E.D.I. n°27 avril 2013
E.D.I. n°27 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 23,0 Mo

  • Dans ce numéro : grossiste, un métier à réinventer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
ACTUALITÉS PRODUITS Une nouvelle génération LOGICIELS Office 365 pour percer dans le cloud La facturation d’Office 365 confiée aux revendeurs était attendue avec impatience par le réseau de partenaires Microsoft. Pour le groupe, cette mesure désormais en vigueur doit assurer le succès des nouvelles versions de sa suite bureautique à la demande. Microsoft joue aussi la carte du Cloud dans le BtoC. Depuis janvier dernier, l’offre Office en mode abonnement est disponible en version Famille Premium pour les particuliers. Ce service permet, dans un même foyer, d’équiper jusqu’à cinq PC, Mac ou tablettes compatibles Windows. Office est le principal contributeur au chiffre d’affaires et à la rentabilité de Microsoft. Un enjeu majeur pour la firme, qui a sorti récemment une nouvelle version de la suite bureautique (Office 2013) et compte sur de meilleures ventes pour tirer sa croissance. L’éditeur de Redmond a donc dévoilé un Office 365 désormais décliné pour les professionnels en Office 365 ProPlus (équivalent de la mouture d’Office ProPlus en CD), Office 365 Petite Entreprise Premium, Office 365 Moyenne Entreprise et Office 365 Entreprise. Le premier comprend les logiciels Word, Excel, PowerPoint et Outlook, mais aussi Publisher, InfoPath, Access, OneNote et Lync. Il peut être installé sur un maximum de cinq PC, Mac ou tablettes et coûte 155 euros par an, soit 12,90 euros par mois. Quant à Office 365 Petite Entreprise Premium et Office 365 Moyenne Entreprise, ils se présentent comme une segmentation de l’offre selon la taille du client et correspondent à des sociétés de 1 à 10 utilisateurs, pour le premier, et de 11 à 250 utilisateurs, pour le second. Ils sont respectivement disponibles au prix de 10,40 euros et 12,30 euros par mois et par utilisateur. Dans le détail, Office 365 Petite Entreprise Premium inclut Office ainsi que Exchange Online, SharePoint Online et Lync Online. Office 365 Moyenne Entreprise englobe, pour sa part, Office 365 ProPlus, Exchange Online, SharePoint Online et Lync Online, plus une console d’administration pour gérer les logins et autres mots de passe, et peut s’intégrer à l’annuaire d’entreprise Active Directory. Enfin, pour les entreprises de plus de 250 utilisateurs, Microsoft continue de proposer Office 365 Entreprise, accessible en trois formules avec différents modules, dont les fonctionnalités ont bien évidemment évolué avec la version 2013 de la suite. NOUVELLES CONDITIONS DE FACTURATION Mais la vraie nouveauté réside dans les conditions de facturation pour les revendeurs de ces suites en mode cloud computing. Alors que 95% de son CA provient de son réseau de partenaires, le géant du logiciel devait absolument parvenir à galvaniser ses troupes pour réussir la commercialisation d’Office 365. Cette année, la motivation du channel qui adresse les entreprises pourrait enfin être au rendez-vous pour contribuer à ce succès. En effet, depuis le 1 er mars, les membres du canal de distribution Microsoft qui le souhaitent ont la possibilité de revendre cette offre à leurs clients en les facturant directement. De nombreux partenaires réclamaient de pouvoir assurer eux-mêmes cette transaction financière, afin de conserver un contact étroit avec leur clientèle. Annoncée en juillet dernier à la Worldwide Partner Conference, la mesure a de quoi rassurer le channel : tous les revendeurs peuvent désormais se fournir chez leur grossiste pour acquérir Office 365 Petite Entreprise Premium ou Moyenne Entreprise, avant de les commercialiser auprès de leurs clients avec la marge qu’ils souhaitent. En revanche, cette petite « révolution culturelle » ne s’applique pas à Office 365 Entreprise, l’éditeur considérant que le marché ciblé par ses partenaires concerne essentiellement des sociétés de moins de 250 salariés. Par ailleurs, Microsoft conserve l’ancien modèle de distribution « Advisors », pour les revendeurs qui ne voudraient pas prendre en charge la relation contractuelle, auraient du mal à engager du cash flow pour acquérir les produits et se satisferaient davantage de l’attribution d’une commission, jusqu’à 23% la première année et de 4% par la suite. « Le nouveau modèle de commercialisation d’Office 365 conviendra à la majorité des petits revendeurs », reconnaît Gwénaël Fourré, le directeur Marketing et Stratégies partenaires de Microsoft France. Pour l’éditeur, la mobilisation de ces derniers est indispensable s’il veut continuer de déployer sa suite auprès des petites et moyennes entreprises. Selon les dirigeants du groupe, un client de Microsoft sur cinq serait d’ores et déjà équipé d’Office 365. Dans les PME, le géant américain 22 EDI N°27 AVRIL 2013
PRODUITS ACTUALITÉS aurait enregistré une croissance de 150% en un an. « La tendance s’accélère, affirme Gwénaël Fourré. Tout le monde parle du cloud dans les entreprises. ». Afin de tirer parti de ce potentiel, l’éditeur a consacré une campagne publicitaire de très grande envergure pour accompagner non pas le lancement du nouvel Office, considéré comme un ensemble de logiciels qui doivent être installés sur un PC, mais celui d’une suite d’applications conçue pour être utilisée comme un service. Ce changement correspond à la voie suivie par la firme de Redmond depuis quatre ans. « Même si nous sommes conscients que la réalité du marché ne permettra pas que cela se fasse en un jour, notre objectif est que l’ensemble de nos clients migrent sur Office 365 », confirment les porte-parole du groupe, en évoquant la satisfaction des clients finaux dans les PME qui bénéficieront ainsi, au fil