E.D.I. n°21 septembre 2012
E.D.I. n°21 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 50,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier opérateurs télécoms

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
Cas client VIDÉOSURVEILLANCE POUR MAÎTRE PRUNILLE LA VIDÉO NE COMPTE PAS POUR DES PRUNES Coopérative fruitière établie dans le Sud sur trois sites, Maître Prunille a endigué intrusions et vols grâce à un réseau de caméras vidéo. Comme par miracle, chez Maître Prunille (Union des coopératives France Prune), incivilités, chapardages, intrusions ont cessé dès la mise en place d’une trentaine de caméras de vidéosurveillance sur ses trois sites. C’était en 2008 et la captation était analogique. Récemment, le réseau est devenu numérique. Fruit de la transition : un cybergardiennage plus efficace grâce à une palette de fonctions automatisées. Gestion diurne des accès et surveillance externe, la nuit Maître Prunille est un noyau de 25 coopératives regroupant 530 pruniculteurs. Les quelque 700 employés se répartissent sur trois sites : deux en en Lotet-Garonne et un dans le Var. Annuellement, environ 50 000 t de fruits y sont transformés, puis entreposés. La plus vaste de ces implantations, qui héberge également le siège social, couvre dix hectares. D’où l’installation de caméras vidéo, tant pour la gestion des accès pendant la journée 88 EDI n°21/Septembre 2012 que la surveillance nocturne des extérieurs. La vidéosurveillance est effectuée par Uni-Sat, une SSII spécialiste de la conception et du développement de systèmes de sécurité et de sûreté, depuis son siège de Marseille. À l’époque de l’analogique, des cartes PCI dans un PC encodaient les flux vidéo provenant des caméras, et le PC servait aussi de serveur vidéo. Efficace, certes, cette solution puisque très dissuasive, mais techniquement pas idéale car dépendant trop de la fiabilité du PC. « Aussi, lorsque Uni-Sat, notre partenaire depuis 2002, nous a proposé de passer à la vidéo numérique, nous avons accepté la suggestion », explique Dominique Bony, responsable sécurité et environnement. « L’IP permet la détection de mouvements et audio, le déclenchement d’alarme, de détérioration, la gestion d’évènements. Les entrées sont analysées en permanence afin de rapporter tout évènement et d’y répondre automatiquement grâce à la création de règles APPORTER LA PUISSANCE DU NUMÉRIQUE À L’ANALOGIQUE Les encodeurs d’Axis permettent d’enrichir facilement un système analogique de surveillance en place sans recourir à des investissements majeurs et en limitant les frais d’installation et de maintenance. Ils présentent l’avantage de disposer de deux sorties vidéos. L’une pour la vidéo HD stockée dans des serveurs sur place, accessibles à distance. L’excellente qualité des images autorise le zoom numérique pour identifier les personnes. L’autre sortie, de qualité plus dégradée, emprunte notre VPN chez Nerim pour un affichage sur nos écrans, à Mar seille, en 24/7. La gestion des flux vidéos s’effectue avec le logiciel de gestion vidéo XPtrotec de Milestone. Chez Maître Prunille, nous avons quand même installé, en plus, une caméra IP Axis Q603, un modèle d’intérieur doté des fonctions panoramique et d’inclinaison, disposant d’un zoom 35 x pour des images plus larges avec une résolution étendue. Sa fonction diurne et nocturne procure une excellente qualité d’image même par faible éclairage. Michael Franchi, gérant d’Uni-Sat. par un enregistrement vidéo ou l’envoi de notifications d’alarmes. » Des encodeurs numériques complètent le dispositif La solution proposée par Uni-Sat n’a pas consisté à remplacer les caméras analogiques par des caméras IP, mais à les connecter à des encodeurs analogique-numérique Axis. Elle a ainsi permis d’éviter de poser des kilomètres de câble en paire torsadée en remplacement du coaxial, tout en offrant les avantages de l’IP. Par exemple, la fonction de concierge est assurée depuis Marseille par Uni-Sat : les cybergardiens, devant leurs écrans, discutent avec les visiteurs et leur ouvrent ou non les portes. Pourtant, Dominique Bony ne se contente pas de l’acquis. « Il y a des améliorations à apporter, précise-t-il. Par exemple, j’aimerais installer un système de comptage des entrées, ainsi qu’un autre de reconnaissance faciale pour identifier qui entre et qui sort, automatiquement. C’est faisable. » ●
5 SALONS POUR DÉCOUVRIR LES NOUVEAUTÉS, RENCONTRER LES ACTEURS ET TROUVER UNE SOLUTION INÉDITE POUR CHAQUE PROBLÉMATIQUE ! Un événement RENDEZ-VOUS DU 23 AU 25 OCTOBRE 2012 PARIS - PORTE DE VERSAILLES - PAVILLON 2 SUR LA PREMIÈRE PLATEFORME PROFESSIONNELLE GLOBALE DÉDIÉE AU NUMÉRIQUE ILS SONT TOUS LÀ ! Contact : 01 41 18 60 63 Liste non exhaustive www.ipconvergence.fr/www.mobile-it-expo.fr/www.cloud-and-it-expo.fr www.les-assises-de-la-convergence.fr/www.les-assises-du-cloud-computing.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 1E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 132