réglementation sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite a été profondément réformée en février 2005, et les arrêtés du 1er août 2006 et du 21 mars 2007 en fixent précisément les modalités en indiquant les travaux à réaliser et les délais de mise aux normes des établissements et installations existants. En conséquence, les établissements devront à court terme se mettre en conformité à ces normes. « Les parties des établissements recevant du public existants ou des installations ouvertes au public existantes correspondant à la création de surfaces ou de volumes nouveaux, les parties de bâtiments des établissement recevant du public existants de la 1 ère à la 4 ème catégorie où sont réalisés des travaux de modification sans changement de destination doivent respecter les règles d’accessibilité. » Bulletin de l’ordre des architectes du 24/11/2007. Les principales dates butoir 1 er janvier 2011 : date limite pour les diagnostics d’accessibilité pour les ERP (établissements recevant du public) de 3 ème et 4 ème catégories Avant le 1 er janvier 2015 : les ERP existants devront être adaptés afin que les personnes handicapées puissent y accéder et bénéficier des prestations offertes dans des conditions adéquates. (Décret n°2009-500 du 30 avril 2009 relatif à l’accessibilité des établissements recevant du public et des bâtiments à usage d’habitation - JO. du 3.05.2009) Les points principaux sur lesquels les commissions d’accessibilité sont particulièrement vigilantes sont: les accès (largeur de porte d’entrée de 90 cm, pas de ressaut de plus de 2 cm sur l’ensemble du cheminement intérieur et extérieur), les largeurs d’allées qui doivent être de 1,4 m minimum, et surtout les caisses et les points d’accueil. Les aménagements et adaptations à apporter aux magasins peuvent être minimes dans le cas de grands établissements, ou de points de vente situés dans des centres commerciaux, mais devenir problématiques dans des boutiques de centre-ville où l’espace restreint, les difficultés d’accès, ou simplement des largeurs d’ouverture inappropriées dans des vitrines anciennes peuvent créer un véritable casse-tête. Il faut préciser que le code du travail reprend une grande partie de ces prescriptions, qui sont applicables dans les entreprises de plus de 20 salariés. Toutefois des mesures dérogatoires pour les magasins existants pourront être sollicitées auprès des commissions d’accessibilité. Il est vivement conseillé, en cas de doute, de s’adresser directement aux services instructeurs de son département pour en débattre et trouver une solution. Pour se documenter plus précisément : • www.handiplace.org/media/pdf/fiches/fiche_ERP.pdf• www2.logement.gouv.fr/publi/accessibilite/doc_pdf/guideacces_etspublic.pdf• www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf ? numjo=SOCU0612412A• www.unat.asso.fr/doc/ERP/Arrêté%20du%202006%2008%2001.pdf
Utilisez notre eSavoir-faire ! Mettez à profit nos 20 ans d’expérience sur l’IT et le channel en marketing opérationnel.• Des programmes Partenaires conçus pour les plus grands éditeurs et constructeurs• Des solutions prêtes à l’emploi à découvrir. One-to-one Manager : la plateforme de gestion de RDV Pour gérer facilement tous vos rendez-vous sur un roadshow, un salon, un événement particulier… et gagner du temps pour vous concentrer sur votre business ! eMailing Manager : la plateforme de gestion d’emails et de newsletters Pour concevoir, personnaliser, envoyer et traquer vosemails très simplement. 20 ans de conseil en communication et stratégie marketing qui ont toujours séduit les acteurs du secteur IT, 20 ans de solutions pertinentes et créatives qui ont su répondre à toutes les problématiques Channel. Infoflash continue d’élaborer des campagnes globales pour animer votre réseau de distribution et de mettre en place des stratégies online en accord avec vos objectifs. Infoflash, passionnément IT. eCard Manager : la plateforme de personnalisation de cartes animées Pour personnaliser et envoyer en un tour de main une carte de vœux, une invitation à un event, pour annoncer le lancement d’un produit ou de votre nouveau site… en Flash ! 3, avenue du Québec - Villebon-sur-Yvette 91951 Courtaboeuf Cedex - Tél. : +33 (0)1 69 59 15 50 - Fax : +33 (0)1 69 28 93 70 - www.infoflash.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 1E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 132-133E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 134-135E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 136-137E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 138-139E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 140-141E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 142-143E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 144-145E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 146-147E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 148-149E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 150-151E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 152-153E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 154-155E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 156-157E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 158-159E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 160-161E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 162-163E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 164