E.D.I. n°5 février 2011
E.D.I. n°5 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 37,3 Mo

  • Dans ce numéro : Le tactile sur le bout des doigts

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
STOCKAGE Intel lance le SSD miniature Dépourvues de pièces mécaniques et basées sur des composants mémoire de très petite taille, les unités de stockage SSD sont au format 2,5 pouces uniquement pour faciliter leur intégration dans les PC et portables. Pour autant, Intel a décidé de proposer des SSD dans un format beaucoup plus réduit, sa série 310 pesant à peine 10 grammes et mesurant 51x30 millimètres pour une épaisseur de 5 millimètres. 14 EDI n°5/Février 2011 Actus produits Proposés en capacité de 40 et 80, les SSD Série 310 sont basés sur le mémoire NAND 34 nanomètres. Ils disposent d’un miniconnecteur PCI-Express capable de gérer les échanges SATA. Certains constructeurs tels que Lenovo ont annoncé leur intention de les intégrer dans des portables en tant que seconde unité de stockage, ce qui permet par exemple de disposer d’un espace très rapide pour le système d’exploitation ou les applications les plus couramment utilisées. On les a aussi retrouvés dans des tablettes lors du dernier CES de Las Vegas. Seuls les tarifs en dollars de ces produits sont connus: 100 et 180 dollars respectivement pour 40 et 80 Go. ● TABLETTES Du multimédia mobile dopé à l’Android Loin de se reposer sur ses lauriers, le constructeur français Archos a débuté l’année en annonçant l’arrivée de deux nouvelles tablettes qui sont fortement orientées vers le multimédia, tout en étant basées sur un système très polyvalent, en l’occurrence l’OS Android de Google. Baptisées Archos 28 et Archos 32, ce sont des modèles de poche puisqu’elles ont grosso modo les dimensions d’un smartphone (la seconde étant un peu plus grande avec un écran de 3,2 pouces contre 2,8 pouces). En réalité, il ne leur manque que la possibilité de recevoir une carte SIM pour devenir littéralement des smartphones… Cela ne les empêche pas d’être communicantes puisqu’elles disposent en standard d’une connexion WiFi. En plus de la musique, des films et des photos, on pourra donc les utiliser pour le chat ou tout simplement pour naviguer sur ses sites favoris. Elles disposent en standard de 8 Go de mémoire et leurs prix respectifs sont de 85 et 125 euros HT. Signalons également l’arrivée de la plus volumineuse, l’Archos 70 Internet Tablet. ● Brèves TNT au bras long Le spécialiste du périphérique Sweex lance un nouvel adaptateur TNT raccordable au port USB de n’importe quel PC et qui dispose de la particularité d’intégrer une antenne télescopique de près de 2 mètres de long. Il facilite la réception des chaînes même dans des conditions difficiles. Capable d’enregistrer les séquences vidéo en MPEG-2 ou en HD, il est livré avec une télécommande ainsi qu’avec le logiciel TotalMedia d’ArcSoft. Ce produit est commercialisé 25 € HT. Ciel s’étoffe Ciel vient de sortir sa nouvelle gamme Ciel Point de Vente. Basée sur une nouvelle technologie, celle-ci permet aux revendeurs d’adresser de nouveaux segments de marché à forte valeur ajoutée. Les différentes versions disponibles (commerce de détail, magasin de mode, salon de coiffure, institut de beauté et café restaurant) reposent sur une architecture commune (encaissement et gestion commerciale) associée à des spécificités métier pour répondre au mieux aux besoins des commerçants. Un clavier résistant Parmi les nouveautés annoncées par Cherry au début de l’année, le J84-2120. Ce clavier est utilisable en environnements hostiles et donc plus particulièrement destiné aux applications médicales (salles d’opérations, laboratoires, etc.) et industrielles (garages, bancs de tests, etc.). Compact avec seulement 28 cm de largeur, il est hygiénique grâce à sa touche Clean et son boîtier certifié NEMA 4 permettant son nettoyage à grande eau. Ses touches sont rétroéclairées et il fonctionne sur une plage de températures très étendue. NUMÉRISATION Un scanner compact mais rapide Présent sur de très nombreux marchés, c’est par le biais de celui de la numérisation documentaire que le fabricant japonais Fujitsu met en avant sur IT Partners son scanner phare, le S1500. De petite taille, il cache sa grande rapidité: jusqu’à 20ppm pour un bac d’entrée de 50 pages en recto verso. Il est également très simple à utiliser: en appuyant sur une