E.D.I. n°25 février 2013
E.D.I. n°25 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 35,4 Mo

  • Dans ce numéro : Poste de travail... la grande mutation

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
DOSSIER POSTE DE TRAVAIL Smartphones ❘❘❘ C’est aussi le sentiment d’Yves Clisson, président de Telelogos qui édite le logiciel MDM MediaContact : « la pénétration du MDM au sein des PME est chose délicate, les décideurs n’étant pas convaincus de l’intérêt de l’out il. Les entreprises de petite taille sont davantage préoccupées par la data que par la surveillance de cette dernière ». Mais Yves Clisson n’en demeure pas moins optimiste : « le mid-market va s’ouvrir ». Pour s’y engouffrer, de nouvelles compétences sont parfois à acquérir, ayant trait au réseau télécom, aux applications logicielles ou à l’administration. LE BYOD : UN DÉFI MAJEUR POUR LES REVENDEURS IT Mais ce n’est pas non plus très éloigné de la gestion de parc informatique, et bien des possibilités se font jour. « Pour adresser une petite entreprise, le revendeur peut installer le serveur dans ses locaux et gérer la flotte de smartphones à distance. Le portail d’entreprise en mode SaaS est une autre solution intéressante pour les TPE », détaille Xavier Raguénès de Trend Micro. Une tendance 90 FÉVRIER 2013 concrétisée par le partenariat entre Bouygues Telecom et SaaS Weedo : c’est un portail qui permet d’optimiser les dépenses telecom et qui sera disponible en indirect cette année. Mais, s’il reste un dernier gros défi que doivent relever les revendeurs IT, c’est bien celui de la consumérisation du smartphone, un des prêt e-noms du BY OD. « C’est un phénomène dont les revendeurs n’ont pas ass ez pris conscience », déplore Olivier Primo de Tech Data Mobile. « Il se traduit par une migration du smartphone très pro à la Blackberry au smartphone très grand public comme l’iPhone », explique Cyril Korenbeusser de Kurt Salmon. « Avec le market pull, l’utilisateur a pris l’initiative et impose à la DSI une construction a posteriori plutôt qu’a priori ». D’où la difficulté des revendeurs IT : « les interlocuteurs ont changé. De bout en bout, les prin- Microsoft et RIM à la relance ? Largués par Apple et Google, Microsoft et RIM tenteront de se replacer au coeur des entreprises au cours de l’année 2013 : le premier avec Windows Phone 8 (WP8, en fait la troisième itération du système), sorti fin octobre, et le second avec BlackBerry 10 (BB10), dont la commercialisation est imminente. Charles Gresset d’Econocom prédit que Microsoft sera un acteur important : « le gros point de différenciation de WP8, c’est sa souche commune avec Windows 8, alors que les versions antérieures souffraient d’un clivage supérieur avec leurs équivalents sur PC. La prise en charge de SharePoint et d’Active Directory facilite aussi l’intégration au SI de l’entreprise ». Et l’omniprésence de Microsoft dans les SI n’est plus à démontrer. Il n’empêche que l’arrivée de WP8 paraît tardive et que, d’autre part, « cet OS doit encore franchir la barrière de l’utilisateur », juge Les entreprises de petite taille sont davantage préoccupées par la data que par sa surveillance » Yves Clisson, président de Telelogos. Cyril Korenbusser du cabinet Kurt Salmon. Le smartphone n’est pas encore une banalité et le lien affectif demeure en effet un puissant facteur de succès. RIM se mord les doigts d’avoir négligé ce qu’Apple avait compris dès le départ. Au moins les aspects technique et esthétique des nouveaux terminaux BB10 sont-ils davantage au goût du jour. Mais RIM, dont l’image a aussi été écornée par des pannes de service impactantes, pourrait se heurter à un autre obstacle de taille. « Entre 400 000 et 450 000 terminaux BlackBerry devraient être migrés cette année, estime Nicolas Mouchon de Nokia, mais BB10 requiert aussi de changer les serveurs ad hoc, faute de compatibilité descendante ». Un handicap certain en ces temps de vaches maigres économiques. Dans tous les cas, Microsoft et RIM auront fort à faire pour résister au raz-de-marée Android, qui déferle sur toutes les gammes de prix. Le système de Google n’est pas un modèle en matière de sécurité, il est vrai. La diversité des versions et des interfaces constructeurs, qui requièrent des tours de tournevis sur les MDM à chaque mise à jour, peut agacer. Mais la communication directe avec les serveurs de l’entreprise, impossible avec les infrastructures en boucle fermée d’Apple et de RIM, satisfait les entreprises traitant des données sensibles, comme les administrations. cipaux décideurs sont désormais les métiers », analyse Charles Gresset, directeur technique et services de Econocom Telecom Services. Un changement de discours est requis, mais aussi l’invention de nouvelles pratiques commerciales pour rattraper un BYOD fuyant. « Le BYOD échappe en effet au circuit de revente IT et se négocie aussi sur un fort marché de l’occasion », s’inquiète Charles Gresset. Des particularités nationales sont toutefois favorables : les entreprises françaises sont parmi les plus réticentes à l’intrusion du BYOD, d’après une récente étude Cisco. « La plupart des PME n’en ont rien à faire », assène sans détour Yves Clisson. APRÈS LE BYOD, LE CYOD Une politique alternative rassure les DSI : le CYOD (Choose your own device), aussi appelée COPE (Corporate Owned Personal Enabled). « Les entreprises laissent à l’employé le choix entre une gamme de smartphones et la liberté d’usage personnel, grâce à un cloisonnement entre les espaces privé et professionnel », poursuit Yves Clisson. Chez Econocom, le site Econocom Shop met en pratique cette solution. « C’est un catalogue de terminaux à destination des collaborateurs d’une entreprise, afin qu’il achètent leur smartphone chez nous », explique Charles Gresset. Une autre idée a germé dans l’esprit des dirigeants de Tech Data Mobile : et si l’abonnement était la touche finale à toute cette panoplie de services ? C’est le levier qui a été actionné en partenariat avec Futur Telecom. « Cette offre à destination des TPE/PME permet aux revendeurs d’être moins ridicules face aux smartphones subventionnés et d’être rémunérés pour ce service, tout en s’appuyant sur les ressources de F utur Telecom », conclut Olivier Primo, de Tech Data Mobile. Un revendeur IT qui se met à vendre de l’abonnement telecom : vous avez dit convergence ? n
L'EXCELLENCE AU SERVICE DES PROFESSIONNELS www.samsung.com/fr/bu$iness Voir& Nomh Exp6rlence Blnœe Sllll1sung Natebook Série 9-DestintiiUIX professionnels è la recherche da l'exœllenœ, œ produit œmblera parfaitlement leurs attentes aveç son design premium et s caractéristiques haut de gamme. Améliorez votre mobilité et admirez sca pefformancca. ITHE NEW BUSINESS EXPERIENCE.s..,,.m.cbla m-&uflll'lllll_..._fiOOORCG IHI"a4WR-4n, _..:B » _III.. WIIIri-SICM&I LaPWtlli&l,...,_ll



