E.D.I. n°23 novembre 2012
E.D.I. n°23 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 38,4 Mo

  • Dans ce numéro : Visioconférence, une arme anticrise

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
96 EDI n°23/Novembre 2012 Dossier Visioconférence [Intégration] Les revendeurs qui recourent à la vidéo régulièrement affichent les meilleures performances « Le channel des revendeurs IT aurait donc en théorie tout pour réussir dans ce domaine. Néanmoins, à en croire les fournisseurs spécialisés, il lui faut aussi se doter de compétences audio-vidéo. Il arrive souvent que les clients aient des exigences particulières en matière d’installation d’écrans ou d’équipement de salles. Une formation rapide Mais a priori, si le marché de la visioconférence a des spécificités vidéo, « une bonne expérience professionnelle dans l’informatique devrait suffire à en maîtriser aisément et rapidement les équipements », indique Olivier Cauet, ingénieur Georges Millet, directeur régional des ventes France, Benelux et pays nordiques pour LifeSize Avec OpenTouch Conversation, Alcatel-Lucent propose une solution logicielle de communications unifiées, intégrant la visioconférence. Disponible aujourd’hui sur iPad (gratuitement sur l’AppStore pour les utilisateurs du système de communication OpenTouch), mais bientôt sur PC également, ce client sert à gérer l’ensemble des conversations et des contacts d’un utilisateur de manière simplifiée, à travers un « mur des conversations » permettant de visualiser toutes ses communications audio, vidéo ou de type SMS anciennes, présentes et futures. Ce dernier lui donne accès à n’importe quel type de média pour rentrer en communication, notamment par la vidéoconférence, avec un ou plusieurs interlocuteurs en simultané. Il est par ailleurs possible de démarrer une conversation en audio et rajouter ensuite le média vidéo « à la volée » mais aussi de basculer, d’un seul clic, d’un mobile à un PC ou à un équipement de vidéoconférence de salle… lorsque ces devices sont gérés par ce système de communication.commercial chez Panasonic. Toutefois, beaucoup de fournisseurs proposent des formations commerciales et techniques sur leurs produits. Celles des constructeurs de solutions de vidéoconférence pour salles de réunion comprennent des modules de cours sur vidéo accessibles depuis leur portail web (pas plus de quinze minutes chacun), parfois complétés par quelques journées d’instruction sur site. Côté offres de terminaux IP individuels de vidéocommunication, l’acquisition de la compétence ne mobilisera les petits intégrateurs IT guère plus de deux jours Des disruptive innovators aux petits soins avec le channel Le channel informatique bénéficie de la panoplie classique d’accompagnement des partenaires de la part des constructeurs en visioconférence, aussi bien pour l’avant-vente que l’après-vente. « Mais en général, les revendeurs maîtrisent vite le processus de A à Z, indique Georges Millet, directeur régional des ventes France, Benelux et pays nordiques pour LifeSize. LE BON DÉBIT La visioconférence dans de bonnes conditions induit un débit minimal de 1 Mo pour des solutions optimisées. Si la bande passante est trop limitée pour un usage professionnel, toute l’expertise du revendeur-intégrateur sera d’assurer un service dans des conditions d’utilisation acceptables, en jouant entre l’offre des opérateurs télécoms, les bons codecs et un recours moins systématique au Full HD. Mais cet exercice deviendra inutile lorsqu’arrivera, d’ici un an et demi, la norme H.265, prévue pour fournir une définition trois fois supérieure au Full HD sur des bandes passantes de 500 Ko, soit deux fois inférieures à celles nécessaires aujourd’hui pour un tel niveau de qualité. Première référence de la nouvelle gamme Unified Communication System de Ricoh, le P3000 se destine essentiellement aux PME-TPE. Ce système autonome de visioconférence tout-en-un se compose d’un microphone, d’un haut-parleur, d’un bras pourvu d’une caméra grand angle de 94°, d’un port LAN (filaire et sans fil), et embarque un codec H.264/SVC. Dotée de deux sorties vidéo permettant de la raccorder à un écran ou à un vidéoprojecteur, cette solution portative de 28,5 x 18,9 x 4 cm pèse 1,6 kg. Au