E.D.I. n°24 déc 2012/jan 2013
E.D.I. n°24 déc 2012/jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de déc 2012/jan 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 110

  • Taille du fichier PDF : 16,3 Mo

  • Dans ce numéro : L'impression veut retrouver des couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Dossier Impression MARCHÉ LE PRINT CHERCHE LA SORTIE DE L’IMPASSE Depuis 2006, les ventes d’imprimantes reculent. Le ralentissement économique, les nouveaux usages et la démocratisation des terminaux mobiles génèrent un changement des modèles économiques. Les temps sont durs dans le print. Toutes technologies confondues, les ventes au premier semestre ont baissé de 10,8% en volume, passant de 1,9 à 1,7 million d’unités sur un an, et sont restées stables en valeur (+1%, à 1 milliard de dollars) par rapport à la même période de l’année précédente, à en croire le cabinet IDC. Et l’on s’attend à des indicateurs plus mauvais pour la fin 2012. Sur les six premiers mois de l’année, comparés au premier semestre 2011, le plongeon a davantage concerné les ventes de jet d’encre (-15%) et de matricielles (-15%) que de laser (-2%). Mise à part une bonne résistance des multifonction laser, en croissance de 13% sur les six premiers mois, la morosité apparaît générale. Globalement, le volume annuel d’achats d’imprimantes est ainsi passé de 5,3 millions à 4,4 millions entre 2006 et 2011. Cette atonie s’explique en premier lieu par une conjoncture économique au ralenti. Le marché de l’impression étant lié à l’activité des entreprises, la crise a un impact fort sur la demande. D’autre part, côté marketing, le discours des industriels sur la réduction du volume d’impression par souci d’économie et d’écologie (« imprimer moins et gagner plus ») – pour vendre des solutions Julie Dang Tran, directrice des produits impression chez HP France. 54 EDI n°24/Décembre 2012 - Janvier 2013 d’optimisation – a semble-t-il trouvé un écho favorable auprès des utilisateurs. Un secteur en pleine mutation « L’impression est un poste de coûts important dans les entreprises, analyse Julie Dang Tran, directrice des produits impression chez HP France. Touchées par la crise, celles-ci cherchent à imprimer en rationalisant leur utilisation des périphériques d’impression. Cela implique pour les fabricants de s’adapter en proposant des produits à la mesure de cette exigence d’économie, autour du TCO. » Conjointement à cette mutation, le secteur se trouve perturbé par l’usage croissant des smartphones et des tablettes qui rendent de moins en moins nécessaire, surtout chez les particuliers, l’impression de documents papier pour consulter et partager de l’information « éphémère ». Seuls échappent encore à ce bouleversement les documents critiques dans les process entreprises. « La consommation de papier a globalement diminué, admet Thierry Mesplé, chef de groupe marketing produit chez Brother. Mais les constructeurs élargissent leurs gammes afin de permettre la gestion d’autres types de supports d’information. Ainsi Brother s’est-il Le toner de la MFP MWX711 de Lexmark fond à des températures plus basses que l’ancienne gamme. Le processeur dual-core de 800 MHz lui confère une vitesse de 66ppm et de 4 secondes pour la sortie de la première page. Dès 2 809 € HT. Les entreprises cherchent à rationaliser l’impression « lancé dans la commercialisation de scanners afin de répondre à la demande d’une clientèle qui préfère numériser qu’imprimer. » Priorité à la maîtrise des flux d’informations Enfin, plus largement, la dématérialisation numérique fait son chemin et devient un phénomène en croissance pour les échanges professionnels et la rationalisation du back-office des entreprises, en matière d’administration des ventes, de factures, de fiches de paie, ou de documents RH. « Avec les nouveaux vecteurs de communication, le document transite d’un périphérique à un autre, sans forcément passer par la case « impression », décrit Emmanuel Henriet, directeur marketing et communication de Ricoh France. Jouant un rôle dans cette évolution, en numérisant et en distribuant le document, les plates-formes multifonction intelligentes se fondent dans les univers de la dématérialisation, de la mobilité et du cloud computing. » Bruno Gheude, GCC Printing Channel Solution chez Dell, observe pour sa part que « si les flux d’impression diminuent, ce n’est pas du tout le cas des documents échangés ».
La multifonction ne se réduit plus à un moteur d’impression « En entreprise, ces derniers envahiraient les disques durs, les serveurs, la bande passante… La problématique du papier deviendrait presque secondaire par rapport à celle de la gestion du flux d’informations. « Un nombre croissant d’entreprises perçoivent l’intérêt de dématérialiser les documents, estime Florine Darmon, chef de marchés ventes indirectes chez Konica Minolta. Même en réduisant leur volume d’impression, ces sociétés sont encore loin du « zéro papier ». Elles continueront d’imprimer ainsi tant qu’elles ne maîtriseront pas la multitude d’informations circulant sur des supports de toute nature », prédit la chef de marchés. Les MPS pour gérer les coûts « Les sociétés n’impriment pas moins, mais différemment, nuance quant à lui Jean-François Maumy, chef de produits chez Xerox. Les MPS favorisent la maîtrise de leurs coûts d’impression. » Pour HP, « on ne peut plus vendre des parcs d’imprimantes sans comprendre les besoins des clients dans la gestion de documents papier ou électroniques ». Un transfert de valeur s’opère dans le print et se traduit par des gammes enrichies de multifonction bardées de systèmes de gestion documentaire. « La multifonction ne se réduit plus à un moteur d’impression, observe Philippe Richoux, directeur des opérations Canon Partner Channel. Cette plate-forme de communication permet aux revendeurs de créer de la valeur et de faire davantage de profit grâce aux services et applications liés à une politique d’impression, de mobile print, ou de cloud. » Répondant à ces nouvelles problématiques, la partie solutions du business prend peu à peu le relais de celle qui reposait seulement sur le hardware et les consommables. ● Philippe Richoux, directeur des opérations Canon Partner Channel. Imprimante multifonction réseau recto verso A4, la Epson WorkForce Pro WP-4525DNF permettrait de diviser par deux les coûts d’impression par rapport à ses équivalents laser. Dépourvue de four, elle ne nécessite pas de préchauffage. Ses cartouches éditent 3400 pages. Disponible dans la version couleur à 249 € HT.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 1E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 2-3E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 4-5E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 6-7E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 8-9E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 10-11E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 12-13E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 14-15E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 16-17E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 18-19E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 20-21E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 22-23E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 24-25E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 26-27E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 28-29E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 30-31E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 32-33E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 34-35E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 36-37E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 38-39E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 40-41E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 42-43E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 44-45E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 46-47E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 48-49E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 50-51E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 52-53E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 54-55E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 56-57E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 58-59E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 60-61E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 62-63E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 64-65E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 66-67E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 68-69E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 70-71E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 72-73E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 74-75E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 76-77E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 78-79E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 80-81E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 82-83E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 84-85E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 86-87E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 88-89E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 90-91E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 92-93E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 94-95E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 96-97E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 98-99E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 100-101E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 102-103E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 104-105E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 106-107E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 108-109E.D.I. numéro 24 déc 2012/jan 2013 Page 110