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 1E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 2-3E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 4-5E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 6-7E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 8-9E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 10-11E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 12-13E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 14-15E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 16-17E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 18-19E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 20-21E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 22-23E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 24-25E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 26-27E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 28-29E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 30-31E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 32-33E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 34-35E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 36-37E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 38-39E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 40-41E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 42-43E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 44-45E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 46-47E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 48-49E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 50-51E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 52-53E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 54-55E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 56-57E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 58-59E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 60-61E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 62-63E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 64-65E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 66-67E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 68-69E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 70-71E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 72-73E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 74-75E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 76-77E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 78-79E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 80-81E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 82-83E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 84-85E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 86-87E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 88-89E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 90-91E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 92-93E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 94-95E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 96-97E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 98-99E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 100-101E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 102-103E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 104-105E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 106-107E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 108-109E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 110-111E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 112-113E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 114-115E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 116-117E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 118-119E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 120-121E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 122-123E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 124-125E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 126-127E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 128-129E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 130-131E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 132-133E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 134-135E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 136-137E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 138-139E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 140-141E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 142-143E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 144-145E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 146-147E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 148-149E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 150-151E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 152-153E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 154-155E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 156-157E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 158-159E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 160-161E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 162-163E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 164-165E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 166-167E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 168-169E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 170-171E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 172-173E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 174-175E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 176-177E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 178-179E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 180-181E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 182-183E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 184-185E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 186-187E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 188-189E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 190-191E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 192-193E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 194-195E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 196