touche, on numérise puis on traite n’importe quel document. Réorientation de la page, détection automatique des dimensions du document, choix de la résolution en fonction du contenu, détection automatique et intelligente de la couleur et enfin reconnaissance des caractères, afin de créer des fichiers PDF optimisés et immédiatement utilisables par les systèmes d’information sont autant d’outils intuitifs qui faciliteront la vie de l’utilisateur. ● PROTECTION Une nouvelle série chez Eaton Aux côtés de son offre d’onduleurs, l’américain Eaton présente sur le salon IT Partners sa nouvelle série d’ePDUs (réglettes de prises intelligentes), lui permettant de répondre à toutes les demandes en matière de distribution d’alimentation. La gamme Standard offre cinq technologies : Basic (distribution d’alimentation de base), Monitored (surveillance locale et distante), In-line Monitored (rénovation d’un système de distribution existant en le dotant de capacités de surveillance sans avoir à le remplacer), Advanced Monitored (surveillance au niveau de chaque prise), Managed (gestion complète au niveau de la prise individuelle). La gamme Custom permet au client de spécifier la puissance et le niveau de surveillance qu’il désire, ainsi que les types de prises d’entrée et de sortie. Par le biais d’un simple navigateur web, l’utilisateur accède à la consommation globale ou individuelle des équipements connectés ●
SÉCURITÉ RÉSEAU Appliance blade chez Fortinet Le groupe Fortinet lance sur le marché FortiGate 5001B, qui comprend notamment un pare-feu, un VPN, un dispositif de prévention des intrusions de type IPS, un antivirus et un antispam. Surtout, son port Ethernet de 10 Gigabits « lui permet d’atteindre 40 Gbps de débit de pare-feu, et 17 Gbps de débit de réseau virtuel ». Ces caractéristiques en font actuellement, assure l’entreprise, « le blade de sécurité le plus rapide au monde ». De surcroît, précise Christophe Auberger, chef produit chez Fortinet, « l’architecture de cette appliance est extrêmement simple, puisque l’utilisateur n’a pas besoin d’avoir des modules de connexions sur fond de panier ». À noter que la plate-forme FortiGate a également obtenu la certification de conformité avec le niveau 3 de la norme internationale NEBS. Un élément crucial, car le respect de cette norme est indispensable pour l’exploitation des équipements de classe opérateurs dans les bureaux centraux des grandes entreprises télécoms. ● INFORMATIQUE À LA DEMANDE Vision IT lance son offre de cloud computing Le groupe Vision IT, initialement spécialisé dans la fourniture de prestations pour les grands établissements financiers, descend en gamme. Il cherche à capter le marché des PME, notamment par l’intermédiaire du cloud. « L’arrivée du nuage fait évoluer les business models existants, c’est vrai pour les clients comme pour les fournisseurs et les partenaires », explique Marc Urbany, président de Vision IT. D’où la mise sur le marché de Vision Nebula, une solution de bureau virtuel qui permettra aux entreprises d’externaliser leur centre informatique sans se soucier de la conception, de la gestion et de l’évolution. L’ensemble des prestations étant fourni à la demande, les employés auront accès à leurs applications professionnelles de n’importe où, n’importe quand et avec n’importe quel équipement. « Y compris à partir des récentes tablettes numériques mobiles comme l’iPad », précise la compagnie. ● Brèves La suite de F-Secure primée La suite de sécurité F-Secure, intitulée Internet Security, commence bien l’année: elle vient de se voir décerner la meilleure note au « test dynamique global » d’AV Comparative, un organisme qui fait autorité dans le domaine. Cette suite a également été distinguée lors d’autres benchmarks, conduits notamment par NSS Labs et PC Security Labs. Tous mettent en avant « son nombre exceptionnellement bas de faux positifs ». NCR mise sur le marketing personnalisé NCR, pionnier de la caisse enregistreuse il y a déjà plus d’un siècle, ne semble pas décidé à raccrocher. Le groupe annonce en effet NCR SelfServ Checkout Enterprise Suite, une plateforme logicielle qui permet aux enseignes de la grande distribution de centraliser la gestion de leurs caisses en libre-service. Ainsi, les commerçants pourront à la fois réduire leurs coûts d’administration et optimiser les achats des clients, le tout en étudiant leur