E.D.I. n°20 jui/aoû 2012
E.D.I. n°20 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 32,6 Mo

  • Dans ce numéro : Prime à la spécialisation sur les marchés verticaux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
60 EDI n°20/Été 2012 Dossier Marchés verticaux [Retail] Tous les revendeurs informatiques parvenus à percer dans le retail ont dû investir pour spécialiser leurs équipes » chez Toshiba Tec. Les constructeurs, d’ailleurs, n’adressant en direct que les grands comptes, ils doivent s’adosser à des partenaires-revendeurs chargés de la vente et du suivi pour des clients tels que des petits magasins spécialisés régionaux. « Les commerçants locaux veulent un interlocuteur unique et des revendeurs de proximité qu’ils connaissent et qui les dépannera rapidement, observe Bruno Buttafava, le directeur des partenaires chez NCR. Ils s’attendent à un interlocuteur de leur dimension et qui leur ressemble. » Question technique, l’intervention peut se limiter à une maintenance de niveau 1 avec échange des matériels défaillants. En revanche, les applications logicielles réclameront une plus grande spécialisation. « Tous les revendeurs informatiques qui sont parvenus à percer dans le retail ont dû investir dans des ressources pour spécialiser une partie de leurs équipes sur ce marché », commente Christophe Gaborit, directeur de Winning.Company, agent exclusif France de Display Philips. Les fournisseurs proposent d’apporter cette compétence via des formations Anne-Francoise Ribot, coordinatrice marketing et communication chez Toshiba Tec. – souvent gratuites. Au niveau commercial, les fabricants, tout comme les clients, recherchent des revendeurs dotés d’une approche globale. « Les détaillants IT qui travaillent déjà pour une clientèle retail autour des PC, du réseau, du câblage, etc., sont nombreux », constate Agnès Van de Walle, la directrice de la division IT chez Samsung. Et de poursuivre : « Celle-ci demande de plus en plus que l’on gère pour elle l’intégralité de son informatique interconnectée de ses bureaux et de ses magasins. » Opportunités de prestations sur les matériels et les logiciels Progressivement, tous les équipements matériels et logiciels sont en effet interdépendants. Le phénomène accroît les opportunités de prestations de conseil, de déploiement, de formation et de maintenance. Fort heureusement, car, en gros, on enregistre une tendance baissière du prix des appareils. Les services représentent la principale source de marges, de même que les logiciels métiers. « Un intégrateur qui propose des solutions globales, sur mesure ou prêtes à l’emploi margera confortablement », insiste la porteparole de Toshiba Tec. Concrètement, des développeurs pourront adapter les logiciels retail en les interfaçant à toutes les applications informatiques classiques qu’utilise le client. Dans cette offre de gestion de projets, les fournisseurs, eux, développent la relation gagnant gagnant en dédiant des équipes de commerciaux à l’accompagnement du partenaire, en lui apportant des supports de présentation avant-vente pour les nouveaux produits ou même en se déplaçant fréquemment Un technicien saura intervenir sur un TPV puisque ce dernier possède une base PC et fonctionne en réseau » Christophe Gaborit, directeur de Winning.Company, agent exclusif France de Display Philips. LA VITRINE NOUVELLE EST ARRIVÉE avec lui chez de nouveaux clients. En outre, les réseaux de revendeurs bénéficient d’un accès par Extranet à des informations techniques, commerciales et marketing. « Il est nécessaire que le constructeur et ses grossistes apportent des moyens financiers et humains aux petits revendeurs pour que ces derniers se spécialiser », considère Mathieu Corradini, chef de produits IT Division chez LG Electronics. « Il n’existe pas d’autre alternative que de fournir à nos partenaires des outils métiers, des formations, des produits de démonstration ou de prêt, et du support niveau 2 ou 3 », ajoute Laurent Houitte. Ainsi accompagnés, les revendeurs-intégrateurs informatiques pourront être orientés par les constructeurs et les éditeurs vers les meilleures sources de revenus. Car, plus que les TPV ou les écrans tactiles, d’autres offres tirent le marché, comme les solutions de CRM, les caisses libre-service ou l’affichage dynamique. ● Ce n’est plus un prototype. L’écran transparent, tel le Transparent Smart Window de Samsung ou le Transparent Display de LG, est une technologie qui combine une dalle en v erre trempé translucide associée à des cellules cristaux liquides pour lesquelles la lumière ambiante fait office de source de rétroéclairage. Alors que les blancs sont invisibles et font place à un r endu légèrement fumé, les couleurs affichées par l’écran réduisent la transparence de 5,8% en mode normal, et laisse p asser la vision à travers les images fixes ou animées. Les pionniers destinent ce produit à des applications conceptuelles de relation avec les consommateurs : les vitrines ou les parois vitrées de distributeurs de boisson par exemple, afin de présenter du contenu informatif sur les produits en exposition. Outre cet usage de visualisation et d’information, le Transparent Smart Window est utilisable à des fins d’interactivité avec le public. Ces écrans du futur, mesurant jusqu’à 47 pouces, devraient être promus par une communication et d’une disponibilité en fin d’année.
Créez votre « Bureau Marketing Partenaires » et démultipliez vos actions Profitez d’une prise en charge complète ou sur-mesure : • Plate-forme Web pour déclencher en 1 clic les actions (e-mailing, mailing print, goodies…)• Prestataires référencés pour des conditions négociées• Équipe conseil pour accompagner vos partenaires & Téléchargez Participez notre livre blanc au prochain Webcast Rendez-vous sur aressy.com/com-reseaux



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 1E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 116