E.D.I. n°24 déc 2012/jan 2013
E.D.I. n°24 déc 2012/jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de déc 2012/jan 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 110

  • Taille du fichier PDF : 16,3 Mo

  • Dans ce numéro : L'impression veut retrouver des couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
Avis d’expert Cloud souverain : oui, mais… La mise en place des clouds souverains va créer directement quelques centaines d’emplois, et indirectement quelques milliers. Mais cet investissement est surdimensionné pour justifier une telle opération. Certes, les services cloud de Microsoft Azure, Google ou Amazon posent des problèmes quant à la protection des données des entreprises françaises. Mais un label cloud ou une certification Afnor pourrait suffire. En revanche, il aurait été astucieux de voir les acteurs construire, avec l’aide des régions, des data centers locaux où l’État aurait mis des terrains à disposition, tout en apportant des facilités sur le génie civil. Plus coûteux qu’un « data center land », mais beaucoup mieux pour la valeur apportée aux régions. Toutefois, bien d’autres questions doivent être posées pour apprécier l’intérêt du cloud souverain. Investir dans la présence internationale des entreprises françaises ? Cet argument est pertinent. On connaît l’avance que prennent les leaders du marché, tous Américains. Apporter un soutien aux deux leaders français des réseaux de données, c’est donner les moyens d’exister au niveau international. La pertinence serait maintenant d’étendre cette présence sur des points stratégiques au niveau mondial. Mais c’est peut-être un projet plus européen… L’interopérabilité devient incontournable. Quelles cibles commerciales ? La cible sera large : petite entreprise ou grand groupe. Il faut en tout cas que le modèle s’étende aux acteurs du secteur pour permettre l’émergence de marchés communautaires sur des métiers spécifiques. Le catalogue des offres devra donc s’appuyer sur le stockage à bas coût ou à haute performance, les machines virtuelles flexibles, l’accessibilité du réseau et la puissance instantanée. Détenir le pouvoir sur les données ? On peut penser à un Patriot Act à la française. Peu probable, mais possible. Assurer un modèle économique fiable ? La tendance française est de croire qu’il faut être gros pour réussir. Or, on peut « monter » un acteur européen concentré sur quelques centres de données. La limite 90 EDI n°24/Décembre 2012 - Janvier 2013 Aymeric Libeau est un serial entrepreneur. Non content d’avoir fondé la société Pentalog, il en est aujourd’hui le chief cloud officer. Et ce n’est pas tout : ce passionné d’économie numérique anime un blog nourri, percutant, sur tous les sujets de l’heure. N’est-ce pas le propre de ces journaux « extimes » ? Celui-ci est opportunément dénommé Virtual Fanatic. c’est la capacité à franchir les caps de la montée en charge. D’où l’importance des grilles tarifaires adaptées au contexte. On peut vendre plus cher, mais pour des services plus adaptés. Investir pour orienter les choix industriels ? Ces deux projets peuvent servir de base à une réplication en Europe. Il est donc intéressant de participer à leur mise en place. Il faut aussi déterminer le socle technique de ce qui sera déployé : solution américaine, européenne, open source ? Même si le facteur technologique n’est pas fondamental dans la réussite du projet, il aura une influence sur le modèle économique et les capacités de négociation. N’oublions pas que sur la partie équipement, il n’y a plus de constructeur en Europe. Sur les couches matérielles et logicielles, il subsiste encore beaucoup d’interrogations. Rattraper le retard français ? Orange et SFR ont largement communiqué. On peut questionner la viabilité de leur approche. Leurs services cloud n’étaient-ils pas assez industriels ? Ont-ils répliqué leur architecture sur ces nouvelles entités, ou bien la capacité d’évolution de leurs solutions n’était-elle pas optimale ? Certes, on peut toujours s’améliorer en repartant d’une feuille blanche… mais forcément aux frais de l’État ? Les trois facteurs de réussite de ces projets sont donc : vite, vite et vite ! Si l’investissement de l’État accélère les choses, cette participation se justifie. Réduire les coûts de l’État ? Les équipes techniques seront-elles obligées d’utiliser les ressources d’Andromède ? Pour le renouvellement des serveurs, on peut l’espérer. Attention à ne pas tomber dans les pièges des vieux démons français : des solutions trop techniques pensées par des ingénieurs loin du marché, la volonté d’imposer une norme franco-française, le calcul des coûts sans tenir compte des prix de marché, et la croyance que seules les grosses structures peuvent réussir. Au final, le modèle retenu n’est pas totalement adapté. Sur le foncier des nouveaux data centers, une intervention est à prévoir. Suivra le déploiement de la fibre optique, l’absence de très haut débit sera un frein à l’adoption du cloud. Enfin, au niveau sociétal, il faudra faire adopter les nouvelles pratiques. Donc : oui, il fallait faire ces investissements ! Reste à voir la feuille de route de chacun des nouveaux opérateurs. Sans compter qu’il existe d’autres opérateurs de cloud aux solutions viables, fiables et évolutives. ●
12,13,14 fÈvrier Le rendez-vous de l’innovation numÈrique MICROSOFT VOUS SORT LE GRAND JEU AU PALAIS DES CONGRÈS DE PARIS Développeurs Professionnels de l’informatique Décideurs informatiques Secteur public Décideurs métiers INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT SUR WWW.MSTECHDAYS.FR En partenariat avec Microsoft France - RCS Nanterre B327 733 184



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 1E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 2-3E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 4-5E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 6-7E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 8-9E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 10-11E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 12-13E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 14-15E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 16-17E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 18-19E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 20-21E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 22-23E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 24-25E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 26-27E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 28-29E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 30-31E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 32-33E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 34-35E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 36-37E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 38-39E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 40-41E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 42-43E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 44-45E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 46-47E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 48-49E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 50-51E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 52-53E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 54-55E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 56-57E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 58-59E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 60-61E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 62-63E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 64-65E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 66-67E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 68-69E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 70-71E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 72-73E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 74-75E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 76-77E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 78-79E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 80-81E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 82-83E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 84-85E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 86-87E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 88-89E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 90-91E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 92-93E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 94-95E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 96-97E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 98-99E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 100-101E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 102-103E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 104-105E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 106-107E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 108-109E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 110