E.D.I. n°2 octobre 2010
E.D.I. n°2 octobre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 30,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sécurité : préparez la riposte

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
66 Bancs d’essai Même si les écrans LCD ont par nature permis de réaliser d’énormes progrès en termes de consommation électrique par rapport aux anciens modèles à tube cathodique, l’augmentation des tailles et des résolutions tend à les rendre de plus en plus gourmands. D’où la difficulté pour les constructeurs de parvenir à trouver un bon compromis entre la qualité d’affichage que réclament tous les utilisateurs aujourd’hui et le respect de l’environnement qu’induit une consommation électrique limitée. Ce compromis, le ProLite E2410HDS-1 parvient à l’atteindre parfaitement. En utilisation normale, il ne consomme que 25 watts ce qui est peu pour un modèle de 24 pouces affichant une résolution de 1 920 x 1 080 pixels, d’autant que contrairement à ce qu’on pourrait attendre, il n’est pas basé sur un système de rétroéclairage à LED mais bien à partir de tubes fluorescents classiques. Cela ne semble pas nuire à la consommation donc, mais pas plus à la qualité de l’image. En revanche, cela empêche cet écran d’être aussi fin que ses concurrents à LED. Mais en utilisant une technologie maîtrisée depuis longtemps, il reste bien plus économique. Pour finir sur le chapitre de la consommation électrique, il faut souligner qu’Iiyama a aussi fait des efforts sur le mode veille : pour se conformer aux nouveaux standards européens ainsi qu’aux normes Energy Star et VESA DPMS, le ProLite E2410HDS-1 consommera moins de 1 watt en veille Contrastes saisissants L’un des aspects les plus saisissants de cet écran est son système de contraste dynamique. Parfois peu visible et moyennement efficace sur certains modèles, il est au contraire exploité au maximum ici. Pour s’en convaincre, il suffit de passer alternativement d’une image sombre à une image claire et l’on voit littéralement EDI n°2/Octobre 2010 Écran• IIYAMA PROLITE E2410HDS-1 GRANDE CLARTÉ ET BASSE CONSOMMATION Malgré sa surface d’affichage étendue qui lui permet de délivrer une résolution full HD, cet écran parvient à conserver une consommation restreinte, mais sans compromis sur la qualité. s’illuminer pour adapter le contraste à ce qui est affiché. C’est particulièrement surprenant pour les jeux. À l’affichage des menus dans un titre comme F1 2010 par exemple, les teintes sont plutôt mates mais dès qu’on se retrouve sur le jeu proprement dit, les moindres détails sautent aux yeux grâce au réglage en temps réel du contraste par l’écran. De même quand rien n’est affiché et que l’on met un fond noir, l’éclairage baisse tellement qu’on a l’impression que l’écran est éteint. Bien entendu, un utilisateur peu habitué à ces changements dynamiques de contraste pourra aussi opter pour un réglage fixe. De nombreux sont proposés par défaut pour les films ou la bureautique, entre autres. Le problème est que pour les modifier, il faudra passer par le seul vrai point noir de cet écran, l’ergonomie des menus. Les boutons sont placés sous la dalle et on est obligé d’avancer à tâtons pour trouver celui qui va ouvrir le menu ou celui qui va permettre de changer les paramètres. Sans compter que les menus eux-mêmes sont moyennement agencés et peu intuitifs. Et au même endroit se trouve le bouton de mise sous tension. Bref, on a toutes les chances de confondre les touches sans le vouloir. Son correct Pour le reste Iiyama a mis l’accent sur la sobriété. Le socle ne permet aucune modification de l’orientation ou de la hauteur de la dalle en dehors d’une légère inclinaison avant arrière. Les haut-parleurs de 2 x 2 watts délivrent un son correct mais resteront cantonnés à des besoins ponctuels ; il serait dommage de regarder un film Blu-ray sur cet écran en profitant d’une belle image et d’un son moyen. Quant à la connectique, elle est tout à fait complète en combinant le HDMI, le DVI et le VGA. ● Écran IIYAMA PROLITE E2410HDS-1 Caractéristiques > Type : écran LCD > Diagonale : 24 pouces > Résolution : 1920x1080 pixels > Luminosité : 250 cd/m 2 > Contraste dynamique : 20000:1 > Temps de réponse gris à gris : 2 ms gris à gris > Interfaces : DVI, VGA, HDMI, audio > Prix : 190 € HT > Site internet : www.iiyama.fr Atouts > Consommation limitée > Contraste dynamique efficace > Tarif attractif Le ProLite E2410HDS-1 offre une connectique complète alliant l’analogique (VGA) et le numérique (DVI et HDMI) ce qui permet une adaptation aisée sur tous les types de plate-forme.
pLUs DE 10 000 professionnels de la distribution IT & Télécom sErviCEs Pour exposer : 01 47 56 65 15 Pour devenir Membre : 01 47 56 65 16 sOFTWArE HArDWArE rETrOUvEZ TOUTEs LEs iNFOrMATiONs sUr www.itpartners.fr 2 jOUrs UNiqUEs de rencontres, découvertes, et opportunités d’affaires TELECOM DEs MOyENs ExCEpTiONNELs au service d’un grand événement professionnel I00% BUSINESS, I00% accélérateur d’affaires ! L’événement Leader de La DisTribUTiON prOFEssiONNELLE iT & TÉLÉCOM i-2 février 20ii disneyland Paris



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 1E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 2-3E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 4-5E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 6-7E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 8-9E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 10-11E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 12-13E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 14-15E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 16-17E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 18-19E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 20-21E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 22-23E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 24-25E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 26-27E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 28-29E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 30-31E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 32-33E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 34-35E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 36-37E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 38-39E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 40-41E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 42-43E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 44-45E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 46-47E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 48-49E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 50-51E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 52-53E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 54-55E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 56-57E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 58-59E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 60-61E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 62-63E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 64-65E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 66-67E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 68-69E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 70-71E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 72-73E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 74-75E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 76-77E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 78-79E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 80-81E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 82-83E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 84-85E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 86-87E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 88-89E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 90-91E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 92-93E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 94-95E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 96-97E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 98-99E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 100-101E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 102-103E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 104-105E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 106-107E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 108-109E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 110-111E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 112-113E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 114-115E.D.I. numéro 2 octobre 2010 Page 116