E.D.I. n°21 septembre 2012
E.D.I. n°21 septembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 50,0 Mo

  • Dans ce numéro : Dossier opérateurs télécoms

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Entretien GÉRARD RIO Président de DG Consultants et organisateur des Assises de la sécurité et des systèmes d’information Du 3 au 6 octobre 2012, les Assises de la sécurité et des systèmes d’information rassemblent des DSI, des RSSI et les offreurs principaux de la sécurité IT. La qualité des conférences, des ateliers et des rencontres d’affaires lui vaut un succès croissant. L’E.D.I. : L’« économie sécuritaire » que vous annonciez il y a deux ans, a-t-elle émergé ? Gérard Rio : On est en plein dedans ! Le phénomène a pris de l’ampleur dans les entreprises depuis que leurs dirigeants sont civilement responsables des failles de sécurité. Qu’ils y recourent dans un intérêt juridique et économique ou qu’ils ne leur servent qu’à sauver les apparences, les outils de sécurité justifient leurs investissements en la matière. Mais au-delà du business sécuritaire, il s’agit d’une question de société : la sécurité IT est entrée dans les mœurs. L’E.D.I. : La crise freine-t-elle néanmoins les investissements des entreprises pour s’équiper ? G.R. : La sécurité est l’un des secteurs les moins touchés par la crise. Les affaires continuent de s’y développer. Néanmoins les demandes de certaines entreprises portent sur une rationalisation des outils de sécurité. Certes, des offreurs ont pu en souffrir mais ils ont aussi assisté à l’émergence de nouvelles offres applicatives, dans le cloud computing notamment, qui génèrent de nouveaux investissements chez les prestataires de services externalisés. Tout le défi stratégique consiste en fait, pour l’écosystème IT, à pérenniser le business entre deux grandes phases d’évolution technique et économique. Se préparer à attaquer les suivantes touche à la vision du marché. L’E.D.I. : Dans quels segments de marché enregistre-t-on les plus fortes demandes en sécurité informatique ? G.R. : La banque-assurance reste l’un des principaux consommateurs, puisque l’on y investit énormément sur la sécurité des transactions. Les directives européennes sur l’authentification forte, par exemple, continueront d’alimenter le marché. Les besoins en sécurité sont colossaux dans les jeux en ligne et les jeux d’argent. 38 EDI n°21/Septembre 2012 Bio express Il y a treize ans, le domaine de la sécurité des systèmes d’information émerge à peine. Alors que l’on recense moins d’une centaine de RSSI en France, Gérard Rio s’intéresse au potentiel de ce marché. La sécurisation d’internet et l’apparition d’une communauté d’acteurs chargés de l’appliquer lui donnent raison. Comprenant que l’écosystème des RSSI nécessite une plate-forme pour échanger autour de l’innovation, il fonde la société DG Consultants et crée les Assises de la sécurité, associant networking, business et convivialité. Propos recueillis par Thierry Bienfait « LES GENS SE BATTENT POUR ASSISTER AUX ASSISES » Et bien que l’on en parle moins, la cyberdéfense des États génère des projets extrêmement lourds et lucratifs pour certains acteurs comme Bull, Sogeti, Cassidian ou Thales. L’E.D.I. : La vidéosurveillance a-t-elle intégré la « grande famille de la sécurité » que vous souhaitez réunir ? G.R. : Pas encore. Tout d’abord, peu d’acteurs de la vidéosurveillance ont franchi le pas pour aborder activement le domaine de la sécurité dans sa globalité. Par ailleurs, alors que le business de la sécurité nécessite des ressources marketing, ils ne consacrent quasiment aucun budget à la communication. Un vrai travail d’éducation doit être fourni. En attendant, seul Axis Communications sera présent à ces XII e Assises de la sécurité. L’E.D.I. : Craignez-vous que le succès grandissant des Assises minore la qualité des contacts créés sur place ? G.R. : Les gens se battent pour se rendre aux Assises ! Et cette année, le nombre record de demandes d’inscription nous a obligés à fixer un plafond de 2 000 participants, dont 15% de nouveaux visiteurs, afin de garder un caractère convivial à ce rendez-vous, pour favoriser les échanges constructifs, la détection de projets et la création de business. L es 120 exposants, dont 30 nouveaux, occuperont un espace d’exposition de 4 000 m² de plain-pied au Grimaldi forum de Monaco, organisé avec des espaces de vie pour garantir la qualité des rencontres. L’E.D.I. : Quelles grandes thématiques aborderont les Assises de la sécurité 2012 ? G.R. : La mobilité sécurisée sera particulièrement mise à l’honneur autour du BYOD, du Mobile Device Management, de l’accès à distance aux systèmes d’information, du télétravail, etc. Environ 30% des ateliers des exposants y seront dédiés. Un parcours thématique a d’ailleurs été prévu pour guider les visiteurs. Aborder ce sujet nous est apparu si per tinent que DG Consultants – les organisateurs – annoncera aux Assises la création d’un événement centré sur la mobilité, dont la première édition se tiendra à Deauville en avril 2013. ●
Du 1 er Septembre au 30 Novembre 2012 Jusqu’à -20% de remise sur une séléction de P-touch/QL et de 5 rubans associés * Etiqueteuse professionnelle portable On sait maintenant qui eSt le chef ! Imprimante d’étiquettes professionnelles Offre client final Etiqueteuse bureautique professionnelle Jusqu’à 50 € remboursés pour l’achat d’une étiqueteuse P-touch ou QL** *Offre destinée aux revendeurs (hors E-business) et valable en France Métropolitaine du 01/09/2012 au 30/11/2012 pour tout achat simultané d’une P-touch (PT-2470/PT-2430PC/PT-2730VP/PT-2030VP/PT-3600) et de 5 rubans TZ/TZe (hors multipack TZe32M3, hors rubans M) sur la même facture ou pour l’achat simultané d’une QL (QL-570/QL-700/QL-710W/QL-720NW) et de 5 rubans DK sur la même facture. Le taux de remise est communiqué à titre indicatif, la remise s’appliquant sur le prix revendeur indirect indicatif HT conseillé par Brother. Brother peut interrompre cette offre à tout moment sans préavis. Brother France ne peut connaître le prix de revente de ses produits par les grossistes ou groupements qui sont libres de déterminer leurs prix de vente. Offre valable pour tout achat effectué auprès des grossistes ou groupements agréés Brother participant à l’opération, non cumulable avec d’autres promotions en cours et hors cotations et marchés négociés. Brother est une marque déposée de Brother Industries, LTD. Brother France RCS Pontoise B622058410. Photos non contractuelles. Ne pas jeter sur la voie publique. **Offre client final disponible sur www.brother.fr/promotion/es at your side = à vos côtés



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 1E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 116-117E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 118-119E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 120-121E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 122-123E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 124-125E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 126-127E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 128-129E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 130-131E.D.I. numéro 21 septembre 2012 Page 132