E.D.I. n°25 février 2013
E.D.I. n°25 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 35,4 Mo

  • Dans ce numéro : Poste de travail... la grande mutation

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 144 - 145  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
144 145
CAHIER CHANNEL TEST NAS ➔ Iomega StorCenter px2-300d Deux baies pour tous les usages Tout en affichant la compacité propre aux NAS à deux baies prisés par le grand public, le px2-300d intègre des fonctions professionnelles augmentant sa polyvalence, avec notamment l’intégration de la vidéosurveillance ou du partage de données via le cloud. On l’a vu récemment avec certains produits que nous avons pu manipuler : les fabricants de NAS ont tendance à la surenchère en termes de capacité et de dimensions, y compris sur des produits au format tour. C’est évidemment un axe de développement logique, car beaucoup d’entreprises ont des besoins exponentiels en matière de stockage, mais dans de nombreux cas, un modèle deux baies tel que le tout nouveau StorCenter px2-300d d’Iomega peut faire l’affaire. D’autant que le constructeur le propose dans des versions avec 2, 4 ou 6 To de capacité, qui correspondent déjà à des volumes non négligeables. Par ailleurs, et contrairement à ce que la marque proposait auparavant, le px2-300d peut aussi être vendu nu, à charge au revendeur, voire au client final, de choisir quels disques lui conviennent le mieux. Malgré tout, il est important de noter qu’Iomega intègre en standard dans ce NAS des disques durs de type Server Class, c’est-à-dire prévus pour fonctionner de façon optimale en 24/7. Un atout de poids pour un produit pro. Alors, certes les deux baies n’offriront pas une foule d’options quant à l’organisation L’intégration du client McAfee VirusScan Enterprise permettra une protection en temps réel des données stockées sur le NAS. 144 FÉVRIER 2013 du mode de stockage (RAID 0 ou RAID 1), mais la pérennité des données est aussi assurée par la qualité des disques. LE POINT DE STOCKAGE D’UN RÉSEAU DE VIDÉOSURVEILLANCE Ce fonctionnement en 24/7 est également lié à l’un des champs d’application privilégiés de ce NAS, à savoir la vidéosurveillance. Comme la plupart des produits Iomega, le px2-300d intègre des fonctions propres à cet environnement avec le support direct des caméras Axis (mais il fonctionne bien sûr avec d’autres marques) et l’intégration du logiciel MindTree SecureMind qui se charge de gérer le flux d’images. La licence pour la gestion d’une caméra est livrée en standard, mais le NAS est capable de gérer jusqu’à 16 flux. Pour atteindre ce niveau de performances, Iomega a opté pour un processeur x86, en l’occurrence un Intel Atom D525 à 1,8 GHz. Ce CPU double-cœur combine une vitesse élevée avec une consommation réduite, le système de refroidissement du NAS étant au final très discret. Par ailleurs, la présence d’une prise VGA autorisera le branchement direct d’un écran sur le produit pour exploiter SecureMind de façon totalement autonome. STOCKAGE EN LOCAL OU DANS LE CLOUD Côté débit, les deux ports Ethernet pourront être associés pour accroître les taux de transfert. On retrouve également les autres interfaces habituelles sur ce type de produits, à savoir les ports USB qui pourront servir soit à l’installation d’une unité de stockage externe, soit au branchement d’un maximum de 3 imprimantes. Outre la sauvegarde en local via l’USB, le px2-300d offrira aussi des possibilités de backup dans le cloud ou d’accès à distance. Atmos, Avamar et Mozy, Caractéristiques• Capacité : jusqu’à 6 To• Emplacements : 2 baies 3,5 pouces SATA II (compatible SSD)• Interfaces : 2 x Gigabit Ethernet, 1 x USB 3.0, 2 x USB 2.0, VGA• Systèmes RAID : RAID 0, 1• Processeur : Intel Atom D525 à 1,8 GHz, double-coeur, 2 Go de DDR3• Systèmes de fichiers : FAT, NTFS, EXT3, EXT4, HFS+• Protocoles réseau : SMB, HTTP, FTP, TFTP, NFS, AFP, TCP/IP/AppleTalk• Applications : Amazon S3, Mozy, Atmos, Avamar, MindTree SecureMind, McAfee VirusScan Enterprise• Dimensions : 12,6 x 22,6 x20,8 cm• Prix : 450 € HT (sans disque), 1000 € HT (2 x 2 To)• www.iomega.fr Atouts• Fonctions vidéosurveillance• Très silencieux• Antivirus intégré les trois services de stockage en ligne d’EMC – maison mère d’Iomega – sont présents en standard, mais on retrouve également l’accès au service Amazon S3. La fonction Personal Cloud propre à Iomega offrira la possibilité de créer un compte autorisant les utilisateurs identifiés à accéder aux données du NAS depuis n’importe quel ordinateur connecté au Web. Une fonction indispensable pour les entreprises dont les utilisateurs sont mobiles. Les données stockées seront protégées par la présence d’un client McAfee VirusScan Enterprise pour lequel Iomega fournit 3 ans de mise à jour. Une protection qui s’opère de façon transparente pour les utilisateurs, et donc avec un impact minimal sur les performances. Le NAS lui-même est également garanti 3 ans. n
Donnez vie à vos divertissements mobiles Moniteur Philips IPS avec Smart MHL Offrez à votre smartphone une expérience sur grand écran ! La technologie MHL (Mobile HD Link) transmet le contenu de votre appareil mobile directement au moniteur. Visionnez vos photos et vidéos en Full HD ou vivez l’expérience des jeux mobiles et des apps sur un écran de 23 pouces. L’écran IPS produit des couleurs éclatantes avec un angle de vision incroyable de 178 degrés. Connectez n’importe quel appareil compatible MHL à l’élégant moniteur et il se recharge automatiquement pendant que vous vous amusez. Retrouvez l’écran MHL 237E4QHAD et toutes les nouveautés Philips Moniteurs sur IT Partners 2013 - stand D42. Slim design



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 1E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 2-3E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 4-5E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 6-7E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 8-9E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 10-11E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 12-13E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 14-15E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 16-17E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 18-19E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 20-21E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 22-23E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 24-25E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 26-27E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 28-29E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 30-31E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 32-33E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 34-35E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 36-37E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 38-39E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 40-41E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 42-43E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 44-45E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 46-47E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 48-49E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 50-51E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 52-53E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 54-55E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 56-57E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 58-59E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 60-61E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 62-63E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 64-65E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 66-67E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 68-69E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 70-71E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 72-73E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 74-75E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 76-77E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 78-79E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 80-81E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 82-83E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 84-85E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 86-87E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 88-89E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 90-91E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 92-93E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 94-95E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 96-97E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 98-99E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 100-101E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 102-103E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 104-105E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 106-107E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 108-109E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 110-111E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 112-113E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 114-115E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 116-117E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 118-119E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 120-121E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 122-123E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 124-125E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 126-127E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 128-129E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 130-131E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 132-133E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 134-135E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 136-137E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 138-139E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 140-141E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 142-143E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 144-145E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 146-147E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 148-149E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 150-151E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 152-153E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 154-155E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 156-157E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 158-159E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 160-161E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 162-163E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 164-165E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 166-167E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 168-169E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 170-171E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 172-173E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 174-175E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 176-177E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 178-179E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 180-181E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 182-183E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 184-185E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 186-187E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 188-189E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 190-191E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 192-193E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 194-195E.D.I. numéro 25 février 2013 Page 196