profil. Un pas de plus vers le marketing personnalisé. Les services cloud d’IBM certifiés SAP On l’attendait, sans trop y croire. Cette fois, c’est fait. Les services de cloud et d’hébergement proposés par IBM sont désormais certifiés SAP. Une décision de poids pour l’ensemble des partenaires et des clients, car ce recours au cloud, dûment estampillé en la circonstance par les deux géants de l’informatique, concerne aussi bien les ERP que la gestion de la relation client et celle de la chaîne logistique. Autant dire que la reconnaissance « officielle » des services hébergés signe, sans aucun doute, le décollage commercial du cloud. Actus produits IMPRESSION Des MFP A3 à vendre comme des modèles A4 Aider les revendeurs IT à adresser un marché des systèmes d’impression professionnels qui était jusqu’ici plutôt occupé par les bureauticiens. Tel est l’objectif visé par Kyocera Mita avec le lancement d’une nouvelle génération de multifonctions A3. Tout en présentant les caractéristiques de puissance, de rapidité et de finition des copieurs numériques, ces produits sont en effet conçus pour un mode de distribution axé sur le modèle de la MFP A4. Commercialisés à un prix inférieur à celui des copieurs traditionnels mais avec un coût à la page légèrement supérieur, ils ne réclament en effet aucune compétence particulière en matière de gestion de contrats de coût/copie ou de SAV, lequel sera d’autant moins problématique que les machines sont garanties trois ans sur site par le constructeur. « Le channel IT pourra vendre ces multifonctions A3 comme s’il s’agissait de format A4 », explique Gérard de Carville, le directeur marketing. Autrement dit, Kyocera donne ainsi aux revendeurs la possibilité de commercialiser des MFP A3 avec le même business model que celui adopté pour du A4. De la sorte, en fonction de leur savoir-faire en la matière, les revendeurs auront le choix entre plusieurs combinaisons, allant de la vente d’une machine seule à celle avec extension de garantie et avec la fourniture de consommables au fur et à mesure des besoins du client, en passant par le contrat de coût/copie comprenant la facturation de chaque page imprimée. Ce dernier n’est donc plus systématique comme dans le business model propre aux copieurs A3. Par ailleurs, grâce à un système de changement de sous-ensembles très pratique, les MFP A3 que sort Kyocera selon ce nouveau concept sont présentées comme aussi aisées à déployer, à paramétrer et à maintenir que leurs équivalents A4. Ces multifonctions laser A3 sont constituées de quatre modèles, deux monochromes à 25 ou 30 pages/min et deux couleur à 20 ou 25 pages/min. Intégrant la technologie Ecosys, des écrans de pilotage tactiles et autres fonctions recto verso, elles sont disponibles à partir de 2800 euros HT. ● EDI n°5/Février 2011 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 1E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 116-117E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 118-119E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 120-121E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 122-123E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 124-125E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 126-127E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 128-129E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 130-131E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 132-133E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 134-135E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 136-137E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 138-139E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 140-141E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 142-143E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 144-145E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 146-147E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 148-149E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 150-151E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 152-153E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 154-155E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 156-157E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 158-159E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 160-161E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 162-163E.D.I. numéro 5 février 2011 Page 164