de l’eau, d’updates réguliers de toutes les fonctionnalités de la suite bureautique, ou d’un stockage illimité dans Exchange. « Notre offre cloud met à la portée des petites entreprises toutes les capacités applicatives de sociétés de grande dimension, considère la firme de SteveBallmer. Avec une simple connexion Internet, elles peuvent accéder à un serveur Exchange, SharePoint, Lync, Yammer… » Pour le fournisseur, les possibilités commerciales de cette version en ligne apparaissent prometteuses en termes de nouveaux clients et de source de revenus. Reste à savoir si tous les partenaires Microsoft seront convaincus qu’Office 365 constituera nécessairement une opportunité pour leur propre business, et s’ils répondront aux appels de l’éditeur pour développer leurs marges, en adjoignant à cette offre des services à valeur ajoutée d’intégration dans les infrastructures existantes, de formation, de rénovation de sites Web, sans craindre d’être dépossédés de leurs clients. Ils n’auront peut-être pas le choix de suivre ou non cette évolution, car Microsoft semble fermement décidé à poursuivre là sa mue pour contrer d’autres géants qui se sont diversifiés dans ce domaine. La bataille fait rage entre le numéro un mondial du logiciel et son grand concurrent Google, lesquels rivalisent d’annonces pour promouvoir leurs logiciels bureautiques en ligne dans l’univers professionnel. Personne n’a encore remporté la victoire. Le virage pris par les partenaires dans ce marché de l’informatique à la demande sera déterminant pour qui veut prétendre à l’hégémonie. n Le nouveau modèle de commercialisation d’Office 365 conviendra aux petits revendeurs » Gwénaël Fourré, directeur Marketing et Stratégies partenaires de Microsoft France.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 1E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 2-3E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 4-5E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 6-7E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 8-9E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 10-11E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 12-13E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 14-15E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 16-17E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 18-19E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 20-21E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 22-23E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 24-25E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 26-27E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 28-29E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 30-31E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 32-33E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 34-35E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 36-37E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 38-39E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 40-41E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 42-43E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 44-45E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 46-47E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 48-49E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 50-51E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 52-53E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 54-55E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 56-57E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 58-59E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 60-61E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 62-63E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 64-65E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 66-67E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 68-69E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 70-71E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 72-73E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 74-75E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 76-77E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 78-79E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 80-81E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 82-83E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 84-85E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 86-87E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 88-89E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 90-91E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 92-93E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 94-95E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 96-97E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 98-99E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 100-101E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 102-103E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 104-105E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 106-107E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 108-109E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 110-111E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 112-113E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 114-115E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 116-117E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 118-119E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 120-121E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 122-123E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 124-125E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 126-127E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 128-129E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 130-131E.D.I. numéro 27 avril 2013 Page 132