E.D.I. n°20 jui/aoû 2012
E.D.I. n°20 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 32,6 Mo

  • Dans ce numéro : Prime à la spécialisation sur les marchés verticaux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 EDI n°20/Été 2012 Actus produits APPLICATION Intel SBA, l’utilitaire qui fait marger les revendeurs Small Business Advantage d’Intel, solution à la fois matérielle et logicielle, permet aux petites entreprises de disposer d’un outil de gestion de poste client simple et souple, et aux revendeurs de la proposer en tant que service additionnel. Même si ces dernières années, la microinformatique s’est largement simplifiée et que les compétences moyennes des utilisateurs ont globalement augmenté, la gestion du poste client en entreprise reste encore négligée car trop souvent considérée comme obscure. Or, pour les 60% de PME et les 90% de TPE qui ne disposent pas d’un responsable informatique en propre, il est toujours préférable de définir des politiques de sauvegarde, de sécurité ou même de gestion de l’énergie, même avec peu de postes. Pour les entreprises de taille supérieure, Intel proposait déjà vPro, un ensemble d’outils de maintenance et de gestion destinés à des parcs entiers et administrables de façon centralisée. Fondé sur Fabien Esdourubail, directeur Marché entreprise d’Intel France. le même principe, Intel SBA (Small Business Advantage) suit une ambition plus modeste, mais est au moins aussi utile. Il s’agit d’un outil fonctionnant sous Windows et qui fédérera la plupart des fonctions de base de la gestion d’un poste client. SBA n’est pas qu’une couche logicielle. Cette technologie tire en effet partie de certaines spécificités des processeurs et chipsets des plates-formes Core i3, i5 et i7 de dernière génération et n’est de ce fait compatible qu’avec ces dernières. Il est, de ce fait, impossible pour l’utilisateur final de télécharger le produit pour l’exploiter sur une machine plus ancienne ou architecturée autour d’un processeur AMD. Un carrousel de fonctions L’interface principale de SBA prend la forme d’un carrousel sur lequel on retrouvera autant d’icônes que de fonctions supportées. De base, on trouvera, parmi ces fonctions : le centre de maintenance qui contrôlera la « santé » de l’ordinateur ; la fonction de sauvegarde et de restauration des données ; le moniteur de logiciels qui définira les applications sensibles sollicitées en permanence (application métier, par exemple) ; un outil apte à empêcher la connexion de périphériques USB ; enfin, la fonction d’économie d’énergie pour mettre en veille ou rallumer le PC en fonction d’horaires prédéfinis – pratique pour effectuer des sauvegardes ou des mises à jour dans des périodes d’inactivité. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que SBA ne réalise pas lui-même ces actions mais agit comme un donneur d’ordre. Il s’appuie, pour les réaliser, soit sur les outils présents au sein de l’OS, soit sur des applications tierces reliées à SBA lors de l’installation. Par exemple, pour le backup, SBA est, par défaut, lié à l’outil de sauvegarde intégré à Windows, mais on peut le paramétrer pour fonctionner avec une application Symantec ou Acronis. Il est également possible Le revendeur peut personnaliser l’interface de SBA avec son logo. La fenêtre principale donnera accès aux fonctions de base mais permettra aussi d’ajouter des outils complémentaires. d’ajouter, au carrousel, des fonctions supplémentaires. Si le client final veut un utilitaire supplémentaire de contrôle à distance, de type Team Viewer, il demandera l’ajout d’une icône spécifique liée à cette application, à l’installation. Une aubaine pour le revendeur À ce titre, SBA est, pour le revendeur ou l’intégrateur partenaire d’Intel, doublement intéressant. Non seulement il s’agit d’un service à valeur ajoutée à proposer à son client, mais, en outre, il agira comme une sorte de catalyseur pour inciter le client à acquérir des applications supplémentaires. « SBA est totalement flexible et quelques-uns de nos intégrateurs ont choisi de proposer plusieurs couches de services associés en fonction des besoins des clients », souligne Fabien Esdourubail, directeur Marché entreprise d’Intel France. L’installation, qui sera d’ailleurs effectuée par le revendeur, offrira la possibilité de personnaliser l’interface avec son logo : une façon efficace de resserrer les liens avec ses clients. Et en ce qui concerne la valeur ajoutée et la marge, qui pourrait faire mieux qu’Intel qui propose SBA gratuitement à ses revendeurs, soit directement, soit par l’intermédiaire des constructeurs qui ont choisi d’intégrer directement cette technologie ? ●
cau on OFFICIAL SPONSOR* EUR02012 P()L.AND-UIAAIM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 1E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 2-3E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 4-5E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 6-7E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 8-9E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 10-11E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 12-13E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 14-15E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 16-17E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 18-19E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 20-21E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 22-23E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 24-25E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 26-27E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 28-29E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 30-31E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 32-33E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 34-35E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 36-37E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 38-39E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 40-41E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 42-43E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 44-45E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 46-47E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 48-49E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 50-51E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 52-53E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 54-55E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 56-57E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 58-59E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 60-61E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 62-63E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 64-65E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 66-67E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 68-69E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 70-71E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 72-73E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 74-75E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 76-77E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 78-79E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 80-81E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 82-83E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 84-85E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 86-87E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 88-89E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 90-91E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 92-93E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 94-95E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 96-97E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 98-99E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 100-101E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 102-103E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 104-105E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 106-107E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 108-109E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 110-111E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 112-113E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 114-115E.D.I. numéro 20 jui/aoû 2012 Page 116