E.D.I. n°27 avril 2013
E.D.I. n°27 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 23,0 Mo

  • Dans ce numéro : grossiste, un métier à réinventer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
ENTRETIEN DU MOIS « Désormais, nos partenaires sont mieux armés » Yves Mertens DG Partenaires et marchés PME/PMI de Cisco France Appliquer la stratégie Cisco fondée sur le tout indirect, tout en l’adaptant au domaine crucial des PME, voilà le double objectif que s’assigne Yves Mertens. De quoi confirmer les vertus de la convergence IT-IP. Propos recueillis par Pierre-Antoine Merlin Bio express À 50 ans, Yves Mertens fait déjà figure de vétéran. Cet ingénieur diplômé de l’IHBR de Bruxelles a en effet débuté sa carrière chez Digital Equipment, avant de rejoindre Cisco en 1997. C’est là qu’il affirme son goût pour l’animation des équipes. D’où sa nomination comme DG du développement des partenaires pour la zone EMEAR, où il renforce les relations de son entreprise avec le channel, simplifie les processus de décision, et gère le portefeuille de programmes. Doté d’un solide sens de l’humour, teinté d’une certaine ironie, Yves Mertens pilote désormais l’écosystème des partenaires PME dans l’Hexagone. Un nouveau défi à relever qui ne devrait pas lui déplaire. L’E.D.I. : L’approfondissement de la crise économique impacte-t-il votre activité ? Yves Mertens : Par rapport à la dernière grande crise de 2008-2009, nos partenaires sont mieux armés. Et nous avec eux ! Afin de faire face aux difficultés, ils peuvent s’appuyer sur le service « Cisco Capital », qui leur offre des facilités de financement. Ce dispositif existe depuis plusieurs années, mais nous le mettons particulièrement en avant du fait que nous sommes entrés dans une économie sous contrainte. L’E.D.I. : Aucun risque, donc, d’un credit crunch qui serait fatal au channel ? Y.M. : Dans le contexte que je viens de décrire, il n’y a aucun danger de resserrement du crédit. Cela dit, il faut voir, chez chaque partenaire pris individuellement, quelle est exactement sa liability. Autrement dit, sa solidité financière. Dans beaucoup de cas, cette situation est indépendante de Cisco. D’ailleurs, nos partenaires se portent plutôt bien : nous avons à peu près 3500 revendeurs actifs en France, ce qui est somme toute satisfaisant. Même si, bien sûr, on reste ouvert aux partenaires potentiels ! Aujourd’hui, nos efforts vont dans deux directions : d’une part, essayer d’intensifier le business avec nos partenaires, d’autre part, inciter ces derniers à monter en valeur. Par exemple, en les aidant à passer au niveau de certification supérieur, et ce, quel que soit leur niveau initial. Tout en restant vigilants. Si, au bout de quelques mois, on n’enregistre aucune transaction chez un revendeur, on ne le considère plus comme actif. L’E.D.I. : Face à des modèles économiques qui bougent sans cesse, l’indirect reste-t-il le plus adapté à la commercialisation de vos solutions ? Y.M. : Notre stratégie est entièrement fondée sur le channel depuis 28 ans ! Le temps qui passe nous donne encore plus raison : la banalisation du cloud amplifie à la fois notre force technique et notre force commerciale. C’est particulièrement vrai en France, où l’adoption de l’IT à la demande est beaucoup plus nette que dans les autres pays européens, à l’exception notable du Royaume-Uni. L’E.D.I. : Dans le cloud, justement, quels sont vos projets pour 2013 ? Y.M. : Nos partenaires sont déjà éligibles à plusieurs certifications : Cloud Builder, Cloud Reseller et Cloud Provider. Nous ajoutons maintenant un nouveau palier, intitulé Master Cloud Builder. Évidemment, il s’agit d’une « élite » qui surplombe les autres certifications. On peut penser à une vingtaine de revendeurs, guère plus. De toutes façons, on ne le sait pas encore, puisqu’on démarre seulement. Mais ce seront plutôt des certifiés Gold. Concrètement, les Master Cloud Builders auront accès à un espace réservé et privilégié sur le web, ils feront du co-marketing avec nous, et ils justifieront d’un niveau d’investissement tel que nous leur garantirons des marges arrière. L’E.D.I. : Cisco a été pionnier dans les réseaux sociaux. Où en êtes-vous ? Y.M. : On utilise beaucoup les réseaux sociaux en interne. Du coup, on envoie moins de mails qu’avant. C’est un changement très important au quotidien : on s’informe, on lance des sujets, on prépare des décisions, des réunions… Idem pour les partenaires. Leurs communautés très actives maintiennent le contact des uns avec les autres, et avec nous. Car le réseau interne, et celui destiné aux communautés de partenaires, sont connectés. L’E.D.I. : En tant que numéro un mondial de l’infrastructure réseau, peut-on garder l’agilité d’une start-up ? Y.M. : Il y a deux ou trois ans, j’aurais peut-être eu un doute. Mais aujourd’hui, je n’en ai pas. Tout ce dont nous parlons montre que nous avons conservé une capacité intacte à demeurer agiles. n 34 EDI N°27 AVRIL 2013
Offrez davantage d’efficacité ! Offrez davantage de valeur ajoutée et de choix à vos clients grâce aux Solutions Serveur Dell équipées des derniers processeurs Intel Xeon. Retrouvez sur notre portail les dates des prochains séminaires Dell en partenariat avec Intel pour en apprendre davantage sur les bénéfices de nos solutions et découvrir les avantages du Programme partenaire Dell. www.dell.fr/partner



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 1E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 2-3E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 4-5E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 6-7E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 8-9E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 10-11E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 12-13E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 14-15E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 16-17E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 18-19E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 20-21E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 22-23E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 24-25E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 26-27E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 28-29E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 30-31E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 32-33E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 34-35E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 36-37E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 38-39E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 40-41E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 42-43E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 44-45E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 46-47E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 48-49E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 50-51E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 52-53E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 54-55E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 56-57E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 58-59E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 60-61E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 62-63E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 64-65E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 66-67E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 68-69E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 70-71E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 72-73E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 74-75E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 76-77E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 78-79E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 80-81E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 82-83E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 84-85E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 86-87E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 88-89E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 90-91E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 92-93E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 94-95E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 96-97E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 98-99E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 100-101E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 102-103E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 104-105E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 106-107E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 108-109E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 110-111E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 112-113E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 114-115E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 116-117E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 118-119E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 120-121E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 122-123E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 124-125E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 126-127E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 128-129E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 130-131E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 132