E.D.I. n°3 novembre 2010
E.D.I. n°3 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 88,9 Mo

  • Dans ce numéro : Le business TICE fait école

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
INTERVIEW Dossier JEAN-MICHEL FOURGOUS, DÉPUTÉ-MAIRE (UMP) D’ÉLANCOURT (78) L’EDI : Huit mois après la remise du rapport de la mission Fourgous, les propositions faites au ministre de l’Éducation nationale ont-elles été suivies d’effets ? J.-M. Fourgous : Le rapport de la mission parlementaire a clairement souligné que près de 50% de la croissance mondiale était dû au numérique. En France, plus de dix milliards d’euros seront donc destinés à des supports numériques, aussi bien en termes de contenu que de contenant, dont une portion non négligeable pour les établissements scolaires. Cela devrait suffire pour avoir un impact économique positif sur le marché des TICE. Par exemple, en passant au numérique, les éditeurs de manuels scolaires stimuleront logiquement la demande vers le marché des ardoises électroniques. Et il y a évidemment des emplois et des recettes fiscales à la clé. L’EDI : Les budgets d’austérité de l’État et des collectivités territoriales, voire le prochain remaniement ministériel, entraîneront-ils un gel du « plan numérique » ? J.-M. Fourgous : Même si l’État est conscient qu’il existe une corrélation entre la croissance et le développement du numérique, la priorité du gouvernement est de diminuer le déficit budgétaire. Nous ne pouvons ignorer le contexte budgétaire bien que la filière du numérique doive être soutenue. Cette question préoccupe Luc Chatel (ndlr : toujours ministre de l’Éducation nationale lorsque ces lignes ont été écrites), lequel fait de l’accélération du numérique à l’école un principe directeur de son ministère. Ce serait évidemment une bonne nouvelle si des enveloppes étaient distribuées aux petites communes rurales pour équiper leurs classes, comme cela a été le cas avec les 67 millions d’euros du plan ENR mais aucun arbitrage n’a encore été décidé en ce sens. 46 EDI n°3/Novembre 2010 L’EDI : De quelles ressources budgétaires dispose la France pour équiper en TICE les établissements scolaires ? J.-M. Fourgous : Une part du « grand emprunt », à travers notamment la Caisse des Dépôts et Consignations, sera consacrée aux ressources numériques pour l’Éducation. Mais il n’existe pas un budget similaire à celui que l’État a alloué pour le programme ENR. Ce plan ENR a permis d’impulser une première phase d’équipement des établissements scolaires. Désormais, ce sont aux collectivités territoriales de faire des choix budgétaires pour poursuivre l’investissement nécessaire. Comme l’a préconisé au Premier ministre la mission parlementaire sur l’enseignement numérique, les investissements doivent être partagés : le budget du ministère de l’Éducation nationale prend en charge la formation, tandis que celui des Conseils généraux et régionaux doit financer les matériels et la maintenance. Ces derniers disposent de moyens hors normes comparés à ceux de l’Éducation nationale, dont 98% sont déjà destinés aux frais de personnels, et qui consacre un gros budget pour les formations et les ressources. L’EDI : La continuité du programme ENR est-elle envisageable ? J.-M. Fourgous : Aussi bien dans les supports que dans les matériels, le plan ENR a joué un rôle d’accélérateur pour l’équipement en TICE. Ainsi, par exemple, 100% des collèges et lycées auront bientôt accès au haut débit. L’accélération a également eu lieu pour les tableaux blancs numériques. Même si l’on n’en compte toujours pas un par classe, plus de 80% des établissements en possèdent au moins un. C’est un gros progrès qui a été réalisé grâce à cette L'évolution majeure dans l'équipement TICE viendra des tablettes numériques » impulsion donnée par l’État. Mais il reste encore beaucoup à faire en la matière et les parents d’élèves ainsi que les personnels éducatifs font pression pour que l’équipement numérique se poursuive et se généralise. Face à leurs électeurs, les élus locaux ne peuvent s’en exonérer. Il leur revient de gérer les priorités pour répondre à leurs attentes en débloquant les crédits nécessaires, bien que les dotations que l’État leur accorde diminueront légèrement. L’EDI : L’école numérique présentet-elle toujours un potentiel de croissance pour la filière TICE ? J.-M. Fourgous : La prochaine étape devrait concerner un renouveau de la pédagogie assurée par les enseignants et axée sur la transmission des apprentissages aux élèves. Pour les organismes de formation, il y aura là un marché énorme. Les éditeurs français de logiciels éducatifs et les sociétés de conseils informatiques y ont une belle carte à jouer. Quant aux équipements, les TBI deviennent de plus en plus pratiques et abordables. Mais l’évolution majeure viendra probablement des tablettes numériques. En raison de leur prix très économique, ces solutions devraient rapidement remplacer les classes mobiles avec notebooks.
Vous recherchez une solution de gestion performante et personnalisable pour vos clients PME ? Exigez le meilleur Découvrez les nouveaux logiciels de la Ligne PME : EBP PGI Ligne PME Open Line TM EBP Comptabilité Ligne PME Open Line TM EBP Gestion Commerciale Ligne PME Open Line TM Et leurs modules... Sortie novembre 2010 Devenez intégrateur Ligne PME Contactez notre département commercial PME au 01 34 94 83 12 ou à integrateur.pme.fr@ebp.com Ligne PME Document non contractuel - Toutes les marques et produits cités appartiennent à leur propriétaires respectifs - EBP Informatique - Rue de Cutesson - ZA du Bel Air - 78 513 Rambouillet CEDEX - Société Anonyme au capital d’un million d’euros - RCS Versailles B 330838947 - Octobre 2010



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 1E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 3 novembre 2010 Page 116