prix de 1650 euros HT, son constructeur la décrit comme un produit extrêmement simple d’utilisation. Jusqu’à 20 modèles peuvent être connectés en simultané. Le nombre d’installations pour lesquelles nos partenaires nous réclament une assistance reste marginal. » Mais surtout, pour mieux faire face à des concurrents de l’envergure d’un Cisco ou d’un Polycom, des fabricants se qualifiant de « disruptive innovators » cherchent à s’attirer les faveurs du channel en lui facilitant au maximum le business par leur flexibilité et leur réactivité. « La relation et l’interaction avec nos équipes internes sont privilégiées avec le réseau », signale l’un d’eux. Sans doute aussi grâce à des contacts matérialisés via un lien vidéo avec chaque revendeur. Tester la réalité de l’expérience Sur ce marché, la visioconférence est en effet utilisée quotidiennement pour aider en direct les partenaires à vendre auprès des clients finaux. En complément, des cellules de démonstration disséminées à travers le monde et autres showrooms sont accessibles aux revendeurs pour qu’ils fassent découvrir aux clients finaux la réalité de l’expérience. Enfin, le prêt
LE POTENTIEL DE PROFITS La visioconférence n’est pas un marché de commodité, à très hauts volumes et à très faibles marges. Alors que les cabinets d’études prévoient que son CA passera la barre des 3 milliards de dollars l’an prochain au niveau mondial, elle est présentée par ses acteurs comme un domaine où l’on peut tabler sur une profitabilité à deux chiffres. « Pour nous comme pour nos partenaires intégrateurs, ce segment représente un nouveau levier de croissance, que l’on se doit d’exploiter dans une conjoncture économique assombrie qui rallonge les cycles de renouvellement des produits high-tech », explique Jean-Denis Garo, directeur communication et marketing support chez Aastra. Plus concrètement, le niveau de marge appliqué au matériel et au logiciel de vidéoconférence s’établirait généralement entre 20 et 30% pour les revendeurs. Mais surtout, le service d’audit, d’installation, d’optimisation de la bande passante, de câblage, de développement d’applications personnalisées et de maintenance, permettrait de doubler aisément les revenus issus de la vente d’équipements. Jean-Denis Garo, directeur communication et marketing support chez Aastra. Dossier Visioconférence Le ViewPoint 9050 de Huawei est une solution de visioconférence all-in-one destinée à prendre place sur un bureau. Elle se caractérise par la technologie tactile de son écran LCD de 21,5 pouces pouvant servir de moniteur d’appoint pour un PC portable. Supportant le 720p30 ou le 1080p30, le VP9050 intègre par ailleurs une caméra, un microphone, des haut-parleurs hi-fi ainsi qu’un codec aux normes H.323 et SIP. Il comprend enfin un port USB permettant d’y connecter une clé 3G/4G/LTE. Commercialisé 4599 euros HT (pour la version 720p), ce modèle point à point est disponible en option avec une licence multipoints 1+3. de produits constitue un élément essentiel de la stratégie de commercialisation chez la plupart des constructeurs. Leur message : « on ne vend bien un matériel que si on l’utilise soi-même ». En effet, « les revendeurs qui recourent à la vidéo régulièrement sont ceux qui affichent les meilleures performances », affirme Georges Millet, directeur régional des ventes France, Benelux et pays nordiques pour LifeSize. Cette capacité à se connecter à tout moment à quelqu’un afin de le voir et l’entendre trouve par ailleurs sa meilleure illustration avec des présentations de vidéoconférence réunissant simultanément des dizaines de participants installés en France et à l’étranger. ●



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 1E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 132-133E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 134-135E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 136-137E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 138-139E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 140-141E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 142-143E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 144-145E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 146-147E.D.I. numéro 23 novembre 2012 Page 148