E.D.I. n°4 déc 10/jan 2011
E.D.I. n°4 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 23,3 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier Impression : le service en première ligne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Brèves Facebook se lance dans la messagerie électronique Le réseau social le plus célèbre au monde possède désormais son propre système de messagerie électronique. Son nom : Titan. Un choix sémantique qui en dit long sur les ambitions de Facebook. Titan proposera des textos, du chat et de la messagerie instantanée, en plus du courriel traditionnel. Il n’est pas interdit d’y voir une attaque frontale contre Google, qui a déjà réussi beaucoup de choses dans sa courte histoire, mais jamais à contrecarrer le leadership de Facebook dans les réseaux sociaux. Les deux groupes les plus « cool » du moment vont donc s’affronter sur le terrain du business. Cela finit toujours comme ça. Syntec Informatique devient Syntec Numérique Tout un symbole : le vénérable Syntec Informatique modernise son image et se transforme en Syntec Numérique. C’est l’un des premiers actes forts posés par le nouveau président, Guy Mamou-Mani. Il vient de succéder à Jean Mounet à la tête de cette organisation regroupant la plupart des éditeurs de logiciels et des SSII. Colt propulse les jeunes pousses dans le cloud Le spécialiste des réseaux et services IT lance l’initiative « Colt Cloud 4 Startups ». Objectif : parrainer de jeunes entreprises innovantes de l’Internet, afin de favoriser leur développement. Les start-ups capables de présenter « un concept abouti, très novateur et associé à la démonstration d’un fort potentiel de croissance », seront sélectionnées par le comité stratégique. Pour plus d’infos : www.colt.net/coltcloud4 startups. Actus business 22 EDI n°4/Décembre 2010 - Janvier 2011 STOCKAGE NetAppse donne deux ans pour détrôner EMC Ça bouge dans le monde du stockage. Le 15 novembre, au moment même où EMC, leader mondial de la spécialité, annonçait son intention d’acquérir Isilon pour 2,4 milliards de dollars, son challenger NetAppouvrait son symposium Insight 2010 à Prague (République tchèque) devant plus de 1 500 participants. À la clé : des ambitions extrêmement fortes, exprimées par la voix d’Andreas König, Senior Vice President et General Manager EMEA. « Nous voulons devenir le numéro un mondial du stockage », assène-t-il sans précaution oratoire excessive. « Nous sommes parfaitement en mesure de rattraper EMC. Et même de le dépasser dès 2012. » Dans deux ans tout au plus, donc. Comment faire ? Les dirigeants de NetAppmisent sur trois moteurs essentiels : d’abord, la conquête des marchés émergents. Ensuite, la poursuite et l’approfondissement de la croissance interne. « Le fait de racheter des entreprises oblige à gérer en même temps beaucoup de lignes de produits. Lorsqu’on privilégie la croissance interne, ce qui est notre cas, on n’a qu’une seule ligne de produits. C’est plus efficace et cela permet de gagner du temps. » Enfin, NetAppvise à fournir en permanence les prix les plus bas possible, afin de maintenir et d’accroître ses parts de marché. En France, NetApptravaille essentiellement avec deux grossistes, Arrow ECS (ex-Logix) et Amosdec. « Nous leur demandons de se concentrer encore plus sur la valeur ajoutée », insiste Juan de Zulueta, vice-président channel EMEA. En outre, « quelque 3000 partenaires ont été recrutés en Europe dans les 12 derniers mois. Et, parmi eux, seulement 600 sont actifs. Sachant que nous considérons comme actifs les VAR qui réalisent au moins une vente par trimestre. » D’une façon générale, NetAppentend capitaliser le plus possible sur le marché des PME, tout en optimisant sa présence en région. « Nous sommes vraiment très attentifs à tout ce qui remonte du terrain. Car c’est à partir de là que nous pourrons affiner notre stratégie en temps réel. » ● STRATÉGIE Avec Azlan, Tech Data concilie volume et valeur Chez Tech Data, nous sommes parfaitement connus et reconnus du point de vue du volume. En revanche, on nous connaît sans doute un peu moins pour la partie valeur, essentiellement représentée aujourd’hui par l’entité Azlan. » Gérard Youna, président de Tech Data France, est formel. Et entend bien relever le défi. Son objectif est simple : jouer autant sur le volume que sur la valeur, ne jamais transiger sur l’un pour favoriser l’autre. Cette double reconnaissance ne va pas de soi, admet-il sans détour. Pourtant, ajoute-t-il, « nous sommes déjà leader sur la partie valeur et cela ne se sait pas assez. » De fait, Gérard Youna compte beaucoup sur l’optimisation des prestations à valeur ajoutée. Ce sont elles qui doivent conforter son leadership. Azlan, intégrée au groupe Tech Data depuis 2003, est en effet le fer de lance de cette