E.D.I. n°4 déc 10/jan 2011
E.D.I. n°4 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 23,3 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Impression : le service en première ligne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Dossier BROTHER TOUT POUR CONSTITUER UNE OFFRE COMPLÈTE L’offre produits de Brother se compose d’imprimantes et de MFP, laser et jet d’encre, A4 ou A3, destinées, en termes de prix/usage, aussi bien au petit artisan qu’à la grande entreprise. Sur tous ces modèles est embarquée une solution logicielle d’administration permettant de paramétrer des machines en fonction des besoins des utilisateurs. Selon un mode indirect, le constructeur commercialise par ailleurs des prestations de services, allant de la simple maintenance à un programme complet de coût à la page, soustraitées auprès de ses partenaires revendeurs accrédités et donc formés pour cela. Pour son service Managed Print System (MPS), Brother apporte aux revendeurs IT toutes les briques, telles que DELL 44 EDI n°4/Décembre 2010 - Janvier 2011 la logistique pour le consommable ou un logiciel de gestion du coût à la page et de relation avec le client. Et s’ils ne veulent se consacrer qu’à la vente, ils peuvent être orientés vers un tiers mainteneur indépendant. Mais dans tous les cas, ce sont eux qui gèrent le client, lequel se voit proposer du coût réel et non pas des packs pages forfaitaires. Les tarifs sont fixés par le partenaire, qui peut les calculer au moyen d’un outil logiciel fourni par Brother et qui fait là aussi l’objet d’une formation. En outre, les détaillants informatiques qui souhaiteraient vendre plus que du MPS sont mis en relation avec des sociétés spécialisées dans les outils d’audit d’impression ou avec des prestataires indépendants qui assureront ce service et la gouvernance de l’infrastructure d’impression en leur nom. Le fabricant met aujourd’hui l’accent sur l’acquisition de compétences dans le A3. « Nous fournissons aux revendeurs IT l’argumentaire nécessaire pour démontrer que ce type de produits est utile dans toutes les entreprises », indique Dominique Zouzou, directeur commercial & marketing. Au-delà des formations produits et services, Brother a également prévu un accompagnement autour d’un programme de fidélisation qui permet aux partenaires de bénéficier d’avantages commerciaux, tels que des tarifs promotionnels ou des attributions de points. ● DES MATÉRIELS INNOVANTS POUR SE DIFFÉRENCIER Il y a sept ans, Dell s’attaquait au marché du printing avec un positionnement reposant sur un catalogue de produits complet couvrant l’impression individuelle jusqu’à l’impression départementale. Sa stratégie reposait alors sur une volonté de se différencier par la fiabilité de ses modèles, par des services de haut niveau et par une offre de coût à la page censée être en moyenne 30% inférieure à celle des grands leaders du secteur. Désormais, le constructeur cherche surtout à se distinguer avec des machines présentant des caractéristiques techniques « uniques sur le marché », comme les définissent ses porte-parole. Il annonce ainsi l’imprimante laser couleur la plus rapide Dell 2155cdn Brother MFC-9465CDN ou la multifonction la plus compacte. Au-delà de cette valeur technologique, il garde son approche du coût par page optimisé et de qualité de service, avec la garantie de support Dell voire des propositions de prestations étendues. Et toujours « 30% de bénéfices par rapport aux leaders du marché », affirme Emmanuel Mouquet, EMEA channel sales director. Parallèlement, le fournisseur redéveloppe une stratégie spécialisée dans cette offre printing. Cette dernière sera en effet désormais poussée par des forces commerciales Dell dédiées à ce segment, à la fois pour les clientèles PME et grands comptes. « Même si nous avons une part de direct, les partenaires constituent désormais notre réseau de distribution privilégié pour vendre de l’impression », déclare le constructeur. Pour l’offre services, celui-ci dispose de logiciels d’administration intégrés permettant aux revendeurs de pouvoir prendre en charge la gestion des parcs de périphériques ou celle des consommables. En revanche, Dell ne propose pas de contrats de coût par page. « En termes de profitabilité, ce service est intéressant pour des revendeurs capables de le construire. La revente de solutions packagées des constructeurs a moins d’attrait », argumente Emmanuel Mouquet. Si Dellaide certains de ses partenaires à créer de telles solutions, il s’apprêterait néanmoins à commercialiser lui aussi ce type d’offre packagée, synonyme de récurrence pour les revendeurs. ●
www.milk-and-honey.de « La perte d‘un document me coûte au minimum 50 € * » « Ce n‘est pas parce que notre entreprise est de taille modeste que nous devons travailler modestement. La gestion d‘un nombre croissant de documents papier pour notre travail nous coûtait de l‘argent et diminuait notre productivité. Des études ont montré que des documents mal classés ou perdus nous coûtaient environ 50 € *. Lorsque nous avons entendu parler de la solution de numérisation professionnelle ScanSnap S1500 de Fujitsu, avec ses fonctions avancées, nous avons su que ce produit était fait pour nous. Il nous permet de numériser et de gérer de grandes quantités de documents différents, notamment des cartes de visite, des factures, de la documentation, des commandes, des informations associées à un projet, des devis et d‘autres documents commerciaux, puis de les partager facilement et rapidement. Grâce à ScanSnap, nous pouvons numériser tous nos documents en appuyant sur un seul bouton. En outre, le logiciel PDF intégré nous permet de convertir en quelques secondes nos documents en fichiers PDF avec possibilité de recherche, puis de les sauvegarder sur un ordinateur portable ou sur le réseau. Les tâches de stockage et d‘organisation de documents dans des classeurs appartiennent au passé ! Mes employés et moi-même n‘avons qu‘à saisir un mot clé pour afficher le document recherché, que nous pouvons lire, modifier ou envoyer par e-mail. Grâce à ScanSnap, nous ne perdons plus de documents et nous économisons de l‘argent. Nous pouvons nous consacrer à notre véritable travail et à nos objectifs : mieux collaborer et développer notre activité ! » Intéressé ? Visitez : http:Ilemea.fujitsu.com/scansnap Suivez-nous sur Twitter à l‘adresse http:Iltwitter.com/FujitsuScanners * AIIM 2007 Buyer‘s Guide ** Uniquement sur Windows Cashback par pièce 35,– € • Scanner vers un fichier PDF• Scanner vers un courriel• Scanner vers Word**• Scanner vers Excel**• Scanner vers SharePoint**• Scanner recto-verso en une passe• Scanner en couleur Recevez un Cashback pour chaque scanner Fujitsu ScanSnap commandés jusqu’au 31 Décembre 2010. Cette offre est valable pour les clients finaux ayant achetés des ScanSnap S1500, ScanSnap S1500M ou le Scansnap S1500 Deluxe en France, Royaume-Uni, Allemagne et Italie. Le compte Banquière du client final doit être domicilier dans l’un des pays cité précédemment. Tous les noms, noms de fabricants, désignations de marques et de produits sont protégés et les signes distinctifs des fabricants et/ou marques déposées appartiennent à leurs détenteurs respectifs.Toutes indications sans engagements. Fujitsu se réserve le droit de modifier toute information contenue dans ce site sans avertissement préalable.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 1E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 116