E.D.I. n°5 février 2011
E.D.I. n°5 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 37,3 Mo

  • Dans ce numéro : Le tactile sur le bout des doigts

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Dossier Les revendeurs ont besoin d’avoir une façon rapide de répondre à leurs clients en matière de livraison de logiciels » « Notre offre revendeur leur permet d’acheter des licences en fonction de leur niveau de certification auprès de l’éditeur, en gérant tous les paramètres propres à un programme partenaires comme les remises, les affiliations ou même la gestion des encours », renchérit Christian Desert. Que des avantages Pour le revendeur, ce système présente de nombreux avantages. « Les revendeurs ont besoin d’être de plus en plus compétitifs et d’avoir une façon rapide et souple de répondre à leurs clients en matière de livraison de logiciels », explique Jolyon Ostrick, managing director B2B Europe chez Avanquest. Car même si l’offre est moins pléthorique qu’il y a quelques années, il est impossible pour un revendeur traditionnel de conserver un stock de logiciels en boîtes couvrant tous les domaines, surtout pour certains produits qui représentent une ou deux ventes dans l’année. Les clients en revanche, notamment dans le monde professionnel, ont souvent des besoins spécifiques de produits correspondant à des usages verticaux et seule la vente dématérialisée permet au revendeur de proposer n’importe quel produit à partir du moment où il est disponible au catalogue de son grossiste en dématérialisation. C’est en plus pour le client l’assurance de disposer systématiquement des dernières versions sorties par les éditeurs alors qu’avec une vente en boîte, le client doit bien souvent commencer par faire des mises à jour juste après l’installation du produit. La vente en dématérialisation présente également d’autres avantages. Au niveau des relations entre le client et le revendeur, il n’a plus de problème de délai de livraison, de logistique ou d’heure d’ouverture du point de vente. Le revendeur qui se déplace chez son client pour faire une installation a même la possibilité d’initier la procédure d’achat depuis le site distant si le client se rend compte que telle ou 54 EDI n°5/Février 2011 telle licence lui serait utile. Enfin, même si le gain n’est pas direct, la dématérialisation est très « Green IT » : « Une licence dématérialisée a un impact 9 fois moins important sur l’environnement qu’un produit en boîte », précise Olivier Ingles. Microsoft s’ouvre à la distribution numérique Aussi si les outils de sécurité, les utilitaires et les jeux sont aux premières loges en ce qui concerne la vente dématérialisée, on ne s’étonnera pas que tous les éditeurs se lancent dans cette aventure. Certains, comme Adobe, ont pris le parti de l’effectuer en circuit fermé, ne réalisant que des ventes directes, mais des ténors comme Microsoft ont choisi de faire entrer le channel dans la boucle, en utilisant les ressources et les réseaux de grossistes avec là encore, plusieurs voies pour y parvenir. Pour les grandes enseignes de la vente, l’éditeur exploite les ressources de deux grossistes, Nexway et Arvato. DEUX PROJETS PILOTES POUR MICROSOFT Conscient de l’opportunité que représente ce marché, Microsoft a initié deux projets pilotes pour gérer la distribution numérique de ses solutions logicielles auprès des revendeurs. Dans les deux cas il s’agit d’une organisation à deux niveaux avec un grossiste (Nexway ou Arvato) lié à un sous-grossiste (Avanquest ou Eptimum) qui proposera un portail sur lequel les revendeurs affiliés pourront télécharger les produits et récupérer les licences. Nelly Lafon, Online Sales Manager chez Microsoft. Mais pour les revendeurs plus modestes, un second niveau, actuellement en phase pilote, se fonde sur un système de sous distribution, Avanquest travaillant avec Nexway et Eptimum avec Arvato. « Cette structure nous permet d’adresser en dématérialisation des partenaires qui ne gèrent pas de gros volumes et qui n’ont pas forcément la même facilité pour dégager des encours auprès de leurs grossistes », explique Nelly Lafon, Online Sales Manager chez Microsoft. Cette organisation devrait permettre aux revendeurs de générer davantage de ventes. En effet 80% des clients n’achètent pas de logiciels en même temps que leur PC de bureau ou portable, mais 60% acquièrent une licence quelques jours ou quelques semaines plus tard. Et dans ce cas, ils ne se tournent pas forcément vers le revendeur qui leur a fourni le matériel. En proposant des logiciels en distribution numérique, le revendeur devientproactif et pourra plus facilement effectuer une vente qui, jusque-là, lui échappait. « Avec en plus un meilleur rendement puisque la distribution numérique permet de dégager une rentabilité supérieure d’environ 5% par rapport à la distribution physique avec laquelle elle reste complémentaire. Elle répond simplement à de nouveaux modes d’achat », renchérit Nelly Lafon. Sans compter que même s’il vend du dématérialisé, le revendeur conserve, par rapport aux sites dédiés au téléchargement, l’atout de la proximité et sera de ce fait à même de proposer du service et de la maintenance en plus, entraînant autant de valeur ajoutée.●
A la recherche de nouveaux relais de croissance ? Expert français en solutions antispam, nous protégeons déjà plus de 150 millions de comptes e-mail à travers le monde. Afin d'accompagner notre croissance dans un marché en pleine mutation, nous recrutons de nouveaux partenaires avec lesquels nous cherchons à développer une relation privilégiée. Pourquoi rejoindre notre réseau ? Une gamme complète de solutions Notre technologie antispam est disponible en version SaaS, appliance ou encore sous la forme d'une barre d'outils à installer sur le poste informatique. Une technologie reconnue Notre solution de'filtrage a été classée dans le top 3 des solutions VERIFIED les plus performantes du marché. Une offre fidélisante Nous constatons un taux de renouvellement client supérieur à 95%. Une équipe dédiée A1in de développer vos ventes, nous vous accompagnons avec équipe (commerciale, marketing et technique) dédiée au réseau de distribution. Alors n'attendez plus et contactez-nous afin d'intégrer notre modèle de croissance, et étudier ensemble la possibilité d'un partenariat exclusif. Profitez-en également pour tester gratuitement, en conditions réelles, la performance de nos solutions. Pour toute information complémentaire : www.vade-retro.com tél: 0 328 328 044 -email: contact-edi@vade-retro.com Vade Retro TechnoiOd)'- 3, avenue Antoine Pinay- Parc des 4'knts- 59510 HEM- FRAI\CE Tel: +33 @)) 328 328 888- contact-mgs@vade-rBtro.com- www.vade-retro.com Powered byvaderetro ANTI-SPAM TECHNOLOGY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 1E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 132-133E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 134-135E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 136-137E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 138-139E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 140-141E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 142-143E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 144-145E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 146-147E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 148-149E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 150-151E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 152-153E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 154-155E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 156-157E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 158-159E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 160-161E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 162-163E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 164