stratégie. Le mouvement est lancé : quand on regarde l’activité globale du groupe, « la partie valeur représente Gérard Youna, président de Tech Data France. d’Andreas König, Senior Vice President et General Manager EMEA de NetApp. à peu près une centaine de personnes et 300 millions d’euros de chiffre d’affaires. » Reste à savoir comment aborder les nouveaux enjeux, au premier rang desquels figure le cloud computing. Ce sujet est au cœur des préoccupations des grossistes et des revendeurs. « Je suis assez d’accord avec ceux qui pensent que l’arrivée programmée du cloud est, notamment pour les VAR, à la fois une menace et une opportunité. Mais il ne faut tout de même pas exagérer le danger. Je pense que la couverture médiatique du phénomène est assez disproportionnée par rapport à la réalité du terrain. En tout cas, pour le moment. » Cet état de fait n’empêche pas Gérard Youna de se préparer. Par exemple, d’installer des locaux pour que les partenaires et revendeurs puissent venir échanger des informations et continuer à se former. « Le contact humain, direct, c’est un aspect très important pour mieux se connaître et travailler ensemble. Nous disposons déjà d’un solution center au siège de la filiale française, à Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne). Nous prévoyons maintenant d’en ouvrir un deuxième, cette fois à Paris ou en proche banlieue. » ●
« Le programme Partenaires APC et les ressources internes se sont avérées un atout précieux… » Robert Paquette Responsable Infrastructure de datacenter, ASI System Integration Anticipez les évolutions... Soyez toujours là pour vos clients Découvrez notre nouveau Programme Partenaires APC L’évolution des tendances du marché font grimper les dépenses informatiques... L’augmentation des densités de puissance, les difficultés sans précédent de refroidissement, l’augmentation des besoins en énergie et la hausse des prix, font de l’alimentation et du refroidissement les préoccupations majeures de vos clients. Le bon moyen de capter ces nouvelles sources de revenus est de fournir des solutions et non pas seulement des produits. APC™ dispose de la vision et des technologies qui vous aident à fournir ces solutions avec les meilleurs programmes partenaires du marché. Des produits qui feront progresser votre chiffre d’affaires en répondant à l’évolution des besoins de vos clients... Sécurité et Environnement Logiciel de gestion complète du système Baies informatiques Systèmes InfraStruxure™ Lorsque vous adhérerez au Programme Partenaires APC, vous bénéficiez d’un accès à l’ensemble de nos outils d’aide à la vente. Refroidissement de précision < Certificate of Achievement APC recognises Robert Paquette as an APC Sales Professional for Data Centres Date Marc Sherman Vice President, Global Channel Programs APC by Schneider Electric Nous avons perfectionné nos programmes pour vous offrir l’expertise qui vous permettra de tirer parti des opportunités, et les outils pour vous différencier sur le marché• Démontrer vos compétences et vos domaines d’expertise via des niveaux spécialisés. TM• Gagner de la marge sur les tarifs et des avantages au fur et à mesure de votre participation au programme.• Développer vos compétences avec des formations et séminaires en ligne à votre rythme et à la demande. Connectez-vous dès maintenant pour devenir Partenaire APC et passez au niveau de partenariat supérieur. Tous les détails sur www.apc.com/fr ! Téléchargez gratuitement le livre blanc de votre choix dans les 30 prochains jours et gagnez peut-être un iPad™ ! Connectez-vous sur www.apc.com/promo et saisissez le code clé 82732t Tél. 0820 290 195• Fax 01 41 39 38 26 < En devenant Partenaire APC, vous accédez aux toutes dernières informations produits pour vous aider à fournir à vos clients les solutions dont ils ont vraiment besoin. Récompenses Depuis 16 ans ! © 2010 Schneider Electric. Tous droits réservés. Schneider Electric, InfraStruxure et APC sont la propriété de Schneider Electric ou de ses sociétés affiliées. Toutes les autres marques sont détenues par leurs propriétaires respectifs. 998-1539_FR APC France sas chez Schneider Electric, 35 rue Joseph-Monier, 92506 Rueil-Malmaison TM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 1E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 100-101E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 102-103E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 104-105E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 106-107E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 108-109E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 110-111E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 112-113E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 114-115E.D.I. numéro 4 déc 10/jan 2011 Page 116