E.D.I. n°20 jui/aoû 2012
E.D.I. n°20 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 32,6 Mo

  • Dans ce numéro : Prime à la spécialisation sur les marchés verticaux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
88 EDI n°20/Été 2012 Cas client MÉDICAL LA CLINIQUE DE L’EUROPE CONNECTE PATIENTS, SOIGNANTS ET VISITEURS La nouvelle infrastructure WiFi permet non seulement au personnel médical d’accéder en sans-fil aux dossiers médicaux, mais aussi aux patients de surfer sur Internet. Désireuse d’offrir à son personnel médical de nouveaux services et aux patients une connexion Internet, la clinique de l’Europe, à Rouen, a renouvelé son WiFi avec des équipements D-Link. L’établissement compte 350 lits et emploie 400 salariés, dont 47 praticiens. « Nous disposions depuis sept ans d’un réseau WiFi, explique Patrice Hébert, DSI de la clinique de l’Europe. Mais il ne comptait qu’une douzaine de bornes et souffrait d’une technologie ancienne, avec des points d’accès lourds et une architecture décentralisée. » Pour atteindre son double objectif, il fallait passer à une infrastructure de nouvelle génération. Celle-ci se caractérise par deux innovations. La première – l’adoption de la norme 803.11n – Patrice Hébert, DSI de la clinique de l’Europe. « NOUS SOMMES PARTENAIRES DE D-LINK » qui multiplie la bande passante par deux ou par trois ; la seconde, une architecture centralisée autour d’un contrôleur. « L’exploitation est effectuée depuis une console et la configuration des points d’accès est diffusée par réseau : ce qui évite d’intervenir sur chacun d’eux », se félicite Patrice Hébert. Une cinquantaine de points d’accès Restait à choisir le fournisseur. « Il fallait un matériel, performant, fiable, facile à mettre en œuvre et à exploiter, avec des coûts bas. Nous voulions aussi un constructeur très présent en France, qui organise des sessions de formation et qui offre une vraie hotline locale. » D-Link sort vainqueur de la confrontation avec ses concurrents. Le déploiement est confié à l’opérateur-intégrateur WiFirst. La mise en service a eu lieu fin 2011, sans problème. Notre métier est celui d’opérateur d’accès à Internet et d’intégrateur de solution WiFi. Jusqu’à présent, notre cœur de cible touchait surtout les résidences étudiantes – une clientèle exigeante. Désormais, nous élargissons notre activité aux résidences de tourisme et aux établissements de santé tels que la clinique de l’Europe à Rouen qui fut le premier établissement de santé à être pris en charge par nos services et fait figure d’exemple. Pour la clinique, nous avons acquis les équipements auprès de D-Link, dont nous sommes partenaires, et déployé l’infrastructure WiFi. Nous supervisons également ce réseau. En fait, le cœur de notre prestation concerne le service Internet aux patients, dont nous gérons les accès via notre WiBox qui fournit aussi la qualité de service. Nous nous rétribuons via les abonnements. La bande passante est partagée entre ce service d’accès et les applications médicales, mais en cas d’engorgement, la priorité est donnée à la santé, bien sûr. Les principaux utilisateurs du WiFI sont les patients, dont des cadres qui veulent garder le contact avec leur entreprise dans l’attente de soins, ou en convalescence. Arno Pical, directeur commercial de WiFirst Désormais une cinquantaine de points d’accès (AP 8500) PoE sont en service et répartis dans les cinq bâtiments, pilotés depuis un contrôleur 3024 DWL. Des chariots électroniques reliés aux dossiers médicaux Grâce à ce réseau, le personnel soignant peut accéder, à partir de la chambre du patient, au dossier médical informatisé. Pour cela, il dispose de « chariots informatiques » autonomes, dotés d’un grand écran, d’un terminal client léger Axel, d’un client WiFi et d’une batterie pour alimenter le tout. Ce trafic est cloisonné en plusieurs VLAN (Virtual Lan Area Network) dont l’un est réservé aux patients. Et si « les principaux utilisateurs de la connexion Internet sont des cadres qui veulent garder le contact avec leur entreprise, et les jeunes, qui surfent plus qu’ils ne regardent la télévision », précise Patrice Hébert, un autre VLAN sert aux équipes techniques de la DSI, et enfin, un quatrième est mis à la disposition des v isiteurs ou des invités. ●



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 1E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 116