E.D.I. n°26 mars 2013
E.D.I. n°26 mars 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 21 Mo

  • Dans ce numéro : le numérique passe en caisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
DOSSIER RETOUR D’EXPÉRIENCE Le numérique pour l’enseigne Sauver le Monde des Hommes Les créateurs d’une nouvelle enseigne se sont appuyés sur un jeune intégrateur de proximité pour équiper leur premier point de vente de solutions digital media vouées à déclencher les impulsions d’achat. Constituée d’un point de vente physique et d’un site web marchand, l’enseigne de prêt-à-porter et d’accessoires masculins Sauver le Monde des Hommes a choisi d’intégrer une solution d’affichage dynamique dès la création de la boutique, en 2012. « Nous avons eu l’idée d’un concept de magasin connecté qui tirerait parti de toute l’étendue des geekeries de ce monde », explique la co-fondatrice Alexandra Mulliez. Deux dispositifs numériques ont été déployés. Le premier se compose d’un écran tactile Lumio de 42 pouces qui, associé à un lecteur de codes-barres, présente la fiche produit des articles sélectionnés et scannés par le client ou le vendeur, ainsi que des photos de célébrités habillées de ces mêmes vêtements commercialisés par la marque. Le second dispositif est une tablette Asus de 12 pouces fixée sur un support incliné et reliée à deux webcams. En utilisant ce système de prise de vues, le consommateur peut revoir ses essayages pour les comparer avant de faire son choix, voire en poster les images sur les réseaux sociaux. UN OUTIL DE PROMOTION Après la phase d’établissement du cahier des charges fonctionnel, Sauver le Monde des Hommes a décidé de confier le déploiement du projet à l’intégrateur Tactineo, une entreprise de cinq personnes, fondée en 2008 spécialisée dans les solutions pour écrans tactiles destinés au retail. « La traduction de ce projet, en termes d’architecture technique et de fonctions, s’est faite main dans la main entre le commerçant et nos développeurs, via une plate-forme de travail collaboratif », se rappelle Denis Santelli, le P-DG de Tactineo. Pour cette solution, le travail de l’intégrateur a d’abord consisté dans la recommandation des matériels et de l’ergonomie de l’installation de ces équipements dans le magasin, afin de garantir une bonne expérience utilisateur. Quant à la réalisation de la partie software de l’application, Tactineo a également apporté à l’enseigne des éléments de réflexion sur les contenus informatifs à diffuser sur les écrans, tels que des couches marketing pour promouvoir la marque de ce client. UN MAILLON ESSENTIEL DE LA RELATION CLIENT Concrètement, l’intégrateur n’a travaillé qu’avec des couches Microsoft,.NET, Windows Presentation Foundation (WPF) et Surface. Enfin, la société a mis en place un back-office et les outils nécessaires pour permettre à l’enseigne d’habillement d’administrer les contenus et de rééditer elle-même une partie de l’application en cas de besoin. Confiée à un collaborateur dédié chez Tactineo, cette phase de mise en œuvre aura duré six mois. Mais le projet est déjà appelé à évoluer avec l’intégrateur, autour de fonctions supplémentaires pour améliorer les deux dispositifs et en concevoir d’autres favorisant le multicanal. « Faire d’un écran tactile un relais de communication qui s’inscrit dans le processus de décision d’achat et devient un maillon essentiel de la relation client ouvre un nouveau champ prospectif pour les intégrateurs informatiques », se réjouit Denis Santelli. Avant d’ajouter : « Ce travail réclame néanmoins un savoir-faire dans l’élaboration des applications de conception, design et ergonomie d’interfaces, notamment sur les natural user interfaces, ainsi qu’une maîtrise des outils Microsoft.NET, WPF et Surface. » En outre, une dernière compétence apparaît éminemment utile, liée au marketing. « Le plus difficile est de comprendre comment fonctionne le client d’un retailer dans le magasin », indique le dirigeant de Tactineo. BOOSTER LES VENTES Au final, le plus compliqué pour l’intégrateur aura surtout été de proposer une solution originale de recherche d’articles multicritère, différente des catalogues à arborescences classiques, moins linéaire et plus ludique, intuitive et excitant la curiosité pour déclencher une impulsion d’achat. Un processus de vente et une façon d’aborder la prestation qui se révèlent très particuliers. « Tous les intégrateurs n’ont pas un historique suffisant pour démontrer au client ou au prospect la façon dont l’outil de digital signage booste les ventes et construit une image de marque », résume Denis Santelli. Évidemment, ce métier dans le digital media in-store, simple en théorie, se complexifie vite dès que l’on aborde l’administration à distance de tout ou partie, les remontées d’information, les statistiques et toute la couche de back-office qui supporte l’ensemble. n 62 EDI N°26 MARS 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 1E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 2-3E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 4-5E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 6-7E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 8-9E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 10-11E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 12-13E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 14-15E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 16-17E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 18-19E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 20-21E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 22-23E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 24-25E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 26-27E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 28-29E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 30-31E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 32-33E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 34-35E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 36-37E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 38-39E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 40-41E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 42-43E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 44-45E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 46-47E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 48-49E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 50-51E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 52-53E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 54-55E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 56-57E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 58-59E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 60-61E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 62-63E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 64-65E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 66-67E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 68-69E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 70-71E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 72-73E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 74-75E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 76-77E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 78-79E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 80-81E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 82-83E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 84-85E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 86-87E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 88-89E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 90-91E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 92-93E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 94-95E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 96-97E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 98-99E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 100-101E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 102-103E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 104-105E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 106-107E.D.I. numéro 26 mars 2013 Page 108